Actualité des publications
Juillet-août-septembre 2003


Sommaire général
Archives des livres par date
 Nouveautés

Vous trouverez ici l'archivage des publications annoncées en juillet août septembre 2003.
NB: Les titres ne sont pas archivés par nom d'auteur. Les titres suivis d'un * sont des rééditions.
La liste des nouveautés de juillet août septembre 2003 est aussi disponible au format rtf.
 
 

— Alain, Propos sur la nature, Gallimard, ISBN: 2-07-030278-4. Édition de Robert Bourgne établie par Pierre Zachary, postface de Robert Bourgne. Collection Folio essais (No 428).

Analyse Freudienne Presse N° 6 / 2003: Pulsion de mort: cliniques et théorie. Deuxième partie, Écrits, ERES, ISBN: 2-7492-0018-0

— Antoine Agnès dir., L'impensé de la démocratie. Tocqueville, la citoyenneté et la religion, Fayard, ISBN: 2-213-61568-3. Où va la démocratie si nous sommes indifférents à son destin ? Quel avenir lui prédire si les Modernes deviennent étrangers à la vertu civique ? Comment, dans ce régime de l’émancipation politique, éviter des formes inédites de dépendance et de barbarie ? Telles sont les questions que Tocqueville voit surgir dès la naissance des sociétés fondées sur l’égalité. Agnès Antoine tente de les éclairer à son tour en relisant l’œuvre du philosophe le plus pénétrant de la démocratie en même temps que l’observateur le plus aigu des dangers qui la menacent. Car c’est en philosophe que Tocqueville est ici analysé. Agnès Antoine dégage sous un jour neuf l’unité de sa pensée. Elle met en relief les deux principaux remèdes qu’il a imaginés pour prévenir les excès de l’individualisme démocratique: la citoyenneté et la religion. Elle montre comment Tocqueville en a conçu l’articulation et la complémentarité. Conjuguant réflexion politique, interrogation morale et analyse anthropologique, ce livre explore cette « science politique nouvelle » suscitée par Tocqueville et encore largement méconnue aujourd’hui. Il nous révèle l’humanisme que ce moraliste proche de Pascal et de Rousseau a voulu insuffler aux Modernes. Agnès Antoine enseigne à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Elle est l’auteur de Maine de Biran. Sujet et politique (1999). – Notule de l’éditeur.

— Arendt Hannah, La crise de la culture, Gallimard, 2003, ISBN: 2-07-032503-2. Huit exercices de pensée politique, trad. de l'anglais par Patrick Lévy. Première édition: Collection Idées (No 263). Nouvelle édition: Collection Folio essais (No 113) (1989).

— Barbaras Renaud, Autrui, Quintette, ISBN: 2-86850-120-6

— Barbaras Renaud, Vie et intentionnalité - Recherches phénoménologiques, Vrin. - L'objet de ce livre est de montrer que l'intentionnalité, condition de l'apparition de l'étant, ne peut être caractérisée de manière conforme à son essence que si elle est comprise comme vie. En effet, une philosophie rigoureuse de l'intentionnalité est soumise à une double contrainte. D'un côté, comme l'a souligné Merleau-Ponty, le sujet de la perception ne peut être défini comme une sphère d'être absolue surplombant le monde: il est du monde, et cette intramondanéité doit être comprise comme incarnation. Cependant, en mettant en avant un concept univoque de la chair, par delà la différence des étants du monde et du corps propre, Merleau-Ponty d'interdit d'accéder au sens d'être véritable de celui-ci. Or, comme l'a montré Heidegger pour sa part, le monde ne saurait être éclairé dans sa constituion par un retour à un étant du même mode d'être: le Dasein humain diffère de tous les autres étants en ce qu'il existe et c'est donc bien au plan existential que l'intentionnalité doit être ressaisie. C'est à Patocka qu'il revient d'avoir su concilier la différence radicale du sujet intentionnel et son intramondanéité en proposant une caractérisation existentiale du corps comme mouvement vivant. Les études réunies ici visent toutes à explorer la voie, ouverte par Patocka, d'une phénoménologie de la vie. – Notule de l’éditeur.

