Dossier enseignant
Jean Le Gac
projet pédagogique académique de l'année 2000-2001
Le projet pédagogique "Fiction", les expositions

L'exposition itinérante : liste des œuvres

L’artiste : Jean Le Gac

La démarche : La vie rêvée du Peintre

Analyse des œuvres de "Fiction"

Documents de travail 

Pistes de travail

Bibliographie

Voir les travaux des élèves

Voir les oeuvres de l'exposition à l'Espace Ecureuil

ci-contre, "Prisonnière des Pyramides" - sérigraphie - 70 x 38 cm - 1978

La vie rêvée du peintre

"J’ai compris que si je suis capable d’inspirer une fiction, alors il y aura une preuve de mon existence … " Jean Le Gac, 1973.

Jean Le Gac est né en 1936 à Alès dans le Gard et passe son adolescence sur le site minier de Carmaux dans le Tarn. Il part à Paris pour faire des études de professeur de dessin, carrière qu’il mènera jusqu’au bout, de front avec celle d’artiste plasticien. Actuellement il vit à Paris et expose en France et à l’étranger.

L’artiste va être révélé à l’occasion de l’exposition Mythologies Individuelles à la Documenta V à Kassel (Allemagne) en 1972.

Son thème récurrent , les tribulations d’un artiste peintre - dont la carrière aurait du être la sienne si la Grande Peinture n’était pas morte avec Picasso - se développe entre fiction et confession, entre peinture et littérature, dans la rencontre de genres dits mineurs. En cela il renouvelle le principe de l’illustration, la verve et l’imagerie romanesque des romans de séries.

L’artiste est repéré comme appartenant au mouvement du Narrative Art né dans les années 70. Son appropriation de la figuration par le dessin, la peinture ou la photographie, mise en résonance avec des fragments de récits, reste le vocabulaire de base de la construction d’une figure mythique d’artiste dont l’identité est tributaire de la fonction, mais dont les rôles varient à l’envie. Cependant, sans jamais dériver de cette enquête sur Le Peintre, dans un va-et-vient permanent entre réel et imaginaire, Jean Le Gac, qui pose sur l’art d’aujourd’hui un regard narquois et amusé, met fondamentalement en jeu son identité pour nourrir une œuvre qui relève de l’art du comportement.


Jean Le Gac : "Fiction"

Ce projet prend appui sur l’œuvre de l’artiste contemporain Jean LE GAC dont la pratique polyforme développe une réflexion sur la place et le rôle de l’art aujourd’hui et plus spécialement sur celle de la Peinture. A ce titre, il est sensé susciter l’intérêt de diverses disciplines ou d’activités menées dans le cadre scolaire, en autonomie, ou sous forme de travaux croisés. Il est construit par le Service éducatif de l'Espace Ecureuil - lieu dévoué à l’art vivant - et a pour objectif de soutenir le développement de l’art et de la culture à l’école.

Dispositif : il s'appuie sur l’exploitation pédagogique de deux expositions du même artiste : Jean Le Gac.

Les expositions

L’exposition éclatée "Fiction"  se déroulera sur plusieurs lieux :
- pour tous les établissements participants, du 9 au 30 mai, à l'Espace Ecureuil à Toulouse, dans le souci d’une confrontation générale de l’ensemble des travaux réalisés ;
- pour les établissements hors Haute-Garonne, des lieux de proximité relevant de la Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées, notre partenaire, seront mis à disposition à partir de début mai, pour permettre aux élèves de sensibiliser leur environnement immédiat.

Exposition itinérante : liste des œuvres

Les herbiers 1995-1999 – 3 planches d’une série – chacune 60x80 cm.
Composés comme des planches de botanique, l’artiste a associé aux traditionnelles plantes séchées des textes et des dessins ou des photographies, mais en installant un décalage avec les illustrations et les annotations attendues.

Jean Le Gac aime à user de techniques de transfert qui traditionnellement n’ont pas le statut d’œuvre.

Les transfigurations – 1983- offset – 62x45 cm.- 1983
L’artiste associe son autoportrait (volontairement flou) et des textes qui font allusion à la vie d’un peintre, et dans lesquels il parle de lui-même comme s’il était un autre. Image et textes sont re-photographiés pour conformer l’idée du double.

Le plongeur – 1986- lithographie – 65x48 cm.
Le dessin appartient à la série des Délassements du peintre, il est inspiré par une illustration tirée des romans que Jean le Gac aimait lire dans sa jeunesse. Le texte manuscrit évoque Le Peintre, héros des aventures narrées par l’artiste.

Sale peintre – 1989 – sérigraphie – 42 x 32,5 cm.
"Sale peintre on aura ta peau". La vie du peintre – celle de la peinture traditionnelle dont l’artiste à la nostalgie- est menacée.

Paysage 2 – 1995 – peinture - 53 x 53 cm.
On attend un paysage peint, mais celui-ci réduit à une cartepostale photographiée vient renforcer l’énigme installée par le personnage, qui lui est mis en scène dans une peinture.

Jean Le Gac, le peintre, s’inspire des romans policiers.
L’artiste ne résiste pas ici à s’emparer de techniques picturales classiques mais dite "pauvres".

Prisonnière des pyramides
1988 - sérigraphie - 70 x 38 cm.
Encore une histoire apparemment désuète et romanesque qui évoque l’époque coloniale. L’œuvre s’inspire de la composition et des images de BD.

La vie aquarellée 13 – aquarelle et manuscrits – 29,7 x 71 cm.- 1995
On a volé La Peinture. Le tableau composé comme un livre d’images fait référence à un cambriolage perpétré chez le dernier peintre mythique, Picasso.

Nous remercions Jean Le Gac qui a accepté de nous prêter 9 de ses œuvres afin de constituer l’exposition itinérante qui a circulé dans les établissements scolaires et qui sont présentées en écho avec les réalisations des élèves dans l’exposition pédagogique FICTION.

Bibliographie

Le peintre de Tamaris près d’Alès - Yellow Noww - Bruxelles, 1980
Ann Hindry - Jean Le Gac par Jean Le Gac - Ed. Cercle d’Art, Paris et St. Opportune - Bruxelles, 1992
L’œil,  n° 513 - février 2000
Artstudio n° 21 – 1991
Art Press - 1984 - Jean-Luc Chalumeau
Anne Dagbert - Jean Le Gac - Fall Editions, Paris
C. Franklin - Flammarion - Paris 1984

Reprographie : voir documents de travail


retour au sommaire "Culture" serv. éduc. et partenariat partenariat avec la Caisse d'Epargne
  expositions   -   le site de l'Espace Ecureuil