Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues

par : MM. Francis GOULLIER (I.G.E.N.) & Yves CHEVILLARD (I.A.-I.P.R. d'allemand)

Les objectifs de compétence assignés à l’enseignement/apprentissage des langues sont dorénavant référés au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues, outil dont on doit pouvoir disposer dans chaque établissement. (il est téléchargeable sur le site du Conseil de l’Europe : http://culture2.coe.int/portfolio/documents/cadrecommun.pdf ).

Le cadre européen définit six niveaux de compétence de A1 à C2, de l’utilisateur élémentaire à l’utilisateur expérimenté.

Chaque niveau est défini par des compétences de communication à atteindre : écouter, parler (interaction orale, production orale en continu), lire, écrire. Pour chaque compétence, on retrouve un certain nombre de situations de communication ou d‘activités (exemple, pour le niveau A2, pour la production orale en continu : monologue suivi : décrire l’expérience); pour chaque situation/activité, on a des descripteurs de compétence qui précisent la tâche à accomplir (même exemple : peut raconter ou décrire), la nature ou la difficulté des documents ou informations transmises ou à transmettre (en l’occurrence : raconter une histoire ou décrire quelque chose), le cas échéant les aspects formels attendus (idem : par une simple liste de points).

Les niveaux à atteindre, dans le cadre de notre enseignement, sont A1 à l’école élémentaire, B1 et A2 (respectivement pour les LV1 et LV2) au collège et B2 et B1 (respectivement pour les LV1 et LV2) au terme des études secondaires. On notera cependant que la frontière entre LV1 et LV2 est appelée à s’estomper et, partant, que les niveaux visés seront appelés à se rapprocher. Cette nouvelle organisation est précisée dans le B.O.E.N. n° 31 du 1er septembre 2005.

Il est en effet prévu par la loi d’organiser progressivement les enseignements de LV par groupes de compétences plutôt que par division. Ce sera d’abord le cas en second cycle pour les élèves issus des groupes bilangues des collèges dans lesquels les deux LV sont traitées comme deux LV1. Ce rapprochement des niveaux doit prochainement prendre effet avec l’amorce de l’étude de la LV 2 dès la classe de cinquième au collège.

Le renvoi explicite au Cadre européen commun de référence pour les langues dans la définition des objectifs de l'enseignement des langues vivantes a pour corollaire une certaine démarche pédagogique :

Le Cadre européen de référence n’est pas seulement à considérer comme un outil d’évaluation ; c’est aussi un référentiel qui permet de mettre en place un certain nombre d’entraînements.

La distinction entre entraînement et évaluation reste en effet indispensable :

Cette double démarche met en évidence, entre autres, l'inefficacité d'un entraînement qui prendrait trop souvent appui sur des épreuves d'évaluation (annales des épreuves du baccalauréat, tests détournés de leur finalité, etc.).

Annexe 1 :

Cadre européen de référence pour les langues, Echelle globale

Utilisateur expérimenté

C2

Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu'il/elle lit ou entend. Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente. Peut s'exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.
Utilisateur expérimenté

C1

Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites.

Peut s'exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique. Peut s'exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d'organisation, d'articulation et de cohésion du discours.

Utilisateur Indépendant

B2

Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance tel qu'une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l'un ni pour l'autre. Peut s'exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.
Utilisateur Indépendant

B1

Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s'il s'agit de choses familières dans le travail, à l'école, dans les loisirs, etc. Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d'intérêt. Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.
Utilisateur Elémentaire

A2

Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail). Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange

d'informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels. Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.

Utilisateur Elémentaire

A1

Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets. Peut se présenter ou présenter quelqu'un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple, sur son lieu d'habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. – et

peut répondre au même type de questions. Peut communiquer de façon simple si l'interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

Annexe 2 :

Cadre européen de référence, niveau A1 (fin de l’école élémentaire)

Ecouter (compréhension auditive)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature ou difficulté des documents

Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même, de ma famille et de l'environnement concret et immédiat, si les gens parlent lentement et distinctement.
Compréhension générale de l’oral (p.55) Peut comprendre une intervention si elle est lente et soigneusement articulée et comprend de longues pauses qui permettent d’en assimiler le sens.
Comprendre une interaction entre locuteurs natifs (p.55) Pas de descripteur disponible.
Comprendre en tant qu’auditeur (p.56) Pas de descripteur disponible.
Comprendre des annonces et instructions orales (p.56) Peut comprendre des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des directives courtes et simples.
Comprendre des émissions de radio et des enregistrements (p.56) Pas de descripteur possible

Parler (expression orale)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature des informations transmises ; soulignés : précisions sur les aspects formels attendus.

