Météo France et sa mission de sécurité


Education Civique 5e


Environnement :

" La Mise en oeuvre de la loi du 30 décembre 1996 a entraîné une collaboration plus étroite entre les services de Météo-France et les organismes de surveillance de la qualité de l'air. Cette législation a également eu pour conséquence une implication de l'établissement dans l'élaboration de documents prévus par certains articles de la loi : plans régionaux pour la qualité de l'air ou plans de déplacements urbains. Dans le même temps, Météo-France a poursuivi ses travaux de recherche dans le domaine de la qualité de l'air. Enfin, l'atelier final de l'expérience Etex a permis de vérifier la qualité des informations fournies par l'organisation de crise mise en place par le Scem en cas d'accident nucléaire ". 

Extraits du Rapport d'activité 1997



Dérive de nappes d'hydrocarbures

"La collaboration technique entre le C.E.D.R.E. et Météo-France s'est poursuivie. Ainsi, en cas de pollution marine accidentelle, le C.E.D.R.E. dispose dans les plus brefs délais des prévisions météorologiques sur la zone touchée et des cartes de dérive de nappes d'hydrocarbures. En retour le C.E.D.R.E., par ses expérimentations et interventions sur les pollutions réelles, contribue à l'amélioration et à la validation du modèle océanique de transports d'hydrocarbures Mothy. En 1997, Météo-France est intervenu à quatre reprises sur demande du C.E.D.R.E : dans deux cas pour des pertes de conteneurs en Manche et deux fois pour des nappes d'hydrocarbures (accident du citernier Allegra le 1er octobre 1997).

Le modèle Mothy a par ailleurs été amélioré pour permettre une meilleure description de la nappe et pouvoir, dans le futur, traiter d'autres types de polluants"

Rapports d'activité, 1997, p. 22


SANCHEZ Jean-Christophe



Pour toute question ou problème concernant ces pages Web, envoyez un email à :