Contre la destruction du Centre d’Histoire de la Philosophie Moderne
(pétition au format rtf)


Le Centre d’Histoire de la Philosophie Moderne (CHPM), qui est la seule unité du CNRS à couvrir toute la période des temps modernes de la Renaissance aux Lumières, et qui est lié par convention à 5 universités françaises (Besançon, Dijon, Paris III, Poitiers, Rouen), est soumis depuis deux ans à une pression permanente de la part la direction SHS du CNRS et est aujourd’hui menacé par elle de disparition.

Malgré son classement, dans les années précédentes, en tête de l’évaluation des équipes de la section 35, c’était encore le cas en 2000 et en octobre 2002, et en dépit d’une production de quatorze volumes collectifs dans les quatre dernières années, sans compter une cinquantaine d’ouvrages et d’articles personnels, le Centre vient d’être l’objet, fin mars 2004, d’une évaluation négative, ce qui est le résultat manifeste de ces deux années de déstabilisation concertée.

Pour mener à bien son projet de destruction du CHPM, la direction du département SHS vient, en outre, de constituer un Comité d’évaluation et de fixer la date et les modalités de cette évaluation sans consultation des responsables du CHPM, c’est-à-dire en infraction avec les textes réglementaires du CNRS.

Ces procédés témoignent de dysfonctionnements plus généraux liés à un mode de direction autoritaire de la recherche en SHS. Ce qui frappe aujourd’hui le CHPM a déjà touché plusieurs autres unités de recherche SHS et peut menacer demain n’importe laquelle.

Les chercheurs, ITA et enseignants-chercheurs du CHPM dont les noms figurent ci-dessous expriment leur incompréhension et leur indignation devant le sort que l’on prépare à l’unité de recherche à laquelle ils ont apporté leur énergie et leur travail et dans laquelle ils ont toujours trouvé la liberté de recherche indispensable à l’innovation intellectuelle et à la production scientifique.
Ils appellent la communauté des philosophes et plus largement les chercheurs et enseignants-chercheurs en sciences humaines à s’opposer au démantèlement de cette unité de recherche, dont l’audience est considérable en France et à l’étranger, en signant la présente pétition.

Vous pouvez consulter sur notre site <http://philo.vjf.cnrs.fr/> le dernier rapport d’activités du CHPM ainsi que les rapports d’évaluation établis par des universitaires français et étrangers.

Chercheurs, ITA et enseignants-chercheurs du CHPM

Premiers signataires : Premiers signataires :  Isabelle Bougot - CNRS-CHPM = Jean-Claude Bourdin  - Université de Poitiers/CHPM = Pierre Caye - CHPM-CNRS = Jean-Pierre Cléro - Université de Rouen/CHPM = Robert Damien - Université de Franche-Comté/CHPM = Didier Deleule - Université de Paris X/CHPM = Christiane Frémont - CHPM-CNRS = Pierre Guenancia - Université de Bougogne/CHPM = Franck Lessay - Université Paris III/Président du jury d'agrégation d'anglais/CHPM = Lynda Lotte - CHPM-CNRS = Pierre Lurbe - Université d'Aix Marseille/CHPM = Pierre Magnard - Université de Paris IV/CHPM = Jean-François Mattéi - Université de Nice/Institut Universitaire de France/CHPM = Henry Méchoulan - CNRS-CHPM, émérite = Thierry Ménissier - Université de Grenoble II/CHPM = Agnès Minazzoli - CNRS-CHPM = Anne Reinbold - CNRS-CHPM = Serge Trottein - CNRS-CHPM = Jean Louis Vieillard Baron - Université de Poitiers/CHPM = Yves Charles Zarka - CNRS-CHPM

Je souscris à cette pétition

NOM PRÉNOM FONCTION
 

 MERCI DE RETOURNER CE DOCUMENT AU CHPM PAR VOIE POSTALE : 7, RUE GUY MÔQUET – BP N° 8 – 94801 VILLEJUIF CEDEX OU DE RÉPONDRE PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE : chpm@vjf.cnrs.fr