 

Interaction orale

Production orale en continu

Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux communiquer, de façon simple, à condition que l'interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lentement et à m'aider à formuler ce que j'essaie de dire.

Je peux poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont j’ai immédiatement besoin, ainsi que répondre à de telles questions.

Je peux utiliser des expressions et des phrases simples pour décrire mon lieu d'habitation et les gens que je connais.

Activités de production orale en continu

Production orale générale (p.49) Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses.
Monologue suivi : décrire l’expérience (p.49) Peut se décrire, décrire ce qu’il/elle fait, ainsi que son lieu d’habitation.
Monologue suivi : argumenter (par exemple, lors d’un débat) (p.50) Pas de descripteur disponible.
Annonces publiques (p.50) Pas de descripteur possible.
S’adresser à un auditoire (p.50) Peut lire un texte très bref et répété, par exemple pour présenter un conférencier, proposer un toast.

Exemples d’activités interactives

Interaction orale générale (p.61) Peut interagir de façon simple, mais la communication dépend totalement de la répétition avec un débit plus lent, de la reformulation et des corrections.

Peut répondre à des questions simples et en poser, réagir à des affirmations simples et en émettre dans le domaine des besoins immédiats ou sur des sujets très familiers.

Comprendre un locuteur natif (p.62) Peut comprendre des expressions quotidiennes pour satisfaire des besoins simples de type concret si elles sont répétées, formulées directement, lentement et clairement par un interlocuteur compréhensif.

Peut comprendre des questions et des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des consignes simples et brèves.

Conversation (p.62) Peut présenter quelqu’un et utiliser des expressions élémentaires de salutation et de congé.

Peut demander à quelqu’un de ses nouvelles et y réagir.

Peut comprendre des expressions quotidiennes pour satisfaire à des besoins simples de type concret si elles sont répétées, formulées directement, clairement et lentement par un interlocuteur compréhensif.

Coopération à visée fonctionnelle (par exemple, réparer une voiture, discuter un document, etc.) (p.65)  Peut comprendre les questions et instructions formulées lentement et soigneusement, ainsi que des indications brèves et simples.

Peut demander des objets à autrui et lui en donner.

Obtenir des biens et des services (p.66)  Peut demander quelque chose à quelqu’un ou le lui donner.

Peut se débrouiller avec les nombres, les quantités, l’argent et l’heure.

Echange d’informations (p.67) Peut comprendre des questions et des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des directives simples et brèves.

Peut répondre à des questions simples et en poser ; peut réagir à des déclarations simples et en faire, dans des cas de nécessité immédiate ou sur des sujets très familiers.

Peut poser des questions personnelles, par exemple sur le lieu d’habitation, les personnes fréquentées et les biens, et répondre au même type de questions.

Peut parler du temps avec des expressions telles que : la semaine prochaine, vendredi dernier, en novembre, à 3 heures…

Interviewer et être interviewé (l’entretien) (p.68) Peut répondre dans un entretien à des questions personnelles posées très lentement et clairement dans une langue directe et non idiomatique.

Lire (compréhension de l’écrit)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature ou difficulté des documents

Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux comprendre des noms familiers, des mots ainsi que des phrases très simples, par exemple dans des annonces, des affiches ou des catalogues.
Compréhension générale de l’écrit (p.57) Peut comprendre des textes très courts et très simples, phrase par phrase, en relevant des noms, des mots familiers et des expressions très élémentaires et en relisant si nécessaire.
Comprendre la correspondance (p.58) Peut comprendre des messages simples et brefs sur une carte postale.
Lire pour s’orienter (p.58) Peut reconnaître les noms, les mots et les expressions les plus courants dans les situations ordinaires de la vie quotidienne.
Lire pour s’informer et discuter (p.58) Peut se faire une idée du contenu d’un texte informatif assez simple, surtout s’il est accompagné d’un document visuel.
Lire des instructions (p.59) Peut suivre des indications brèves et simples (par exemple pour aller d’un point à un autre).

Ecrire (expression écrite)
Caractères gras : précisions sur le type de texte à rédiger ; italiques : précisions sur la nature des informations transmises ; soulignés : précisions sur les aspects formels attendus.

Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux écrire une courte carte postale simple, par exemple de vacances.

Je peux porter des détails personnels dans un questionnaire, inscrire par exemple mon nom, ma nationalité et mon adresse sur une fiche d'hôtel.

Production écrite générale (p.51) Peut écrire des expressions et phrases simples isolées.
Ecriture créative (p.52) Peut écrire des phrases et des expressions simples sur lui/elle-même et des personnages imaginaires, où ils vivent et ce qu’ils font.
Essais et rapports (p.52) Pas de descripteur disponible.