— Bastit A. M., Les quatre causes de l’être selon la philosophie première d’Aristote, Coll. «Aristote, traductions et études», Editions Peeters, Louvain-la Neuve, 2002. Après un état de la question des causes et de la causalité dans la critique aristotélicienne du vingtième siècle, le travail prend appui sur les recherches d’Enrico Berti (en particulier dans Aristotele: dalla dialettica alla filosofia prima, Padova, 1977), pour proposer une restauration de la portée ontologique des causes, qui sera menée selon une courbe ascendante, depuis l’exposé de la problématique en Métaphysique A, à travers les passages obligés de la Physique et de la logique (Analytiques II), ce qui débouche en un premier temps sur les apories et les difficultés d’une science des causes de l’être. Ces causes, dont la quaternité est irréductible, se voient ensuite envisagées une à une, matière, forme (avec les questions posées par le « to ti en einai »), cause motrice et fin. Le mouvement de remontée trouve son terme dans l’analyse du Premier Moteur comme cause et dans un effort pour voir aboutir la recherche des causes en une théologie scientifique. L'ontologie et la théologie s'articulent naturellement sous l'exigence de l'affirmation des causes de l'être en acte. – Notule de l’éditeur.

— Benhamou Olivia, La santé, Aubanel, ISBN: 2-7006-0301-X

— Benhamou Olivia, Le bonheur, Aubanel, ISBN: 2-7006-0303-6

— Benhamou Olivia, Le temps, Aubanel, ISBN: 2-7006-0302-8

— Bensaude-Vincent Bernadette, La science contre l’opinion. Histoire d’un divorce, ISBN: 2-84671-087-2. L’actualité ne cesse de nous renvoyer des images contradictoires du public: tantôt admiratif et béat devant les prouesses scientifiques, tantôt contre-pouvoir qui défie l’autorité des experts. L’opinion est perçue soit comme une masse amorphe, manipulable, soit comme une puissance souveraine. Tout aussi contradictoires sont les images de la science: tour à tour sérieuse ou aventureuse, menaçante ou rassurante, la science nous est présentée à la fois comme une autorité souveraine et comme une puissance de critique ou de rébellion contre l’autorité. Ces ambivalences ont des racines historiques qui remontent à l’origine grecque de la science occidentale. Ce livre retrace les moments forts de la confrontation entre science et public. Chaque figure de la science se dessine en regard d’une figure correspondante de l’opinion: de la science «populaire» d’un Auguste Comte au XIXème siècle à la science «citoyenne» des conférences de consensus actuelles, on est tenté de dire que «la science a l’opinion qu’elle mérite»… Bernadette Bensaude-Vincent est professeur d’histoire et philosophie des sciences à l’université Paris X. Elle est auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la chimie et les technologies matérielles. – Notule de l’éditeur.

