Forme d’oral ciblé : oral contraint ou oral libéré ?

De la difficulté de définir les termes ’contraint’ et ’libéré’...
Wednesday 19 November 2008 by Gilles Feriel

Synthèse de la réflexion sur ce thème lors du séminaire de Villefranche-de-Rouergue des 13 et 14 novembre 2008

Forme d’oral ciblé : oral contraint ou oral libéré ?

De la difficulté de définir les termes ‘contraint’ et ‘libéré’…

Le professeur propose des tâches orales contraintes ou libérées. Par oral contraint, on entend généralement activités avec des consignes précises, des attentes spécifiques. Par oral libéré, on pense à une tâche plus complexe. L’élève dispose de plus de liberté et il a le choix de ses énoncés.

L’oral est une série d’opérations complexes. Les élèves doivent mobiliser des savoirs linguistiques – lexique, grammaire, phonologiques- et culturels. Ils doivent mettre ces éléments en relation et combiner de multiples savoir-faire auxquels s’ajoutent des compétences liées au savoir être et au savoir communiquer. L’entraînement à ces diverses compétences, sous la forme d’activités contraignantes, permet aux élèves de se construire ce bagage indispensable pour parvenir à un oral de plus en plus libéré. Les phases d’oral contraint semblent donc être indispensables pour amener progressivement l’élève à un oral libéré.

Mais en analysant des productions orales d’élèves, on se rend compte que les choses ne sont pas si simples. Dans des activités qui ciblent un oral contraint, on remarque parfois que, sous l’effet de l’intérêt et de la motivation, la parole se libère. En revanche, dans des activités qui ciblent un oral libéré, on constate que certains élèves se reposent sur du par cœur. Ceux-là semblent s’appliquer eux-mêmes des contraintes ! Du point de vue de l’élève, la frontière entre oral contraint et oral libéré n’est pas aussi nette que dans l’esprit du professeur.

En analysant par exemple une même tâche finale à réaliser à l’oral, on obtient des résultats très différents. Des élèves d’une classe de première devaient se filmer pour présenter en anglais une recette de cuisine afin de la mettre en ligne sur le site de Jamie Oliver dans le cadre de son ’Ministry Of Food’. Des élèves en difficulté mais plein de bonne volonté et/ou expansifs ont proposé une production dynamique et tout à fait recevable du point de vue des critères définis pour cette tâche, même si la langue comportait des imperfections. Au contraire, de ‘bons’ élèves (ou des élèves timides) se sont appliqués des contraintes en s’appuyant sur une lecture oralisée donnant l’impression que la tâche n’était pas pleinement réalisée alors que la langue était de bonne qualité.

La créativité de l’élève, sa volonté de s’impliquer ou non, sont donc des critères déterminants dans l’accomplissement et la réussite d’une tâche donnée. L’oral ne peut se ‘libérer’ qu’à partir du moment où l’élève intègre la consigne donnée, qu’à partir du moment où la tâche proposée devient sa propre tâche, et qu’il décide par lui-même de la réaliser avec les outils dont il dispose et avec sa propre personnalité.

Cette dimension doit donc être prise en compte : les concepts d’oral contraint et d’oral libéré ne dépendent pas nécessairement que du professeur et de la nature des tâches qu’il propose. Le professeur crée les conditions, le cadre, il donne les outils. Mais l’élève reste au centre du dispositif et l’oral libéré passe par son appréhension et son appropriation de la tâche à réaliser.

Gilles FERIEL


Home | Contact | Site Map | | Site statistics | Visitors : 1172 / 1525154

Follow site activity en  Follow site activity (Auto) Formation   ?

Site powered by SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

14 visitors now