Annexe 3 :

Cadre européen de référence, niveaux A2 et B1 (fin du collège LV2 et LV1)

Ecouter (compréhension auditive)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature ou difficulté des documents

  Niveau A2 Niveau B1
Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux comprendre des expressions et un vocabulaire très fréquent relatifs à ce qui me concerne de très près (par exemple moi-même, ma famille, les achats, l’environnement proche, le travail).

Je peux saisir l’essentiel d’annonces et de messages simples et clairs.

Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de sujets familiers concernant le travail, l’école, les loisirs, etc.

Je peux comprendre l’essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision sur l’actualité ou sur des sujets qui m’intéressent à titre personnel ou professionnel si l’on parle d’une façon relativement lente et distincte.

Compréhension générale de l’oral (p.55) Peut comprendre assez pour pouvoir répondre à des besoins concrets à condition que la diction soit claire et le débit lent.

Peut comprendre des expressions et mots porteurs de sens relatifs à des domaines de priorité immédiate (par exemple, information personnelle et familiale de base, achats, géographie locale, emploi)

Peut comprendre une information factuelle directe sur des sujets de la vie quotidienne ou relatifs au travail en reconnaissant les messages généraux et les points de détail, à condition que l’articulation soit claire et l’accent courant.

Peut comprendre les points principaux d’une intervention sur des sujets familiers rencontrés régulièrement au travail, à l’école, pendant les loisirs, y compris des récits courts.

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs (p.55) Peut généralement identifier le sujet d’une discussion se déroulant en sa présence si l’échange est mené lentement et si l’on articule clairement. Peut généralement suivre les points principaux d’une longue discussion se déroulant en sa présence, à condition que la langue soit standard et clairement articulée.
Comprendre en tant qu’auditeur (p.56) Pas de descripteur disponible. Peut suivre une conférence ou un exposé dans son propre domaine à condition que le sujet soit familier et la présentation directe, simple et clairement structurée.

Peut suivre le plan général d’exposés courts sur des sujets familiers à condition que la langue en soit standard et clairement articulée.

Comprendre des annonces et instructions orales (p.56) Peut saisir le point essentiel d’une annonce ou d’un message brefs, simples et clairs.

Peut comprendre des indications simples relatives à la façon d’aller d’un point à un autre, à pied ou avec les transports en commun.

Peut comprendre des informations techniques simples, telles que des modes d’emploi pour un équipement d’usage courant.

Peut suivre des directives détaillées.

Comprendre des émissions de radio et des enregistrements (p.56) Peut comprendre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistrés ayant trait à un sujet courant prévisible, si le débit est lent et la langue clairement articulée. Peut comprendre l’information contenue dans la plupart des documents enregistrés ou radiodiffusés, dont le sujet est d’intérêt personnel et la langue standard clairement articulée.

Peut comprendre les points principaux des bulletins d’information radiophoniques et de documents enregistrés simples, sur un sujet familier, si le débit est assez lent et la langue clairement articulée.

Parler (expression orale)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature des informations transmises ; soulignés : précisions sur les aspects formels attendus.

  Niveau A2 Niveau B1
  Interaction orale Production orale en continu Interaction orale Production orale en continu
Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant q’un échange d’informations simple et direct sur des sujets et activités familiers.

Je peux avoir des échanges très brefs même si, en règle générale, je ne comprends pas assez pour poursuivre une conversation.

Je peux utiliser une série de phrases ou d’expressions pour décrire en termes simples ma famille et d’autres gens, mes conditions de vie, ma formation et mon activité professionnelle actuelle ou récente. Je peux faire face à la majorité des situations que l’on peut rencontrer au cours d’un voyage dans une région où la langue est parlée.

Je peux prendre part sans préparation à une conversation sur des sujets familiers ou d’intérêt personnel ou qui concernent la vie quotidienne (par exemple famille, loisirs, travail, voyage et actualité).

Je peux m’exprimer de manière simple afin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs ou mes buts.

Je peux brièvement donner les raisons et explications de mes opinions ou projets.

Je peux raconter une histoire ou l’intrigue d’un livre ou d’un film et exprimer mes réactions.

Activités de production orale en continu

  Niveau A2 Niveau B1
Production orale générale (p.49) Peut décrire ou présenter simplement des gens, des conditions de vie, des activités quotidiennes, ce qu’on aime ou pas, par de courtes séries d’expressions ou de phrases on articulées. Peut assez aisément mener à bien une description directe et non compliquée de sujets variés dans son domaine en la présentant comme une succession linéaire de points.
Monologue suivi : décrire l’expérience (p.49) Peut raconter une histoire ou décrire quelque chose par une simple liste de points. Peut décrire les aspects de son environnement quotidien tels que les gens, les lieux, l’expérience professionnelle ou scolaire.

