Retour à la rubrique Atelier de lecture (Bergson).
Retour au sommaire général.
Retour aux Nouveautés.
 

Atelier Bergson


2005-2006: "Après de nombreuses années de travail, en 2005-2006 l'atelier Bergson prend une année sabbatique"
 

Archives.
Vous trouverez ici l'accès aux travaux effectués par l'atelier de lecture Bergson. Après La Pensée et le mouvant (2000-2001 et 2001-2002), puis Les deux Sources (2002-2003), l'atelier travaille actuellement L'Evolution créatrice (2003-2004).
Coordination : Isabelle Pietri, 05 61 20 99 27 ou Lui écrire un e-mail.
Lieu: Toulouse, Lycée Saint-Sernin, salle Dubarry
Dates: un mercredi après-midi par mois, de 14h30 à 17h30 (voir calendrier ci-dessous).

Présentation générale de l'atelier.
Calendrier et commmunications 2000-2001:
- 27 septembre 2000: Isabelle Pietri: Vue d’ensemble du texte: ici (format HTML) ou en téléchargement, format RTF
- 25 octobre 2000: Jeanine Ortoneda étudie, lors de cette séance, la notion de possible chez Bergson.
- 10 janvier 2001: Céline Tarrade étudie la notion bergsonienne d'intuition (format HTML). ou en téléchargement, format RTF.
- 7 mars 2001: Magali Allione étudie la critique bergsonienne des idées de désordre et de néant.
- 18 avril 2001: Michel Olivier intervient sur la relation de Bergson aux paradoxes de Zénon ou en téléchargement, format rtf.

Calendrier et commmunications 2001-2002 (pré-programme):
- 17 octobre 2001 Isabelle Pietri Présentation de l'année
- 21 novembre 2001 Michael Clifton, directeur de recherches au CNRS "La relation de Bergson à la théorie de la relativité et à la physique du XXe siècle"
- 9  janvier 2002 Patricia Verdeau Sur la relation de Bergson à Spencer ou en téléchargement, format RTF
- 27 février 2002 Janine Ortoneda "Le langage chez Bergson" ou en téléchargement, format RTF
Explicitation des paragraphes II, 9-15, 44-45, 47 de La Pensée et le mouvant.
Voir notamment Chevalier-Husson, Histoire de la pensée, vol. 4, p.507-510, 680-682 et Bréhier, « Images plotiniennes, images bergsoniennes », dans les Etudes bergsoniennes.
- 13 mars 2002 Pascal Dupond "Matière et mémoire"
 Explicitation des paragraphes II, 40-41 de La Pensée et le mouvant (ainsi que de quatre  phrases dispersées dans les paragraphes I, 18, II, 16, 38, 71).
 Voir en particulier l’exposé de 1901 à la Société de Philosophie (« Le parallélisme psycho-physique », Mélanges, p. 463-502), et de l’avant-propos antérieur à la septième édition (Œuvres, p. 1490-1491). On pourra s’aider notamment des travaux de Frédéric Worms (son ouvrage sur Matière et mémoire, sa contribution au colloque « Bergson et les neurosciences », son introduction à la conférence « L’âme et le corps »).
- 3 avril 2002 Michel Olivié "Bergson et Proust"
Explicitation du § I, 18 de La Pensée et le mouvant.
 Voir notamment de ce qu’écrivent à ce sujet Floris Delattre dans les Etudes bergsoniennes, vol. I, et Henri Bonnet dans le recueil Bergson et nous.

Calendrier et commmunications 2002-2003:
Non communiqué.
Le travail portait sur Les deux sources de la morale et de la religion.

Calendrier et commmunications 2003-2004: Voir le pré-programme (calendrier et propositions de communications).
L'évolution créatrice.


Présentation de l’atelier (2000):

"Cet atelier est consacré à lire les deux premiers chapitres du recueil de neuf textes que Bergson a intitulé La Pensée et le mouvant, recueil publié par lui en 1934 (et non en 1938, contrairement à l’indication erronée de l’édition Quadrige).
Ces deux chapitres forment un tout consistant en une réflexion sur le cheminement philosophique effectué par l’auteur depuis le tout début de sa recherche, c’est-à-dire depuis les environs de l’année 1880, jusqu’à la date de janvier 1922 ; réflexion sur le cheminement, c'est-à-dire au sens propre mise en lumière d’une méthode. Bergson signale lui-même que ces deux chapitres étaient presque entièrement rédigés dès 1922, il a seulement ajouté au texte de 1922 quelques notes et « quelques pages relatives aux théories physiques actuelles ». Bergson  répond notamment à des objections adressées à son ouvrage Durée et simultanéité, paru en 1922, consacré à confronter sa pensée à la théorie d’Einstein. L’ensemble des deux chapitres comporte explicitement une intention de dissiper des malentendus ayant eu lieu à la lecture de ses ouvrages. Dans les dernières lignes du deuxième chapitre, on voit l’auteur se décrire lui-même comme s’arrêtant sur le seuil qu’il franchira avec son livre ultérieur, Les deux Sources de la morale et de la religion, publié en 1932."

"Ce texte particulièrement synthétique présente notamment l’intérêt d’obliger à chercher à penser l’ensemble du cheminement philosophique effectué par Bergson. Malgré la limpidité de sa langue, on ne peut le comprendre sans l'expliciter en s’appuyant sur la lecture des autres textes de Bergson et sur la lecture des auteurs auxquels il se réfère.
C’est ainsi que notre atelier consistera tout naturellement à tenter de fournir ces explicitations (voir le document "Propositions d'interventions")."
"Il est évidemment souhaitable de situer en outre le cheminement de Bergson par rapport au cheminement d'autres auteurs (Heidegger, Bachelard, Merleau-Ponty…). On pourra tenir compte aussi du fait que, tout au long du siècle, divers scientifiques (biologistes, psychiatres, physiciens…) ont adressé à Bergson des objections, ou ont au contraire cru pouvoir se rallier à des aspects essentiels de sa pensée."