— Bernadette Bensaude-Vincent et Bruno Bernardi dir., Rousseau et les sciences, L’Harmattan. coll. Epistémologie et Philosophie des Sciences. L'imagerie conventionnelle est loin d'associer le nom de Rousseau à la connaissance scientifique. Ne fait-on pas communément de son premier Discours une dénonciation des méfaits de la science? Ne voit-on pas dans son œuvre l'exaltation d'une nature préromantique, opposée à celle des physiciens, des chimistes, aux visées prédatrices de la modernité? En interrogeant les rapports entretenus par Rousseau avec la culture scientifique de son temps, les études réunies dans ce volume mettent en évidence qu'il y a dans ces images d'Epinal un double déni: déni de la culture et de la pratique scientifique de Rousseau, déni du rôle joué par les référents scientifiques dans l'élaboration de sa pensée. "Laisse les femmes, étudie les mathématiques", avait ironiquement suggéré la Zulietta au jeune Rousseau dans ses années vénitiennes. Ne serait-il pas temps pour les critiques de suivre d'une autre manière ce conseil? Au sommaire: Penser les sciences. Frédéric de Buzon Rousseau la musique et les mathématiques. André Charrak Le versant physique de la musique selon Rousseau. Evelyne Barbin Rousseau lecteur de Bernard Lamy. B. Bensaude-Vincent, Bruno Bernardi Rousseau chimiste. Jean-Marc Drouin Les herborisations d'un philosophe: Rousseau botaniste. Alexandra Cook Rousseau et les réseaux d’échanges botaniques. Mariafranca Spallanzani Rousseau et l'impossible cabinet d'histoire naturelle. Jean-Luc Guichet Figures de l’animalité chez Rousseau. Penser avec les sciences. B. Bensaude-Vincent La nature laboratoire. Huguette Krief En quête de l’histoire de l’homme. Rousseau et les voyages. Martin Rueff L'optique dans la Théorie de l'Homme. Francine Markovits La science du bon vicaire. Céline Spector Rousseau et la critique de l’économie politique. Gabrielle Radica Le modèle du calcul infinitésimal appliqué à la volonté générale. Frédéric Lefebvre: Deux mécaniques pour le Contrat social. Bruno Bernardi La place des référents scientifiques dans l'invention conceptuelle. – Notule de l’éditeur.

— Berthou Benoît, La croyance. Classes préparatoires aux grandes écoles de commerce, Jeunes Editions/Studyrama, ISBN: 2-84472-296-2

— Blackburn Simon, Dauzat Pierre-Emmanuel, Penser. Une irrésistible introduction à la philosophie, Flammarion, ISBN: 2-08-210298-X

— Bouckaert Bertrand, L'idée de l'autre, La question de l'idéalité et de l'altérité chez Husserl des Logische Untersuchungen aux Ideen I, Kluwer Academic Publishers, Phaenomenologica – 168, http://www.wkap.nl/prod/b/1-4020-1262-4

— Bouretz Pierre, Témoins du futur. Philosophie et messianisme, Gallimard, ISBN: 2-07-076891-0. 1264 pages. Collection NRF Essais. - Guerres d'ampleur inconnue, rêves d'émancipation brisés, extermination: le XXe siècle a été le cimetière du futur. Il y a des témoins: de Hermann Cohen à Emmanuel Lévinas, d'Ernst Bloch à Leo Strauss, de Franz Rosenzweig à Gershom Scholem, de Walter Benjamin et Martin Buber à Hans Jonas, ils sont allemands d'origine ou de culture, juifs et philosophes. Leur formation, leurs préoccupations et leur orientation parfois s'opposent mais souvent se croisent: entre l'engagement sioniste et des formes hétérodoxes de marxisme, dans la redécouverte de traditions cachées de l'histoire juive, au carrefour de l'éthique et de la métaphysique. Ils ont en commun d'avoir contribué à introduire dans la philosophie une dimension messianique inédite. La raison en est que, à un moment donné de leur critique du monde comme il va, l'expérience historique s'est dressée comme un obstacle qu'il fallait se résigner à accepter ou tenter de surmonter pour dégager un nouvel horizon, tourné vers le futur, ouvert à l'utopie, en un mot messianique. Thèses de Walter Benjamin sur l'histoire, principe de responsabilité envers les générations futures chez Hans Jonas, redéfinition par Emmanuel Lévinas des formes de l'éthique, voici quelques-unes des problématiques qui irriguent désormais la philosophie. Comment comprendre le paradoxe de ces pensées dont l'écho est d'autant plus universel qu'elles se sont faites d'abord plus juives? – Autres titres du même auteur chez Gallimard: Les Promesses du monde. Philosophie de Max Weber, 1996, préface de Paul Ricoeur, 640 pages. Collection NRF Essais, ISBN 2070742504. La république et l’universel, 2002, 304 pages sous couv. ill.. Collection Folio histoire (No 119). ISBN 2070424707. – Notule de l’éditeur.

