C1 - Malle élevage : De la chenille au papillon

dimanche 26 mai 2019
par  Aurore Bonnet
popularité : 16%

Au cycle 1 au travers des élevages l’enseignant conduit les enfants à observer les différentes manifestations de la vie animale et végétale. Ils découvrent le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction, le vieillissement, la mort en assurant les soins nécessaires aux élevages et aux plantations dans la classe.

Connus de tous, les papillons réservent de nombreuses surprises.
Principalement nocturnes, elles ont presque toutes les mêmes besoins : les chenilles mangent des plantes et les adultes du nectar. Cependant, certains papillons de nuit ne se nourrissent pas lorsqu’ils sont adultes ! Comment est-ce possible ? Et bien ils ne vivent pas très longtemps (quelques jours) et survivent grâce aux réserves que la chenille a emmagasiné. Les adultes s’accouplent, la femelle pond, puis ils meurent rapidement.

Attention toutes les chenilles ne font pas de cocons.
Le cocon ne concerne que certains papillons de nuit. Alors que font les autres ? Et bien, toutes les chenilles du monde se transforment en chrysalide afin de se métamorphoser en adultes et, certaines, s’enferment dans un cocon de soie pour le faire. Les papillons faciles à élever sont nocturnes, font un cocon et ne se nourrissent pas lorsqu’ils sont adultes ce qui simplifie beaucoup leur élevage.

Vocabulaire
Chenilles  : elles ne ressemblent pas aux adultes et doivent se métamorphoser plusieurs fois.
Fausses-pattes  : en plus de leurs six vrais pattes, les chenilles ont des "pattes-ventouses" ou fausses pattes qui leur permettent de s’agripper aux branches.
Stigmates respiratoires : ce sont les orifices respiratoires situés latéralement tout le long du corps des insectes. Ils sont faciles à observer sur les chenilles du Bombyx Éri car ils sont sombres sur la couleur claire du corps.
Chrysalide  : toutes les chenilles font une chrysalide dans laquelle le corps se métamorphose entièrement.
Cocon  : la chenille s’enferme dans un cocon de soie avant de se transformer en chrysalide.

Vous souhaitez mettre en place un élevage de chenille dans votre classe !
En hiver choisissez le Bombyx Eri car il se nourrit de feuilles de troène facile à trouver même en hiver. C’est un élevage facile mais nécessite de l’attention : suivant les feuilles trop jeunes ou mouillées, les chenilles ont des diarrhées mortelles.

Encore plus simple et plus robuste : le bombyx mori
Il se nourrit exclusivement de feuille de mûrier.
Le ver à soie est sa chenille. Le bombyx est inconnu à l’état sauvage. C’est un lépidoptère domestique originaire du Nord de la Chine, élevé pour produire la soie.

Vous pouvez retrouver la "Malle élevage" en prêt gratuit au Centre Pilote du Lot


Documents joints

PDF - 803.5 ko
PDF - 803.5 ko

Commentaires

Annonces

Nous suivre sur Tweeter