Le Tableau Blanc Interactif en classe de langues

dimanche 4 octobre 2009 par Rodolphe Martin

Premiers constats et premières remarques quant à l’utilisation du TBI en classe de langues.

De l’utilisation du tableau numérique...

Notre lycée vient de s’équiper de tableaux numériques interactifs à raison d’un tableau par discipline pour le moment. Nous avons reçu un tableau « Interwrite Board » (bluetooth) avec son vidéo-projecteur. Nous l’avons fixé au mur à côté du tableau blanc (contrairement à la photo où il est « mobile »), et le vidéo-projecteur au plafond.

Beaucoup d’entre nous sommes restés dubitatifs dans un premier temps, ne sachant pas réellement comment nous pourrions l’utiliser en classe de langue étrangère. Pas toujours facile d’intégrer du nouveau matériel dans nos pratiques de classe quotidiennes.

Beaucoup de questions se posaient...

- Quelle en est l’utilité ?
- Est-ce l’outil indispensable qui mettra les élèves en réussite ?
- Pour quelles activités peut-on l’utiliser ?
- Quoi de mieux que le vidéo-projecteur et le tableau blanc ?
- Le logiciel d’utilisation est-il facile d’emploi ?
- et la liste n’est pas exhaustive !

Je me suis donc jeté à l’eau avec l’aide de notre AED, Xavier Médan, après une brève rencontre avec un représentant commercial du fournisseur qui nous a fait une rapide démonstration (1 heure !!).

Tout d’abord, ce ne furent que des manipulations simples et minimalistes du tableau en lui-même pour projeter une image, puis une vidéo, ou encore des textes.

Ensuite, je suis passé à la manipulation de la barre outils qui permet certaines fonctions comme :
- cacher toute ou une partie d’image
- faire des annotations sur un texte, une carte…..
- gérer la diffusion d’un document sonore ou une video (logiciel media player classic)

Et enfin, la prise en main (loin d’être terminée) du logiciel pour la création de leçons permettant :

- de mêler sons, images et textes
- d’interagir sur des documents originaux de toutes natures
- d’enregistrer certaines parties du cours, prises de notes….

J’ai donc fait quelques constats positifs et négatifs à la fois :

- Les possibilités d’utilisation sont nombreuses mais requièrent une bonne connaissance de l’outil
- Les élèves ont montré un grand intérêt pour le tableau et ses côtés attractifs, interactifs.
- Il permet de rassembler en un seul point de nombreuses ressources permettant à l’enseignant d’être bien plus réactif en cas de besoin.
- On peut enregistrer son cours en plusieurs pages pour y revenir plus tard (remédiation…) ou encore le diffuser aux élèves sur le réseau…
- Le tableau peut faciliter notre enseignement mais ne reste qu’un outil qu’il faut bien connaitre.
- Les préparations peuvent être longues et requièrent de bonnes connaissances logicielles.

Il m’est difficile d’entrer dans les détails qui en feraient un article bien trop long mais une chose est certaine, je vais continuer à pratiquer et explorer les utilisations du TBI.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 23464 / 1513673

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TICE  Suivre la vie du site Expériences   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

21 visiteurs en ce moment