Peut faire une description brève et élémentaire d’un événement ou d’une activité.

Peut décrire des projets et préparatifs, des habitudes et occupations journalières, des activités passées et des expériences personnelles.

Peut décrire et comparer brièvement, dans une langue simple, des objets et choses lui appartenant.

Peut expliquer en quoi une chose lui plaît ou déplaît.

Peut décrire sa famille, ses conditions de vie, sa formation, son travail actuel ou le dernier en date.

Peut décrire les gens, lieux et choses en termes simples.

Peut faire une description directe et simple de sujets familiers variés dans le cadre de son domaine d’intérêt.

Peut rapporter assez couramment une narration ou une description simples sous forme d’une suite de points. Peut relater en détail ses expériences en décrivant ses sentiments et ses réactions.

Peut relater les détails essentiels d’un événement fortuit, tel un accident.

Peut raconter l’intrigue d’un livre ou d’un film et décrire ses propres réactions.

Peut décrire un rêve, un espoir ou une ambition.

Peut décrire un événement, réel ou imaginaire.

Peut raconter une histoire.

Monologue suivi : argumenter (par exemple, lors d’un débat) (p.50) Pas de descripteur disponible. Peut développer une argumentation suffisamment bien pour être compris sans difficulté la plupart du temps.

Peut donner brièvement raisons et explications relatives à des opinions projets et actions.

Annonces publiques (p.50) Peut faire de très brèves annonces préparées avec un contenu prévisible et appris de telle sorte qu’elles soient intelligibles pour des auditeurs attentifs. Peut faire de brèves annonces préparées sur un sujet proche des faits quotidiens dans son domaine, éventuellement même avec un accent et une intonation étrangers qui n’empêchent pas d’être clairement intelligibles.
S’adresser à un auditoire (p.50)

(* début de l’interaction)

Peut faire un bref exposé préparé sur un sujet relatif à sa vie quotidienne, donner brièvement des justifications et des explications pour ses opinions, ses projets et ses actes.

* Peut faire face à un nombre limité de questions simples et directes.

Peut faire un bref exposé élémentaire, répété, sur un sujet familier.

* Peut répondre aux questions qui suivent si elles sont simples et directes et à condition de pouvoir faire répéter et se faire aider pour formuler une réponse.

Peut faire un exposé simple et direct, préparé, sur un sujet familier dans son domaine qui soit assez clair pour être suivi sans difficulté la plupart du temps et dans lequel les points importants soient expliqués avec assez de précision.

* Peut gérer les questions qui suivent mais peut devoir faire répéter si le débit était rapide.

Exemples d’activités interactives

  Niveau A2 Niveau B1
Interaction orale générale (p.61) Peut interagir avec une aisance raisonnable dans des situations bien structurées et de courtes conversations à condition que l’interlocuteur apporte de l’aide le cas échéant.

Peut faire face à des échanges courants simples sans effort excessif ; peut poser des questions, répondre à des questions et échanger des idées et des renseignements sur des sujets familiers dans des situations familières prévisibles de la vie quotidienne.

Peut communiquer dans le cadre d’une tâche simple et courante ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers relatifs au travail et aux loisirs.

Peut gérer des échanges de type social très courts mais est rarement capable de comprendre suffisamment pour alimenter volontairement la conversation.

Peut communiquer avec une certaine assurance sur des sujets familiers habituels ou non en relation avec ses intérêts et son domaine professionnel.

Peut échanger, vérifier et confirmer des informations, faire face à des situations moins courantes et expliquer pourquoi il y a une difficulté.

Peut exprimer sa pensée sur un sujet abstrait ou culturel comme un film, des livres, de la musique, etc.

Peut exploiter avec souplesse une gamme étendue de langue simple pour faire face à la plupart des situations susceptibles de se produire au cours d’un voyage.

Peut aborder sans préparation une conversation sur un sujet familier, exprimer des opinions personnelles et échanger de l’information sur des sujets familiers, d’intérêt personnel ou pertinents pour la vie quotidienne (par exemple, la famille, les loisirs, le travail, les voyages et les faits divers).

Comprendre un locuteur natif (p.62) Peut comprendre suffisamment pour gérer un échange simple et courant sans effort excessif.

Peut généralement comprendre un discours qui lui est adressé dans une langue standard clairement articulée sur un sujet familier, à condition de pouvoir demander de répéter ou reformuler de temps à autre.

Peut comprendre ce qui lui est dit clairement, lentement et directement dans une conversation quotidienne simple à condition que l’interlocuteur prenne la peine de l’aider à comprendre.

Peut suivre un discours clairement articulé et qui lui est destiné dans une conversation courante, mais devra quelquefois faire répéter certains mots ou expressions.
Conversation (p.62) Peut établir un contact social : salutations et congé, présentations, remerciements.

Peut généralement comprendre un discours standard clair, qui lui est adressé, sur un sujet familier, à condition de pouvoir faire répéter ou reformuler de temps à autre.

Peut participer à de courtes conversations dans des contextes habituels sur des sujets généraux.

Peut dire en termes simples comment il/elle va et remercier.

Peut gérer de très courts échanges sociaux mais peut rarement soutenir une conversation de son propre chef bien qu’on puisse l’aider à comprendre si l’interlocuteur en prend la peine.

Peut utiliser des formules de politesse simples et courantes pour s’adresser à quelqu’un ou le saluer.

Peut faire et accepter une offre, une invitation et des excuses.

Peut dire ce qu’il/elle aime ou non.

Peut aborder sans préparation une conversation sur un sujet familier.

Peut suivre une conversation quotidienne si l’interlocuteur s’exprime clairement, bien qu’il lui soit parfois nécessaire de faire répéter certains mots ou expressions.

Peut soutenir une conversation ou une discussion mais risque quelquefois d’être difficile à suivre lorsqu’il/elle essaie de formuler exactement ce qu’il/elle aimerait dire.

Peut réagir à des sentiments tels que la surprise, la joie, la tristesse, la curiosité et l’indifférence et peut les exprimer.

Discussion informelle (entre amis) (p.63) ; discussions et réunions formelles (p.63) ; coopération à visée fonctionnelle (par exemple, réparer une voiture, discuter un document, etc.) (p.65) ; obtenir des biens et des services (p.66) ; échange d’informations (p.67) ; interviewer et être interviewé (l’entretien) (p.68)

Lire (compréhension de l’écrit)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature ou difficulté des documents

  Niveau A2 Niveau B1
Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux lire des textes courts très simples. Je peux trouver une information particulière prévisible dans des documents courants comme les publicités, les prospectus, les menus et les horaires et je peux comprendre des lettres personnelles courtes et simples. Je peux comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante ou relative à mon travail.

Je peux comprendre la description d’événements, l’expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles.

Compréhension générale de l’écrit (p.57) Peut comprendre des textes courts et simples contenant un vocabulaire extrêmement fréquent, y compris un vocabulaire internationalement partagé.

Peut comprendre de courts textes simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue quotidienne ou relative au travail. (niveau A2+)

Peut lire des textes factuels directs sur des sujets relatifs à son domaine et à ses intérêts avec un niveau satisfaisant de compréhension.
Comprendre la correspondance (p.58) Peut comprendre une lettre personnelle simple et brève.

Peut reconnaître les principaux types de lettres standard habituelles (demande d’informations, etc.) sur des sujets familiers. (niveau A2+)

Peut comprendre la description d’événements, de sentiments et de souhaits suffisamment bien pour entretenir une correspondance régulière avec un correspondant ami.
Lire pour s’orienter (p.58) Peut trouver un renseignement spécifique et prévisible dans des documents courants simples tels que prospectus, menus, annonces, inventaires et horaires.

Peut localiser une information spécifique dans une liste et isoler l’information recherchée (par exemple dans les Pages jaunes pour trouver un service ou un artisan).

Peut comprendre les signes et les panneaux courants dans les lieux publics tels que rues, restaurants, gares ; sur le lieu de travail pour l’orientation, les instructions, la sécurité et le danger.

Peut trouver et comprendre l’information pertinente dans des écrits quotidiens tels que lettres, prospectus et courts documents officiels.

Pour parcourir un texte assez long pour y localiser une information cherchée et pour réunir des informations provenant de différentes parties du texte ou de textes différents afin d’accomplir une tâche spécifique. (niveau B1+)

Lire pour s’informer et discuter (p.58) Peut identifier l’information pertinente sur la plupart des écrits simples rencontrés tels que lettres, brochures et courts articles de journaux décrivant des faits. Peut reconnaître les points significatifs d’un article de journal direct et non complexe sur un sujet familier.

Peut identifier les principales conclusions d’un texte argumentatif clairement articulé. (niveau B1+)

Peut reconnaître le schéma argumentatif suivi pour la présentation d’un problème sans en comprendre nécessairement le détail. (niveau B1+)

Lire des instructions (p.59) Peut suivre le mode d’emploi d’un appareil d’usage courant comme un téléphone public.