Cahiers de philosophie de l'Université de Caen N° 38-39/2002: Le réalisme des universaux. Dir.: Carraud Vincent, Chauvier Stéphane, Éditeur: PU de Caen, ISBN: 2-84133-180-6.

— Camerini Carmine, Les fondements épistémologiques du développement durable. Entre physique, philosophie et éthique, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-4834-1. Ce travail jette une lumière sur la philosophie et l'histoire de la physique ainsi que sur l'epistémologie des sciences liées aux conséquences éthiques et de civilisation que les problématiques du développement durable, relatives aux équilibres entre questions environnementales, de développement économique et de justice sociale conduisent, aujourd'hui, bon grès mal grè à se poser. A partir de Newton, la physique est devenue la première source de savoir, en s'émancipant notamment de la philosophie, avec ses objectifs de la recherche d'unité de la connaissance, de la certitude et de l'objectivité. – Notule de l’éditeur.

— Casabianca Denis De, L'Esprit des lois, Montesquieu, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1637-2

— Cervellon Christophe, Mesure et démesure, PUF, 2003, ISBN: 2-13-053788-X

— Chabot Pascal, Hottois Gilbert dir., Les philosophes et la technique, Vrin, ISBN: 2-7116-1618-5. Les études réunies ont été présentées au Colloque International de Bruxelles organisé sous les auspices de la FISP (Fédération Internationale des Sociétés de Philosophie) en 2002 dont le thème a été conservé comme titre du recueil. L'intention était d'illustrer la manière dont divers philosophes ont traité ou esquivé la question de la technique. L'ampleur du champ, historique et contemporain, interdisait toute exhaustivité. Le dessein était plus anthologique qu'encyclopédique.
Les analyses critiques qui composent le volume manifestent l'intérêt de cette approche appliquée à Aristote, Lulle, Salutati, Kant, Kapp, Bergson, Ortega, Schmitt, Jonas, Brun, Arendt, Foucault, Simondon, Heidegger, Haraway, Fukuyama. Et il serait fécond de l'étendre tant il vrai qu'en notre époque très technologique, poser aux philosophes qui nous sont les plus familiers, la question du sort qu'ils réservent à la technique s'avère riche en enseignements sur eux et pour nous. Ont participé à cet ouvrage: M. Botbol-Baum, F. Caeymaex, D. Cérézuelle, P. Chabot, E. Delruelle, D. Evans, J. Ferrari, M.-A. Gesquière, J.-Y. Goffi, G. Hottois, P. Kemp, I. Kuçuradi, M.-G. Pinsart, A.-M. Roviello, B. Timmermans, M. Van den Bossche et M. Weyembergh. – Notule de l’éditeur.

— Charrue Jean-Michel, Illusion de la dialectique et dialectique de l'illusion, Les Belles Lettres, ISBN: 2-251-32655-3. L’essai philosophique de Jean-Michel Charrue propose une lecture critique de la réalité et de l’apparence et de son utilisation dialectique chez Plotin au travers des œuvres platoniciennes. Que ce soit dans le Timée ou dans la République, Platon recourt à un nouveau mode d’expression imagé: la métaphore. C’est cette illusion, que l’on perçoit pleinement dans le mythe de la caverne, qui est critiquée et réinterprétée par Plotin. Jean-Michel Charrue est l’un des traducteurs de Plotin. Il a publié aux Belles Lettres, Plotin, Lecteur de Platon. – Notule de l’éditeur.

— Choulet Philippe, Folscheid Dominique, Wunenburger Jean-Jacques, Méthodologie philosophique, PUF, ISBN: 2-13-053840-1. Ouvrage de référence confirmé par les nombreuses réimpressions antérieures, publié pour la première fois en poche, ce manuel apprend à maîtriser et à perfectionner ses aptitudes à raisonner de façon indépendante et libre. Il présente également de façon claire et détaillée les fondements théoriques et les méthodes de lecture, d'interprétation de texte et dissertation en philosophie. – Notule de l’éditeur.

— Coq Guy dir., Emmanuel Mounier, actualité d'un grand témoin. Tome 1, Actes du colloque tenu à l'UNESCO, Parole Et Silence, ISBN: 2-84573-151-5

— Corcuff Philippe, La question individualiste. Stirner, Marx, Durkheim, Proudhon, Editions Le Bord de l’Eau, collection «Jaune & Noir», 2003, ISBN 2-911803-61-2. - Dans le prolongement de La société de verre (Armand Colin, octobre 2002) et de Bourdieu autrement (Textuel, février 2003), une interrogation sur l’individualisation et l’individualité, via un retour sur des précurseurs des sciences sociales. Un cheminement qui éclaire notamment les liens des analyses proprement sociologiques avec, d’une part, des présupposés anthropologiques (des conceptions a priori de la condition humaine) et, d’autre part, des problèmes de philosophie politique (le registre du souhaitable dans l’organisation de la cité). Ce livre est dédié à Sadri Khiari, militant du RAID Attac Tunisie, en souvenir d’un jeûne commun en octobre 2002 à Tunis, de notre arrestation et de mon expulsion, alors qu’était présentée à un colloque international de sociologie une version du premier chapitre de ce livre. Philippe Corcuff, membre du Conseil Scientifique d’Attac France. – SOMMAIRE. Avant-propos: Ben Ali contre ATTAC. A Sadri Khiari. Introduction: La question individualiste comme nœud de problèmes. Marx, Stirner, Durkheim: Trois classiques face à la question individualiste. Proudhon: La propriété et l’individualité. Ressources sociologiques pour une social-démocratie libertaire: Durkheim, Castel, Michels, Bourdieu. Conclusion: Repenser l’émancipation pour le 21e siècle. http://www.editionsbdl.com – Notule de l’éditeur.

— Cosperec Serge, Rosat Jean-Jacques dir., Les connaissances et la pensée. Quelle place faire aux savoirs dans l'enseignement de la philosophie?, Bréal, ISBN: 2-7495-0146-6

— Daney Serge, Le Salaire du zappeur, POL, 2003 (réimpression). Les textes de ce recueil ont été publiés entre septembre et décembre 1987 par Libération et réunis une première fois en volume dans la collection Ramsay poche cinéma en 1988. «Cent jours durant, un critique de cinéma, journaliste à Libération, a regardé six chaînes de la télévision française, et s'est baigné plutôt deux fois qu'une dans leurs fleuves d'images et de sons». Ce qui le motivait? Une «certaine perplexité» quant à l’état du cinéma – et de la critique de cinéma – et une réelle curiosité quant à celui de la télévision. Ces textes sont ceux d’un «frontalier» sans cesse en voyage entre «sa patrie d’origine (le cinéma) et ce continent étrangement peu connu et encore moins commenté qu’est la télévision.» http://www.pol-editeur.fr/catalogue/fichelivre.asp?Clef=415 – Notule de l’éditeur.

— David Pascal, Nietzsche Friedrich, Dieu est mort, Éditions de la Martinière, ISBN: 2-84675-085-8

— Debru Claude, Le possible et les biotechnologies. Essai de philosophie dans les sciences, avec la collaboration de Pascal Nouvel, PUF, ISBN: 2-1305-3626-3; 456 p. (sommaire: Introduction, les biotechnologies, l'évolution biologique et l'expansion de la vie humaine; Le possible et sa réalisation, la tradition philosophique; Le possible et le contingent dans l'évolution biologique; De la biologie moléculaire à l'ingénierie génétique, la science de la société; De l'ingénierie génétique à la thérapie génique, par Pascal Nouvel; L'expansion des biotechnologies; Conclusion: L'avenir de la nature humaine, à partir de Jürgen Habermas). Cet ouvrage présente les fondements philosophiques et scientifiques du développement actuel des biotechnologies, ainsi que les questions d'éthique et de politique scientifique liées aux biotechnologies. Il insiste aussi sur l'extraordinaire malléabilité des structures biologiques et est autant un plaidoyer pour l'exploration maîtrisée des possibles qu'un argumentaire pour une anthropologie philosophique de l'action humaine. – Notule de l’éditeur.

— Dekens Olivier, Politique de l'autre homme. Lévinas et la fonction politique de la philosophie, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1507-4

— Derrida Jacques, Genèses, généalogies, genres et le génie. Les secrets de l'archive, Galilée, ISBN: 2-7186-0628-2

— Dewey John, Le Public et ses problèmes, (Traduit et préfacé par Joëlle Zask) Tours, PUP/Farrago-Editions Léo Sheer, 2003. - John Dewey est l'un des fondateurs de la philosophie pragmatiste américaine. Son texte Le public et ses problèmes date de 1927. Il propose une conception du public profondément novatrice et démocratique: le public n'est ni une instance de réception, ni un simple organe critique face à la politique du gouvernement. Même s'il assure ces fonctions, il ne s'y limite pas. De manière plus constitutive, un public se définit par l'ensemble des activités qui lui permettent de s'organiser politiquement: identifier les circonstances associatives qui le produisent comme public (un public étant formé des personnes qui sont affectées par les conséquences indirectes d'activités sociales dont elles-mêmes ne sont pas partenaires), définir son intérêt et le faire connaître de sorte qu'une réglementation gouvernementale s'y emboîte. Car "s'il n'y a pas d'Etat sans gouvernement, il n'y en a pas non plus sans public". Afin d'effectuer ces tâches, un public doit toutefois disposer de méthodes et d'outils lui permettant effectivement de repérer les circonstances sociales de son apparition. Or les connaissances requises sont loin d'être naturelles ou spontanées. Sont requises "l'enquête sociale et une large diffusion de ses résultats", les sciences sociales, l'information, l'éducation, et la pensée de la science comme expérimentation. Comme en témoignent de nombreux travaux actuels en sciences politiques et en sociologie, cette conception, souvent jugée utopiste à l'époque, s'avère extrêmement fertile aujourd'hui. Il reste à la redécouvrir et à lui faire une place, sur le terrain que les pensées absolutistes du public ont occupé jusqu'à présent. – Notule de l’éditeur.

— Diodore De Sicile, Bibliothèque historique, Tome II: Livre II. Texte établi et traduit par B. Eck. LXXVI-316 p. Carte. Planches. Index. 2003. Collection des Universités de France Série grecque, Les Belles Lettres. ISBN: 2-251-00513-7

