LANGUES ANCIENNES

Sommaire Lettres

Actualités

Usages des TICE

Textes officiels
Ressources en ligne
Logiciels
Bibliothèque
Lexique grec-français
Ecrire en grec
Travail collaboratif
Liens externes
Recherche

 

Langues anciennes
Lire et écrire le grec polytonique

 

Lire et écrire le  grec ancien sur ordinateur n'est pas difficile. Il suffit pour cela de disposer d'une police de caractères permettant l'affichage et la frappe des lettres grecques avec toutes les combinaisons (voyelles/esprits/accents/iota souscrit) possibles.

1. Les polices non unicode

Ces polices ne manquent pas et sont même presque aussi nombreuses que les cités antiques :" WinGreek", "Sgreek", "SPionic" ou, mieux encore, "Sparta", "Athenian","Corinthian"... Chacune ayant bien entendu sa politeia, en l'occurrence sa table de caractères propre, les signes alphabétiques sont installés en lieu et place de tel ou tel caractère latin et n'ont donc jamais le même code. Toutes ces polices nous ont permis de travailler pendant de nombreuses années mais, pour l'utilisateur, une telle diversité présente plusieurs inconvénients :

  • S'il est possible de lire à l'écran et d'imprimer n'importe quel texte français ou anglais, l'affichage n'est possible en grec que si le lecteur dispose sur son ordinateur de la même police que celle qu'a utilisée le redacteur de la page.
  • La frappe des caractères est propre à chaque police. Passe encore pour l'instabilité des lettres êta, xi, chi ou ôméga mais l'insertion des esprits et des accents devient vite un véritable casse-tête.

Jusqu'à une date récente nous utilisions sur notre serveur les polices Athenian, Greek, Sgreek et  SPionic et, pour répondre aux demandes de nombreux utilisateurs, nous avons développé des utilitaires facilitant la frappe au clavier et la conversion entre ces  polices. 
Nous laissons  en ligne les textes, modes opératoires et utilitaires faisant appel aux anciennes polices.(Pour lire ou télécharger ces pages, cliquez ici.) mais pour notre part, nous les avons abandonnés pour une utilisation plus confortable : l'unicode

2. Les polices répondant au standard unicode

Depuis quelques années, un nouveau standard est apparu, qui simplifie beaucoup les problèmes posés par la diversité antique. Il s'agit de l'unicode.
L'unicode n'est pas une police de plus mais un  nouveau type de police, obéissant à un codage universel, qui regroupe potentiellement tous les caractères alphabétiques des différentes langues. Nul besoin désormais de changer de police quand on change de langue ou même d'alphabet.
Il suffit de disposer d'une (et d'une seule) police unicode pour pouvoir lire n'importe quel texte en grec, à condition que le rédacteur utilise le même standard.
C'est le système que nous avons adopté et privilégions  désormais.
Pout lire et écrire le grec en unicode, cliquez ici.