Plan du site. Index des notules.
 

Notule bibliographique
 

Corcuff Philippe, La société de verre. Pour une éthique de la fragilité, Paris, Editions Armand Colin, collection “Individu et Société” (dirigée par François de Singly), octobre 2002, 2-200-26436-4
 

SOMMAIRE

* Introduction
* Remerciements

* Première partie: Questions ordinaires

Qui suis-je ? Quêtes identitaires dans Taxi driver et Volte/face
Je suis fier d’être moi-même ? L’étrange je de Zazie
Puis-je éviter le mal de vivre ? Chansons de Barbara et d’Axelle Red
Le désenchantement mène-t-il au cynisme ? Éthiques du roman noir
Les désillusions excluent-elles le rêve ? Le blues d’Eddy Mitchell
Pourquoi jouer au plus malin ? La naïveté dans les films de Frank Capra et dans Copland

* Deuxième partie: Tâtonnements philosophiques et sociologiques
Comment échapper aux brouillards philosophiques ? En partant de Ludwig Wittgenstein
Que faire de nos héritages intellectuels ? Les nouvelles sociologies redéfinissent les Lumières
Comment comprendre le monde d’aujourd’hui ? Jean Baudrillard et le 11 septembre
Comment éclairer les obscurités de l’avenir ? Une humanisme écologique
Comment agir face aux circonstances qui nous échappent ? Maurice Merleau-Ponty et l’inquiétude machiavelienne

* Troisième partie: Vers une politique de la fragilité
La résistance est antichambre d’utopies - Poésie de René Char
La fragilité fortifie la radicalise politique - De Rosa Luxemburg au sous-commandant Marcos
La justice sociale doit s’ouvrir à la singularité – Jalons philosophiques pour une social-démocratie libertaire
La social-démocratie est a refonder - Cheminements critiques à partir d’Anthony Giddens

* En guise de conclusion: Peut-être ?
* Bibliographie

----------------------------------------------------------------

Quatrième de couverture:

" Nos sociétés contemporaines sont devenues des sociétés de verre, aux institutions fragiles et fragilisantes pour les individus. Les incertitudes quant a l’avenir se nourrissent des difficultés a tirer des enseignements du passe. Les désillusions quant aux promesses de la vie comme les déceptions a l’égard des politiques annonçant l’avènement d’un monde meilleur assèchent chaque jour un peu plus nos réserves d’enthousiasme.
" Qui suis-je ? " et " Qui sommes-nous ? ": la quête identitaire se déploie tant à un niveau individuel que collectif. Philippe Corcuff nous convie  à des investigations existentielles, qui éclairent le problème du sens de notre vie, dessinent une éthique de l’inquiétude et esquissent une politique de la fragilité.
Le cheminement de ce questionnement est illustre par des matériaux aussi différents que les chansons d’Eddy Mitchell et d’Axelle Red, les films de Martin Scorsese et de John Woo, les polars américains, la poésie de René Char, les philosophies de Ludwig Wittgenstein et de Maurice Merleau-Ponty, la sociologie de Pierre Bourdieu, la pensée écologique de Hans Jonas ou les politiques de Rosa Luxemburg et du sous-commandant Marcos.

Philippe Corcuff est sociologue et philosophe. Il est maître de conférences de science politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon (Universite de Lyon II). Intellectuel engage sur le terrain social et politique, chroniqueur de Charlie Hebdo, il a publie notamment: Les nouvelles sociologies (Nathan) et Philosophie politique (Nathan). "
 
 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site: Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr