Comment aider l’élève à apprendre dans l’établissement

Synthèse de l’atelier d’anglais du séminaire de Villefranche de Rouergue de septembre 2009.
Problématique : comment aider l’élève à apprendre dans l’établissement (collège / lycée) en complément du travail donné en classe et à la maison par le professeur d’anglais.

Le groupe était composé de : Brigitte Arnaud, Cécile Clavel, Gilles Feriel, Guylaine Gautrais, Pascale Juan, Sabine Magna-Martin, Annie Miranville, Eric Tian Sio Po.

I. Les dispositifs existant.

- Stages intensifs d’anglais

Les stages intensifs d’anglais mis en place au lycée ont dans l’ensemble eu un impact positif : ils ont permis une pratique intensive de l’oral sans évaluation.
Les problèmes rencontrés étaient souvent dus à l’incompréhension des élèves quant aux objectifs de ces stages : les élèves voulant du soutien, du bachotage, …
D’où la nécessité d’élaborer un protocole du stage annonçant des objectifs clairs avant, pendant et après.
Par exemple, au lycée du Castella à Pamiers, les élèves désirant d’inscrire ont reçu et signé un protocole décrivant les modalités et objectifs du stage et ont rempli un questionnaire de motivation. Des bilans ont été établis pendant et après le stage.

- Accompagnement éducatif

Mis en place pendant les heures 16h-18h, le but est d’occuper les élèves dans l’établissement. L’accompagnement éducatif est basé sur le volontariat des élèves.
En anglais, l’accompagnement éducatif peut prendre la forme d’ateliers à l’oral (jeux de rôles, saynètes) comme cela est le cas au collège de Fontenille.
Un pan culturel peut également être développé : au collège Balzac à Albi, 10 élèves sont regroupés pour une durée d’environ 10 semaines pendant lesquelles ils préparent une macro-tâche.

- Aide méthodologique

ATP au collège : une heure fixe obligatoire à l’année pour les 6ème par un professeur de l’équipe pédagogique ou pas.

Équivalent en seconde : aide personnalisée ou aide méthodologique. Les élèves sont détectés par les professeurs principaux.

L’aide méthodologique peut être également prise en charge par les surveillants. Par exemple, au lycée P.P. Riquet de Saint-Orens, chaque surveillant est "tuteur" d’une classe de seconde particulière et peut être amené à guider les élèves, en liaison avec les enseignants. Certains peuvent même intervenir sur les contenus, selon leur spécialité à la fac: les professeurs disposent d’une liste nominative des surveillants mentionnant leurs compétences dans tel ou tel domaine.

Quels outils donner à un enseignant non angliciste pour aider l’élève pendant l’aide méthodologique?

→ Chaque discipline peut diffuser des conseils méthodologiques à destination des élèves et des parents (comme cela est fait au collège lycée de Revel) et à destination des enseignants en charge de l’aide méthodologique.

→ La cohésion des fiches est importante. Elles pourraient être travaillées par l’ensemble de l’équipe d’anglais.

→ Une fiche navette pourrait également être proposée: un bilan sous forme d’items à cocher à disposition de l’élève, du professeur non spécialiste et du professeur spécialiste.

- Ressources de l’établissement

→ CDI

→ Assistants

→ Partenariats ou intervenants extérieurs (par exemple au lycée de St Orens, le consulat américain a mis en place un concours amenant une production concrète affichée au CDI), troupes de théâtre, …

→ Affichage permanent (CDI, intranet) de productions d’élèves

→ Clubs ou ateliers (films, …)

→ TICE / Espace langues

• ENT ou groupes de diffusion (email) (fiches de travail, cahier de textes)

• eTwinning

II. Donner des outils aux intervenants non spécialistes dans et hors de l’établissement pour aider à apprendre.

Ex : ATP au collège, aide personnalisée / aide méthodologique au lycée, intervenants extérieurs (MJC, …), …

Quels outils pourrait-on fournir aux intervenants non spécialistes pour accompagner l’élève dans son apprentissage de l’anglais ?

L’intervenant a un rôle d’arbitrage, il donne des conseils méthodologiques. Il n’intervient pas sur le contenu. Son objectif est d’aider l’élève à devenir de plus en plus autonome, ce concept trouvant son aboutissement dans la pratique de l’anglais pour le plaisir.

- Qu’est-ce que l’élève est amené à faire ?

→ apprendre sa leçon

• trace écrite (mémorisation + restitution)

• support audio

→ suivi du travail à la maison

• reproductions

• applications

• transferts

• recherches (anticipation ou approfondissement)

→ évaluations

• préparation

• remédiation

→ pratique de la langue pour le plaisir en autonomie

• ciné clubs (vidéos, DVDs)

• clubs de musique et chant

• clubs de lecture

• clubs de théâtre et d’improvisation

• lecture → livres, magazines, sites internet (utilisation du dictionnaire)

• jeux de société (Scrabble, Pictionary, Monopoly … in English) ou jeux en ligne (site du british Council par exemple: http://www.britishcouncil.org/kids-...)

1. Apprentissage de la leçon :

→ lisibilité / décodage de la trace écrite : explications des endroits, des couleurs, … → harmonisation des pratiques.

→ fiche méthodologique à l’élève fournie par l’enseignant.

→ renvoi au support (écrit ou oral) → demander à l’élève ce qu’il a compris (reformulation en français du contenu cahier fermé (éventuellement à un autre élève), restitution du déroulement du cours).

→ amener l’élève à identifier pourquoi il n’a pas compris (diagnostic).

→ mémorisation de la leçon → sous quelle forme (par cœur ou reformulation) : demander à l’élève l’objectif de la mémorisation.

• Par cœur : activités ludiques de mémorisation, renvoi au CD audio (prononciation), restitution orale / écrite.

• Reformulation : faire identifier à l’élève les outils linguistiques dont il aura besoin.

→ restitution de la leçon :

• A l’oral : Travail à 2 ou à 3. Le professeur doit préciser la tâche (la restitution dépend de la nature du support).

• A l’écrit : travail individuel puis retour au cahier pour vérification. Faire repérer les mots-clés de la leçon en vue de la restitution (travail avec l’adulte ou à 2 élèves).

2. Suivi du travail à la maison

→ demander à l’élève de reformuler la consigne en français.

→ remédiation si nécessaire.

→ l’élève doit identifier la partie du cours qui l’aide à accomplir la tâche. Le lui faire oraliser au professeur référent.

→ faire verbaliser à l’élève la démarche à effectuer et les obstacles.

→ remplir une fiche (par le professeur référent au collège, par l’élève au lycée) listant les étapes de la réussite ou de l’échec (ex : je n’ai pas pu finir l’exercice faute de temps, j’ai réussi à reformuler la consigne, j’ai trouvé seul/avec une aide la partie du cours me permettant de faire l’exercice…)

3. Évaluations

- Préparation

→ retour sur le bilan des acquisitions nécessaires à l’évaluation listées par le professeur. L’élève doit pouvoir montrer les éléments nécessaires sur les supports pédagogiques et les délimiter, décrire les savoir-faire requis, …

→ exercices de mémorisation et de restitution. Passer du temps sur chaque point pour les fixer.

- Remédiation

→ cf. travail sur la consigne.

→ cf. préparation de l’évaluation.

→ aider l’élève à lister les savoirs et savoir-faire non acquis récurrents.

4. Pratique de l’anglais pour le plaisir

→ bibliographie fournie par l’enseignant : magazines, CDs, films, …

→ accès accordé à l’élève au CDI ou dans un espace langues ou une salle multimédia.

→ liste ( fournie par l’enseignant d’anglais) de site accessibles en fonction de l’âge et du niveau des élèves.

→ prêt de CD en anglais et du matériel pour l’écouter: CD fourni avec le manuel d’anglais, CD accompagnant certains magazines ou certains livres (Easy readers, Penguin readers…)

Bibliographie : Pour un Accompagnement Educatif Efficace, Anne Mansuy, Jean-Michel Zakhartchouk - CRDP de Franche-Comté, 2009


Home | Contact | Site Map | | Site statistics | Visitors : 5349 / 1525151

Follow site activity en  Follow site activity (Auto) Formation   ?

Site powered by SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

16 visitors now