— Dosse, François, La marche des idées. Histoire des intellectuels, histoire intellectuelle, Éditions La Découverte, 2003, ISBN: 2 7071 3781 2. Les médias scrutent avec une passion grandissante les moindres paroles des intellectuels ainsi que leurs silences. On décrit leurs réseaux et on en dresse la généalogie. Tour à tour accusés ou dénoncés comme accusateurs, les intellectuels en seraient pour certains au stade terminal lorsque d’autres les stigmatisent comme «terroristes». Est-il question d’une nouvelle forme de «beauté du mort», d’un chant du cygne d’une espèce en voie de disparition? Dans ce livre ambitieux, François Dosse tente de restituer la pluralité des figures revêtues par les intellectuels à partir de celle apparue en France lors de l’affaire Dreyfus, mettant ainsi en perspective le passage de l’engagement fondé sur une éthique de la conviction à un mode d’intervention relevant d’une éthique de la responsabilité. Dans un entrelacs entre l’histoire classique des idées, l’histoire de la philosophie, l’histoire des mentalités et l’histoire culturelle, ce livre s’efforce d’ouvrir un espace de recherche, celui d’une histoire intellectuelle, dont François Dosse a déjà entrepris l’exploration dans ses travaux d’historicisation de l’école historique française des Annales (L’histoire en miettes), de paradigmes (Histoire du structuralisme, L’empire du sens) et d’itinéraires (Paul Ricoeur, Michel de Certeau). Cette histoire intellectuelle a pour ambition de faire consoner ensemble les œuvres, leurs auteurs et le contexte qui les a vus naître dans une démarche qui récuse l’appauvrissante alternative entre une lecture internaliste des textes et une approche externaliste privilégiant les seuls réseaux de sociabilité. Déjà riche de travaux tant en France, dans le monde anglo-saxon (Skinner, Pocock, etc.), et dans le monde germanique (Koselleck), cette histoire intellectuelle est source de débats. Histoire des concepts, sémantique historique et socio-histoire des idées: François Dosse met en évidence leur apport singulier et la vitalité de leurs échanges. La prise en compte de ces renouvellements récents de l’histoire intellectuelle permet d’interroger alors la marche des idées par un va-et-vient constant entre le passé et les questions que nous posons au passé à partir de notre présent. – Notule de l’éditeur.

— Dours Christian, Personne, personnage. Les fictions de l'identité personnelle, de PU Rennes, ISBN: 2-86847-798-4. Recension critique.

— Dufour Dany-Robert, L'art de réduire les têtes. Sur la nouvelle servitude de l'homme libéré à l'ère du capitalisme total, Denoël, ISBN: 2-207-25467-4

— Dufourmantelle Anne, Blind Date. Sexe et philosophie, Calmann Lévy, ISBN: 2-7021-3402-5

— Dupont Judith, Balint Michael, Viliker Myriam dir., Le défaut fondamental, Payot, ISBN: 2-228-89776-0

— Fauque Danielle, Lavoisier et la naissance de la chimie moderne, Vuibert, septembre 2003, ISBN 2 7117 53530. Recueil de textes de Lavoisier. Ces textes sont commentés et accompagnés d'une introduction générale sur l'histoire de la chimie et suivis d'un glossaire de noms chimiques. Cet ouvrage s'adresse aux étudiants de DEUG et aux professeurs de sciences physiques mais aussi à tous ceux qui sont intéressés par la chimie. A son origine, on peut placer l'enseignement de l'histoire de la chimie en DEUG à Orsay, il y a quelques années. – Notule de l’éditeur.

— Fichte Johann-Gottlieb, Revendication de la liberté de penser, L.G.F., ISBN: 2-253-06763-6

— Finkielkraut Alain, Au nom de l'autre. Réflexions sur l'antisémitisme qui vient, Gallimard, ISBN: 2-07-073495-1. «Il faut du courage pour porter une kippa dans ces lieux féroces qu'on appelle cités sensibles et dans le métro parisien; le sionisme est criminalisé par toujours plus d'intellectuels, l'enseignement de la Shoah se révèle impossible à l'instant même où il devient obligatoire, la découverte de l'Antiquité livre les Hébreux au chahut des enfants, l'injure "sale juif" a fait sa réapparition (en verlan) dans presque toutes les cours d'école. Les Juifs ont le coeur lourd et, pour la première fois depuis la guerre, ils ont peur.» – Notule de l’éditeur.