Peut comprendre un règlement concernant, par exemple, la sécurité, quand il est rédigé simplement. (niveau A2+)

Peut comprendre le mode d’emploi d’un appareil s’il est direct, non complexe et rédigé clairement.

Ecrire (expression écrite)
Caractères gras : précisions sur le type de texte à rédiger ; italiques : précisions sur la nature des informations transmises ; soulignés : précisions sur les aspects formels attendus.

  Niveau A2 Niveau B1
Grille d’auto-évaluation (p.26) Je peux écrire des notes et messages simples et courts. Je peux écrire une lettre personnelle très simple, par exemple de remerciements. Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement.

Je peux écrire des lettres personnelles pour décrire expériences et impressions.

Production écrite générale (p.51) Peut écrire une série d’expressions et de phrases reliées par des connecteurs simples, tels que et, mais, parce que. Peut écrire des textes articulés sur une gamme de sujets variés dans son domaine en liant une série d’éléments discrets en une séquence linéaire.
Ecriture créative (p.52) Peut écrire une suite de phrases et d’expressions simples sur sa famille, ses conditions de vie, sa formation, son travail actuel ou le dernier en date.

Peut écrire des biographies imaginaires et des poèmes courts et simples sur les gens.

Peut écrire sur les aspects quotidiens de son environnement, par exemple les gens, les lieux, le travail ou les études, avec des phrases reliées entre elles. (niveau A2+)

Peut faire une description brève et élémentaire d’un événement, d’activités passées et d’expériences personnelles.

Peut écrire des descriptions simples et directes sur une gamme étendue de sujets familiers dans le cadre de son domaine d’intérêt.

Peut faire le compte rendu d’expériences en décrivant ses sentiments et ses réactions dans un texte simple et articulé.

Peut faire la description d’un événement, d’un voyage récent, réel ou imaginé.

Peut raconter une histoire.

Essais et rapports (p.52) Pas de descripteur disponible. Peut écrire des rapports très brefs de forme standard conventionnelle qui transmettent des informations factuelles courantes et justifient des actions.

Peut écrire de brefs essais simples sur des sujets d’intérêt général. (niveau B1+)

Peut résumer avec une certaine assurance une source d’informations factuelles sur des sujets familiers courants et non courants dans son domaine, en faire le rapport et donner son opinion. (niveau B1+)

Annexe 4 :

Cadre européen de référence, niveau B2 (Terminale LV1)

Ecouter (compréhension auditive)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature ou difficulté des documents

  Niveau B2
Grille d’auto-évaluation (p.27) Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexe si le sujet m'en est relativement familier.

Je peux comprendre la plupart des émissions de télévision sur l'actualité et les informations.

Je peux comprendre la plupart des films en langue standard.

Compréhension générale de l’oral (p.55) Peut comprendre une langue orale standard en direct ou à la radio sur des sujets familiers et non familiers se rencontrant normalement dans la vie personnelle, sociale, universitaire ou professionnelle. Seul un très fort bruit de fond, une structure inadaptée du discours ou l’utilisation d’expressions idiomatiques peuvent influencer la capacité à comprendre.

Peut comprendre les idées principales d’interventions complexes du point de vue du fond et de la forme, sur un sujet concret ou abstrait et dans une langue standard, y compris des discussions techniques dans son domaine de spécialisation.

Peut suivre une intervention d’une certaine longueur et une argumentation complexe à condition que le sujet soit assez familier et que le plan général de l’exposé soit indiqué par des marqueurs explicites.

Comprendre une interaction entre locuteurs natifs (p.55) Peut réellement suivre une conversation animée entre locuteurs natifs.

Peut saisir, avec un certain effort, une grande partie de ce qui se dit en sa présence, mais pourra avoir des difficultés à effectivement participer à une discussion avec plusieurs locuteurs natifs qui ne modifient en rien leur discours.

Comprendre en tant qu’auditeur (p.56) Peut suivre l’essentiel d’une conférence, d’un discours, d’un rapport et d’autres genres d’exposés éducationnels/professionnels, qui sont complexes du point de vue du fond et de la forme.
Comprendre des annonces et instructions orales (p.56) Peut comprendre des annonces et des messages courants sur des sujets concrets et abstraits, s’ils sont en langue standard et émis à un débit normal.
Comprendre des émissions de radio et des enregistrements (p.56) Peut comprendre les enregistrements en langue standard que l’on peut rencontrer dans la vie sociale, professionnelle ou universitaire et reconnaître le point de vue et l’attitude du locuteur ainsi que le contenu informatif.

Peut comprendre la plupart des documentaires radiodiffusés en langue standard et peut identifier correctement l’humeur, le ton, etc., du locuteur.

