Course des couverts : Vos impressions…

J’étais un peu stressé au début, mais après, ça allait mieux. Au début du cinquième tour, j’ai accéléré et j’ai commencé à avoir mal. J’avais un point de coté donc j’ai ralenti. Ensuite, comme j’allais arriver, j’ai accéléré pour finir plus vite. (Adrien D.)

J’étais très stressée à l’idée de ne pas réussir à courir jusqu’à la fin.J’avais la boule au ventre. Puis je n’étais plus stressée en courant.Vers la fin j’ai donné toutes mes forces et j’ai dépassé beaucoup de personnes même si j’avais des points de côté. J’étais très heureuse et très contente parce que j’étais sixième et je voulais courir pour les handicapés qui ne peuvent pas le faire. J’ai pleuré parce que j’étais contente. (Agathe)

Au début de la course, j’étais content de courir huit tours. Mais au milieu de la course, j’avais mal au ventre. A la fin de la course j’étais soulagé et content de courir pour les enfant malades car ils souffrent plus que nous. (Célio)

Au début je n’avais pas très envie de courir et quand mon tour est arrivé j’ai commencé à stresser. Au milieu de mon sixième tour, je n’arrivais plus à respirer. Mais au dernier tour j’ai couru à fond. A l’arrivée je pleurais car je n’arrivais plus à respirer. J’avais mal à la tête et au ventre. Mais, j’ai bien aimé faire cette course pour les personnes malades. (Clara)

Sur la ligne de départ j’étais un peu stressé. J’ai commencé à courir et ça commençait à aller mieux. A la fin de la course, j’étais fatigué mais j’ai donné toute mon énergie pour terminé la course. J’étais content d’avoir tenu les huit tours. (Florian)

Je ne voulais pas courir huit tours mais j’ai fais de mon mieux pour soutenir les enfants malades. Quand je suis allée sur la ligne de départ j’étais avec Laure. On a couru ensemble après on a commencé à ralentir vers le milieu de la course. Quand j’ai fini la course j’étais contente de moi. (Grace)

Quand on a commencé la course des couverts, j’ai pensé a mon petit frère, ma maman et mon papa. A la fin, j ai commencé à pleurer parce que je voulais que ma maman, mon petit frère et mon papa soient là pour m’encourager. (Indiana)

Au début j’étais content de participer au téléthon. Mais au début du sixième tour, j’étais tout en sueur. Je n’en pouvais plus, et j’ai ralenti. Mais j’ai quand même continué à courir. Quand je suis arrivé c’était le meilleur moment de la course. J’étais super content que ce soit fini. (Jérémy)

Le premier tour j’étais stressé. Mais le deuxième tour, ça allait mieux. Puis j’ai pensé à ma petite sœur et à ma grande sœur qui avaient fait le cross du collège. J’ai accéléré et je suis arrivé le premier ! J’étais très content. (Alexis)

Au début j’étais stressée de courir. J’avais un peu peur, mais je voulais courir quand même pour soutenir les personnes malades. J’ai été très contente de faire les huit tours. Je suis arrivée seconde. Avec Maëlys, nous étions contentes de notre classement. (Lithana)

J’étais un peu stressé à l’idée de courir huit tours. J’avais un peu mal au vendre. Après je me suis senti mieux en courant. Vers la fin de la course j’ai accéléré et accéléré et j’ai eu des points de côté. A l’arrivée j’étais heureux et soulagé d’avoir fini.J’étais content de courir pour le téléthon, et de me reposer. (Lorys)

J’étais un peu stressée de faire huit tours. J’avais un mal au ventre. J’avais un peu peur de courir devant tout le monde. Avec Lithana, parfois on faisait une pause et on repartait. Je me suis bien amusée avec Lithana et j’ai bien aimé les huit tours. (Maëlys)

Au début de la course j’avais mal au cœur et j’avais une boule dans le ventre car, huit tours, je ne pouvais pas les faire, impossible ! Pendant la course au bout du cinquième tour j’avais mal au cœur et je ne pouvais presque plus respirer. A la fin de la course, au septième tour j’avais l’impression d’être sur le point de mourir. Mais au huitième tour j’ai accéléré et j’étais soulagée d’avoir fini. Mais après avoir pris le goûter je suis allée voir ma maman et j’ai pleuré car j’avais mal à l’épaule, aux jambes et même au cœur. J’ai détesté la course des Couverts ! (Mathilde)

J’étais un peu stressé à l’idée de courir 8 tours. Après je suis parti trop vite. J’étais fatigué au milieu de la course des Couverts. (Quand j’étais vers l’arrivée j’ai accéléré pour arriver plus vite.) Quand je suis arrivé j’étais fier de moi. J’étais fier de courir pour les enfants malades. (Morgan)

Au début j’étais motivé mais après  le deuxième tour, j’ai eu un point de côté. Donc  j’ai arrêté de courir. Courir ne me plait pas mais par contre, je veux bien courir dans des jeux. (Nathan)

J’étais heureux et j’avais un peu le trac. J’ai couru vite au début mais impossible de rattraper Soraya. Au bout du troisième tour j’ai vu l’ombre de Florian, j’avais peur qu’il me rattrape. J’ai accéléré mais il restait derrière moi. A la fin j’étais heureux d’avoir terminé. (Paul)

Quand les ce2 ont commencé à courir, j’ai stressé parce que ça allait être bientôt notre tour et j’avais peur de faire huit tours. Ça  allait être difficile. Mais à la fin de la course j’étais soulagée. (Laure)

Quand j’ai su que je devais faire 8 tours j’étais très stressée. Mais pendant la course, je pensais aux enfants malades alors j’y ai mis de la bonne volonté et j’ai réussi à finir quatrième. J’étais assez contente de mon exploit. Ensuite j’ai gouté. Comme j’avais couru sans bonnet j’avais mal aux oreilles mais quelques minutes après c’était terminé. Je me sentais très bien d’avoir fait la course. C’était génial ! (Soraya)

Si j avais pu participer à la course des Couverts, je me serais bien amusé. J’aurais été très excité de courir pour les enfants malades pour leur faire plaisir. J’aime bien courir sous les couverts. Je m’étais entrainer comme un fou chez moi. (Théo)

J’étais un peu énervée et contente de participer à la course des Couverts. Quand je suis partie je suis allée lentement comme ma mère me l’avait dit. Au début de mon sixième tour, ma mâchoire était gelée. J’avais pas mal aux pieds. A la fin j’ai failli faire un tour de plus. Mais ce que je n’ai pas aimé c’est que certains ont quitté la course alors qu’ils n’avaient pas terminé. Sinon j’ai bien aimé et ma mère était fière de moi. J’ai fini cinquième ou troisième. (Vinciane)

Je ne pensais pas que je serais à la hauteur de faire huit tours. Au début j’étais bien. Mais au milieu de la course j’ai eu un très très gros point de côté et pour ajouter la cerise sur le gâteau,  je n’arrivais quasiment plus à respirer. Finalement j’étais très heureuse d’avoir réussie. (Zoé)

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans CM1, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA