Programme du séminaire centre Thomas Hobbes 2002-2003

DEA ‘PHILOSOPHIE’
UNIVERSITÉ PARIS I-PANTHÉON/SORBONNE
SÉMINAIRE DE YVES CHARLES ZARKA

DEA "LITTÉRATURES, ARTS, CULTURES, LANGUES ET LINGUISTIQUE DES PAYS ANGLOPHONES", UNIVERSITÉ DE PARIS III - SORBONNE NOUVELLE,
SÉMINAIRE DE FRANCK LESSAY

Séminaire pour l'année 2002-2003. Le samedi tous les quinze jours de 9h. à 13h.
Sorbonne - Salle Cavaillès ou salle Halbwachs. Entrée par 17, rue de la Sorbonne Escalier C – 1er étage au fond à droite

Thème général
« Peuples, frontières, histoires »

Le séminaire comporte trois volets :

– de 9h00-10h30 : cours d’Yves Charles Zarka sur « La tolérance : histoire et actualité. Religions, communautés, peuples : pour une théorie politique de la coexistence ».
Au moment de sa formation (XVIe-XVIIe siècles) le concept moderne de tolérance avait pour objet de résoudre une question religieuse : comment rendre possible la coexistence de plusieurs religions dans un même État ? Or ce concept a permis de penser la coexistence religieuse, en déplaçant le centre de gravité de la question du religieux au politique. La coexistence des religions est une coexistence civile, ce qui suppose une séparation de l’Église et de l’État et la reconnaissance de l’égale dignité des croyances. La question centrale est désormais de savoir si le concept de tolérance se limite au théologico-politique. Ne peut-il permettre de construire un concept politique de la coexistence des communautés, voire même des peuples ? En analysant les nouveaux enjeux de la tolérance aujourd’hui, nous verrons le problème de la coexistence se déplacer à la fois à l’intérieur des États et dans les relations internationales. Le principe de réciprocité qui est inhérent au concept de tolérance permet de penser les conditions de la coexistence (identités, différences, reconnaissance, frontières, égale dignité des histoires, justice relative, etc.) dans un monde déchiré.

– 10h30-11h45 : « Le contrat et l’institution du peuple de Hobbes à Kant ».
Pour contribuer à l’élaboration d’une histoire du concept de peuple, on procédera à la lecture des textes d’une tradition philosophique pour laquelle le peuple est moins un être naturel qu’un être d’institution. Au centre de l’idée d’institution du peuple, il y a le contrat ou pacte social, conçu selon une problématique inaugurée par Hobbes dans ses trois œuvres politiques majeures, Elements of Law, De cive et Léviathan, et qui se poursuit jusqu’au changement de statut que Kant lui fait subir, en passant par Locke et Rousseau. Cette tradition sera confrontée avec celle qui lui est tout à fait opposée, pour laquelle le peuple est une réalité naturelle, voire organique, en tout cas historique dont l’existence, les liens et les lois d’organisation ne dépendent pas de la volonté des individus qui en font partie. On tâchera ainsi de mettre en évidence la discordance entre l’idéalisation du Peuple et la réalité des peuples réels.

– 11h45-13h00 : « Identité nationale et histoire : la conscience de soi des peuples ».
L’identité d’une nation n’est pas seulement le produit d’une histoire objective, mais aussi d’une histoire subjective. En effet, une nation s’affirme et se reconnaît d’abord à travers des récits, des histoires, des mythes qui constituent sa conscience de soi. C’est dans cette conscience de soi qu’un peuple s’affirme comme nation. Celle-ci n’existe en soi que dans la mesure où elle existe pour soi. Or dans ce rapport à soi par lequel un peuple se pose comme nation, l’historiographie joue un rôle décisif. Il s’agira donc d’examiner la manière dont, à différentes époques et pour différents peuples, l’historiographie a été l’objet d’enjeux majeurs dans la définition de l’identité nationale, c’est-à-dire dans les luttes pour la reconnaissance, contre une domination externe ou interne, ou pour l’affirmation d’une légitimité. On comprend donc pourquoi les luttes entre nations sont souvent nourries par l’opposition des récits historiques. On comprend également les enjeux parfois vitaux, et pas seulement intellectuels, engagés dans les différentes formes de révisionnismes historiques. Certaines de ces questions ont été théorisées dans l’histoire de la pensée moderne (par exemple Gabriel Naudé au XVIIe siècle, Giambattista Vico au XVIIIe siècle, ou encore Nietzsche, plus récemment par J.G.A Pocock autour de l’Antique constitution et du droit féodal dans l’Angleterre du XVIIe siècle, enfin par Michel Foucault avec l’histoire de la « guerre des races » en particulier dans l’historiographie de la France). Nous examinerons ces théorisations, mais l’objet essentiel des réflexions portera sur des moments privilégiés où les crises et les rivalités des nations sont directement ou indirectement reliées à des controverses historiographiques majeures. On soumettra à une interrogation du même genre la formation dans l’histoire du temps présent des identités politiques multinationales (en particulier, l’Union européenne).
 

Dates du séminaire

Samedi 19 octobre 2002 (Salle Cavaillès)
Samedi  9 novembre 2002 (Salle Cavaillès)
Samedi 23 novembre 2002 (Salle Halbwachs)
Samedi 14 décembre 2002 (Salle Halbwachs)
Samedi 21 décembre 2002 (Salle Halbwachs)
Samedi 11 janvier 2003 (Salle Halbwachs)
Samedi 25 janvier 2003 (Salle Halbwachs)
Samedi 1er février 2003 (Salle Cavaillès)
Samedi 1er mars 2003 (Salle Halbwachs)
Samedi 22 mars 2003 (Salle Halbwachs)
Samedi 26 avril 2003 (Salle Cavaillès)
Samedi  10 mai 2003 (Salle Halbwachs)
Samedi 24 mai 2003 (Salle Halbwachs)

Le séminaire comportera, en outre, une journée de conférences et de débats autour de la pensée de Jürgen Habermas sur le thème « Démocratie et tolérance : questions normatives de la philosophie politique ». Jürgen Habermas donnera une conférence sur « La tolérance religieuse comme précurseur des droits culturels ». Cette journée aura lieu le jeudi 5 décembre 2002, amphithéâtre Louis Liard.
 
 

Programme


Séance du samedi 19 octobre 2002
Sorbonne (salle Cavaillès)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka  Cours : « La tolérance : histoire et actualité. Religions, communautés, peuples : pour une théorie politique de la coexistence » (1)
10h30-11h45 : Franck Lessay « Contrat et institution du peuple chez Hobbes »
11h45-13h00 : Yves Charles Zarka « Introduction aux enjeux politiques de l’historiographie »

Séance du samedi 09 novembre 2002
Sorbonne (salle Cavaillès)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (2)
10h30-11h45 : Christophe Beal (Université de Caen) « La critique hobbesienne de la sociabilité naturelle de l’homme selon Aristote »
11h45-13h00 : Jean-François Gournay (Université de Lille III)  « Les formes de la conscience impériale britannique au XIXe siècle »

Séance du samedi 23 novembre 2002
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 :  Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (3)
10h30-11h45 : Franck Lessay « Le joug normand : le mythe dans l’histoire nationale anglaise »
11h45-13h00 : Sabine Reungoat (Université de Paris XII) « Pocock et les enjeux politiques de l’historiographie à l’époque de la guerre civile anglaise »

Jeudi 5 décembre 2002
Amphithéâtre Louis Liard
Sorbonne
(entrée par le 17, rue de la Sorbonne 75005 Paris)
Démocratie et tolérance: questions normatives de philosophie politique
AUTOUR DE LA PENSÉE DE JÜRGEN HABERMAS
Programme
    9h45 Accueil des participants
    10h00 Allocutions d’ouverture
- Président de séance : Denis Kambouchner (Université de Paris I, Panthéon Sorbonne)
    10h15 Catherine Audard (London School of Economics) La citoyenneté « socratique » : les limites de la démocratie délibérative
    11h15 Rainer Rochlitz (CNRS) Théories normatives et théories narratives de la démocratie
- Président de séance : Franck Lessay (Université de Paris III, Sorbonne nouvelle)
    14h00 Yves Charles Zarka (CNRS - Université Paris I) La tolérance ou comment coexister dans un monde déchiré?
    15h00 Jürgen Habermas Quand devons-nous être tolérants ? La concurrence entre visions du monde, valeurs et théories
    16h00 Discussion générale autour de la pensée d’Habermas
    18h à 20h à la Librairie Compagnie, 58 rue des Écoles, 75005 Paris
- La discussion se poursuivra avec les mêmes participants et en présence de Habermas autour du livre tout juste paru, coordonné par Rainer Rochlitz, Habermas: l’usage public de la raison (Paris, PUF, collection « Débats philosophiques »).
Journée organisée par Rainer Rochlitz et Yves Charles Zarka
 