Comprendre des émissions de télévision et des films (p. 59) Peut comprendre la plupart des journaux et des magazines télévisés.

Peut comprendre un documentaire, une interview, une table ronde, une pièce à la télévision et la plupart des films en langue standard.

Parler (expression orale)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature des informations transmises ; soulignés : précisions sur les aspects formels attendus.

  Interaction orale Production orale en continu
Grille d’auto-évaluation (p.27) Je peux communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif.

Je peux participer activement à une conversation dans des situations familières, présenter et défendre mes opinions.

Je peux m'exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets relatifs à mes centres d'intérêt.

Je peux développer un point de vue sur un sujet d’actualité et expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

Production orale en continu

Production orale générale (p.49) Peut méthodiquement développer une présentation ou une description soulignant les points importants et les détails pertinents.

Peut faire une description et une présentation détaillées sur une gamme étendue de sujets relatifs à son domaine d’intérêt en développant et justifiant les idées par des points secondaires et des exemples pertinents.

Monologue suivi : décrire l’expérience (p.49) Peut faire une description claire et détaillée d’une gamme étendue de sujets en relation avec son domaine d’intérêt.
Monologue suivi : argumenter (par exemple, lors d’un débat) (p.50) Peut développer méthodiquement une argumentation en mettant en évidence les points significatifs et les éléments pertinents.

Peut développer une argumentation claire, en élargissant et confirmant ses points de vue par des arguments secondaires et des exemples pertinents.

Peut enchaîner des arguments avec logique.

Peut expliquer un point de vue sur un problème en donnant les avantages et les inconvénients d’options diverses.

Annonces publiques (p.50) Peut faire des annonces sur la plupart des sujets généraux avec un degré de clarté, d’aisance et de spontanéité qui ne procurent à l’auditeur ni tension ni inconfort.
S’adresser à un auditoire (p.50) Peut développer un exposé de manière claire et méthodique en soulignant les points significatifs et les éléments pertinents.

Peut s’écarter spontanément d’un texte préparé pour suivre les points intéressants soulevés par des auditeurs en faisant souvent preuve d’une aisance et d’une facilité d’expression remarquables.

Peut faire un exposé clair, préparé, en avançant des raisons pour ou contre un point de vue particulier et en présentant les avantages et les inconvénients d’options diverses.

Peut prendre en charge une série de questions, après l’exposé, avec un degré d’aisance et de spontanéité qui ne cause pas de tension à l’auditoire ou à lui/elle-même.

Interaction orale

Interaction orale générale (p.61) Peut utiliser la langue avec aisance, correction et efficacité dans une gamme étendue de sujets d’ordre général, éducationnel, professionnel et concernant les loisirs, en indiquant clairement les relations entre les idées.

Peut communiquer spontanément avec un bon contrôle grammatical sans donner l’impression d’avoir à restreindre ce qu’il/elle souhaite dire et avec le degré de formalisme adapté à la circonstance.

Peut communiquer avec un niveau d’aisance et de spontanéité tel qu’une interaction soutenue avec des locuteurs natifs soit tout à fait possible sans entraîner de tension d’une part ni d’autre.

Peut mettre en valeur la signification personnelle de faits et d’expériences, exposer ses opinions et les défendre avec pertinence en fournissant explications et arguments.

Comprendre un locuteur natif (p.62) Peut comprendre en détail ce qu’on lui dit en langue standard, même dans un environnement bruyant. `
Conversation (p.62) Peut s’impliquer dans une conversation d’une certaine longueur sur la plupart des sujets d’intérêt général en y participant réellement, et ce même dans un environnement bruyant.

Peut maintenir des relations avec des locuteurs natifs sans les amuser ou les irriter involontairement ou les obliger à se comporter autrement qu’ils ne le feraient avec un interlocuteur natif.

Peut transmettre différents degrés d’émotion et souligner ce qui est important pour lui/elle dans un événement ou une expérience. `

Coopération à visée fonctionnelle (par exemple, réparer une voiture, discuter un document, etc.) (p.65)  Peut comprendre avec sûreté des instructions détaillées.

Peut faire avancer le travail en invitant autrui à s’y joindre, à dire ce qu’il pense, etc.

Peut esquisser clairement à grands traits une question ou un problème, faire des spéculations sur les causes et les conséquences, et mesurer les avantages et les inconvénients des différentes approches.

Obtenir des biens et des services (p.66)  Peut gérer linguistiquement une négociation pour trouver une solution à une situation conflictuelle telle qu’une contravention imméritée, une responsabilité financière pour des dégâts dans un appartement, une accusation en rapport avec un accident.

