Robert Nozick
aResponsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr

Sommaire général
Nouveautés / Mises à jour
Publications
Autres philosophes

Le philosophe Robert Nozick est mort le 23 janvier 2002
 
 
Bibliographie Presse Texte et liens        



Bibliographie

- Nozick, Robert, Anarchie, État et utopie, PUF, 1988 (442 p., trad. de l'anglais par Évelyne d'Auzac de Lamartine, rév. par Pierre-Emmanuel Dauzat, Traduction de : Anarchy, State and utopia, ISSN 0292-7020).

- Nozick, Robert, Anarchy, state, and utopia, Oxford, Blackwell, cop. 1974 (XVI-367 p., ISBN 0-631-15680-1).

- Nozick, Robert, Méditations sur la vie, O. Jacob, 1994 (trad. de l'anglais par Michèle Garène,  Traduction de : The examined life, ISBN 2-7381-0245-X).

- Nozick, Robert, Philosophical explanations, Cambridge, Harvard university press, cop. 1981 (XII-764 p., ISBN 0-674-66448-5).

- Nozick, Robert, Socratic puzzles, London, Harvard University press, 1997 (400 p., Textes de conférences et extraits de diverses revues et publications. Index. ISBN 0-674-81653-6).

- Nozick, Robert, The Examined life: philosophical meditations, New York / London / Toronto, Simon and Schuster, 1989 (308 p., ISBN 0-671-47218-6).

- Nozick, Robert, The nature of rationality, Princeton, Princeton university press, 1993 (226 p., ISBN 0-691-07424-0).

- Nozick, Robert, The normative theory of individual choice, New York / London, : Garland, 1990 (343 p., coll. Harvard dissertations in philosophy, ISBN 0-8240-3207-1).

- Nozick, Robert, The normative Theory of Individual Choice, Ph.D. dissertation, Princeton University, 1963.
 
 



Presse

L'article paru dans Libération le 7 février 2002.

Mort de Robert Nozick

Le philosophe Robert Nozick est mort le 23 janvier, à 63 ans, et a été salué par la presse américaine comme l'un des plus brillants esprits de ce temps. C'est en 1974, avec son premier livre, Anarchie, Etat et utopie (PUF, 1988), que Nozick a acquis la notoriété, en s'imposant comme l'un des principaux critiques de la Théorie de la justice de John Rawls. Contre Rawls, qui soulignait le rôle du welfare state dans la distribution des richesses aux plus démunis, Nozick prônait un «Etat minimal», dont la seule tâche était de protéger les citoyens de la violence, du vol, de l'insécurité, et d'assurer l'application des contrats. Le livre obtint le National Book Award, fut défini dans le Times Literary Supplement comme «l'un des 100 livres les plus importants de l'après-guerre», et donna à Nozick le rôle ­ qu'il n'accepta jamais, au nom de ses engagements de jeunesse dans la gauche radicale ­ de penseur de toute la droite.

Après Anarchie, Etat et utopie, Nozick changea quelque peu d'objet de recherche, et s'intéressa aux rapports du libre arbitre et du déterminisme, à la subjectivité et à la méditation métaphysique. De Robert Nozick, on peut également lire en français Méditations sur la vie (Odile Jacob, 1995).
 
 



Texte et liens

- Robert Nozick: Why Do Intellectuals Oppose Capitalism?
Robert Nozick is Arthur Kingsley Porter Professor of Philosophy at Harvard University and the author of Anarchy, State, and Utopia and other books. This article is excerpted from his essay "Why Do Intellectuals Oppose Capitalism?" which originally appeared in The Future of Private Enterprise, ed. Craig Aronoff et al. (Georgia State University Business Press, 1986) and is reprinted in Robert Nozick, Socratic Puzzles (Harvard University Press, 1997).
 

- Robert Nozick et l'Etat minimum
(Robert Nozick selon Vincent Leprince)

- Extrait de Pierre Lemieux, L'anarcho-capitalisme,
Paris, Presses Universitaires de France (Que sais-je? no 2406), 1988, p. 71-82).

- ROBERT NOZICK: AGAINST DISTRIBUTIVE JUSTICE
 by R.J. Kilcullen

- Robert Nozick, Libertarianism, And Utopia
by Jonathan Wolff Department of Philosophy University College London

- Criticisms of Robert Nozick and "Anarchy, State, and Utopia"