Séance du samedi 14 décembre 2002
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (4)
10h30-11h45 : Marie-Andrée Ricard (Université Laval, Québec) « Hanna Arendt, l’historiographie de la Shoa et la question du révisionnisme (autour de Eichmann à Jérusalem) »
11h45-13h00 : Philippe Simonnot (Université de Paris X) « L’idée de nation dans le système national d’économie politique de Friedrich List»

Séance du samedi 21 décembre 2002
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (5)
10h30-11h45 : Franck Lessay «Locke et la question du peuple constituant »
11h45-13h00 : Yves Charles Zarka « Identité nationale et conflit de légitimité : mythes et réalités »

Séance du samedi 11 janvier 2003
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (6)
10h30-11h45 : Jean-Christophe Mayer (CNRS, Montpellier) « Le théâtre élisabéthain et la reconstruction de l’identité nationale anglaise »
11h45-13h00 : Robert Damien (Université de Besançon) « G. Naudé : critique des mythes et identité de la France : la conversion de Clovis, Jeanne d’Arc au bûcher et les conversions d’Henri IV»

Séance du samedi 25 janvier 2003
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka
Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (7)
10h30-11h45 : Luc Borot (Université de Montpellier III) « La désintégration du peuple dans le Behemoth de Hobbes »
11h45-13h00 : Rui Cunha Martins (Université de Coïmbra) « Frontières territoriales et identités nationales»

Séance du samedi 1er février 2003
Sorbonne (salle Cavaillès)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka
Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (8)
10h30-11h45 : Pierre Lurbe (Université d’Aix-Marseille) « Hume, le peuple et la critique du contrat originel »
11h45-13h00 : Bernard Bourdin (Institut Catholique de Lille, Faculté de théologie) « Le peuple : enjeux d’une histoire apologétique de la souveraineté chez Jacques 1er»

Séance du samedi 1er mars 2003
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka
Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (9)
10h30-11h45 : Alain Pons (Université de Paris X) « Nation et histoire chez Vico »
11h45-13h00 : Pierre-André Taguieff (CNRS) « G.Vacher de Lapouge : Théorie des races, réécriture de l’histoire et nationalisme français»

Séance du samedi 22 mars 2003
Sorbonne (salle Halbwachs)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (10)
10h30-11h45 : Martine Pécharman (CNRS) « La critique kantienne du contrat de Hobbes »
11h45-13h00 : Lucien Jaume (CNRS) « Lemontey : la Révolution et la réécriture de l’histoire de la monarchie française»

Séance du samedi 26 avril 2003
Sorbonne (salle Cavaillès)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (11)
10h30-11h45 : Céline Spector (Université de Bordeaux III) « Montesquieu et l’émergence du concept d’esprit général »
11h45-13h00 : Paul Garde (Université d’Aix-Marseille) « Identités nationales et histoire des peuples slaves du Sud »

Séance du samedi 10 mai 2003 (Cette séance est reportée à une date ultérieure)
Sorbonne (salle Cavaillès)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka
Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (12)
10h30-11h45 : Luc Foisneau (CNRS) « Le souverain contre la souveraineté : Rousseau et la rupture du contrat »
11h45-13h : Gilles Campagnolo (CNRS-Aix Marseille) « L’école historique et l’identité nationale allemande (de Savigny à Weber)»

Séance du samedi 24 mai 2003
Sorbonne (salle Cavaillès)
9h00-10h30 : Yves Charles Zarka Cours : « La tolérance : pour une théorie politique de la coexistence » (13)
10h30-11h45 : Colette Beaune (Université de Paris X) « Du roi à la nation : les procès de Jeanne d’Arc (1431-1456) »
11h45-13h00 : Jackie Assayag (CNRS-EHESS) « L’Inde : mythes et réalités de la nation »

Séance du samedi 31 mai 2003
Sorbonne (salle Cavaillès)
10h00-12h00 : Yves Charles Zarka
Conclusion du séminaire : « Rivalités des histoires et identité de l’Europe »
14h00-18h00 : Audition des étudiants