Peut exposer ses raisons pour obtenir un dédommagement en utilisant un discours convaincant et définissant clairement les limites des concessions qu’il/elle est prêt à faire.

Peut exposer un problème qui a surgi et mettre en évidence que le fournisseur du service ou le client doit faire une concession.

Echange d’informations (p.67) Peut comprendre et échanger une information complexe et des avis sur une gamme étendue de sujets relatifs à son rôle professionnel.

Peut transmettre avec sûreté une information détaillée.

Peut faire la description claire et détaillée d’une démarche.

Peut faire la synthèse d’informations et d’arguments issus de sources différentes et en rendre compte.

Interviewer et être interviewé (l’entretien) (p.68) Peut conduire un entretien avec efficacité et aisance, en s’écartant spontanément des questions préparées et en exploitant et relançant les réponses intéressantes.

Peut prendre des initiatives dans un entretien, élargir et développer ses idées, sans grande aide ni stimulation de la part de l’interlocuteur.

Lire (compréhension de l’écrit)
Caractères gras : précisions sur la tâche à accomplir ; italiques : précisions sur la nature ou difficulté des documents

Grille d’auto-évaluation (p.27) Je peux lire des articles et des rapports sur des questions contemporaines dans lesquels les auteurs adoptent une attitude particulière ou un certain point de vue.

Je peux comprendre un texte littéraire contemporain en prose.

Compréhension générale de l’écrit (p.57) Peut lire avec un grand degré d’autonomie en adaptant le mode et la rapidité de lecture à différents textes et objectifs et en utilisant les références convenables de manière sélective.

Possède un vocabulaire de lecture large et actif mais pourra avoir des difficultés avec des expressions peu fréquentes.

Comprendre la correspondance (p.58) Peut lire une correspondance courante dans son domaine et saisir l’essentiel du sens.
Lire pour s’orienter (p.58) Peut parcourir rapidement un texte long et complexe et en relever les points pertinents.

Peut identifier rapidement le contenu et la pertinence d’une information, d’un article ou d’un reportage dans une gamme étendue de sujets professionnels afin de décider si une étude plus approfondie vaut la peine.

Lire pour s’informer et discuter (p.58) Peut obtenir renseignements, idées et opinions de sources hautement spécialisées dans son domaine.

Peut comprendre des articles spécialisés hors de son domaine à condition de se référer à un dictionnaire de temps en temps pour vérifier la compréhension.

Peut comprendre des articles et des rapports sur des problèmes contemporains et dans lesquels les auteurs adoptent une position ou un point de vue particuliers.

Lire des instructions (p.59) Peut comprendre des instructions longues et complexes dans son domaine, y compris le détail des conditions et des mises en garde, à condition de pouvoir en relire les passages difficiles.

Ecrire (expression écrite)
Caractères gras : précisions sur le type de texte à rédiger ; italiques : précisions sur la nature des informations transmises ; soulignés : précisions sur les aspects formels attendus.

Grille d’auto-évaluation (p.27) Je peux écrire des textes clairs et détaillés sur une grande gamme de sujets relatifs à mes intérêts.

Je peux écrire un essai ou un rapport en transmettant une information ou en exposant des raisons pour ou contre une opinion donnée.

Je peux écrire des lettres qui mettent en valeur le sens que j’attribue personnellement aux événements et aux expériences.

Production écrite générale (p.51) Peut écrire des textes clairs et détaillés sur une gamme étendue de sujets relatifs à son domaine d’intérêt en faisant la synthèse et l’évaluation d’informations et d’arguments empruntés à des sources diverses.
Ecriture créative (p.52) Peut écrire des descriptions élaborées d’événements et d’expériences réels ou imaginaires en indiquant la relation entre les idées dans un texte articulé et en respectant les règles du genre en question.

Peut écrire des descriptions claires et détaillées sur une variété de sujets en rapport avec son domaine d’intérêt.

Peut écrire une critique de film, de livre ou de pièce de théâtre.

Essais et rapports (p.52) Peut écrire un essai ou un rapport qui développe une argumentation de façon méthodique en soulignant de manière appropriée les points importants et les détails pertinents qui viennent l’appuyer.

Peut évaluer des idées différentes ou des solutions à un problème.

Peut écrire un essai ou un rapport qui développe une argumentation en apportant des justifications pour ou contre un point de vue particulier et en expliquant les avantages ou les inconvénients de différentes options.

Peut synthétiser des informations et des arguments issus de sources diverses.

 

Télécharger cet article au format .doc

Retour à la page d'accueil

© Rectorat de Toulouse. Contact Pédagogique : Pierre PRIVAT privat@ac-toulouse.fr -
Contact Technique :
webadmin@ac-toulouse.fr