— Flament Dominique, Histoire des nombres complexes. Entre algèbre et géométrie, Paris, CNRS-Editions, 2003. ISBN: 2-271-O6128-8

— Fontaine Philippe, La croyance, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1616-X

— Gendron Claude, Éduquer au dialogue. L'approche de l'éthique de la sollicitude, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-5060-5. Comment éduquer le sujet éthique ? Comment rompre avec le cercle de la violence ? Comment parvenir au dialogue ? Après avoir élaboré une analyse critique du modèle traditionnel en la matière que représente le dialogue "à la Socrate", cet ouvrage adresse la question de la portée du dialoque dans le contexte spécifique de l'éducation éthique des élèves en examinant d'abord trois théories éducatives. L'auteure effectue l'analyse des fondements qui se dégagent de ces philosophies de l'éducation et de leurs visions respectives du dialogue. – Notule de l’éditeur.

— Ghrenassia Patrick, L'illusion, Quintette, ISBN: 2-86850-119-2

— Goddard J.-C. et Maesschalck M. (ed.), Fichte. La philosophie de la maturité (1804-1814). Réflexivité, phénoménologie et philosophie appliquée, Paris, Librairie J. Vrin, 2003, 288p. (ISBN 2-7116-1646-0). L’intérêt de la recherche internationale pour la dernière philosophie de Fichte n’a cessé de croître. C’est dans cette dynamique de découverte et d’enrichissement que s’inscrit ce premier volume d’une série à paraître à la Librairie Vrin à l’initiative du Groupe d’Etudes Fichtéennes de Langue Française, et destinée à promouvoir par un ensemble de travaux et de traductions l’étude de la période 1804-1814. Le présent volume non seulement offre une interprétation originale des principaux moments spéculatifs et systématiques de la dernière période (les exposés de la Doctrine de la science de 1804, 1810, 1811, 1812 et 1813), mais exploite également les textes des tout derniers manuscrits (1814) du journal philosophique de Fichte encore inédits (le Diarium). Dans une première partie ont été rassemblés les articles traitant des questions fondamentales de la période de Berlin: le rapport de l’ontologie et du transcendantalisme, de l’absolu et du phénomène, l’essence de la manifestation, la doctrine de l’image, la théorie de la réflexivité. Une seconde partie éclaire trois des grands aspects de la philosophie appliquée de Fichte dans cette même période: la théorie de la religion, de l’Etat et de l’éducation. Enfin, une troisième partie rassemble les textes qui articulent et confrontent la démarche spéculative et phénoménologique du dernier Fichte aux traditions philosophiques contemporaines que sont l’hégélianisme, le perspectivisme nietzschéen, la phénoménologie husserlienne, le cognitivisme. Inhaltsverzeichnis / sommaire: - Absolu et phénomène dans la dernière philosophie de Fichte, par Jean-Marie Vaysse (univ. de Toulouse) - La théorie de la manifestation chez Fichte, par Valérie Kokoszka (univ. De Louvain-la-Neuve / FNRS) - Philosophie transcendantale et ontologie dans la Doctrine de la science de 1811, par Marco Ivaldo (univ. de Naples) - Philosophie de l’imagination – philosophie comme imagination. La Bildlehre de J.G. Fichte, par Alessandro Bertinetto (univ. de Padoue) - Science de la science et réflexivité dans la WL de 1813, par Isabelle Thomas-Fogiel (univ. de Paris 1-Sorbonne) - Le legs de Fichte. Les derniers textes sur la Wissenschaftslehre (1813-1814), par Günter Zöller (univ. de Munich) - La religion fichtéenne, par Emmanuel Cattin (univ. de Clermont-Ferrand) - « Doctrine de la science » et « Doctrine de l’Etat ». La dissolution de la théologie politique chez le dernier Fichte, par Gaetano Rametta (univ. De Padoue) - La Doctrine de l’Etat de 1813 et la question de l’éducation chez Fichte, par Claude Piché (univ. de Montréal) - Fichte, Hegel et la relativisation de la conscience représentative, par Bernard Mabille (univ. de Paris 4-Sorbonne) - La détermination perspectiviste du phénomène chez Fichte et chez Nietzsche, par Max Marcuzzi (univ. d’Aix-en-Provence) - Attention et signification chez Fichte et Husserl. Les conditions d’une lecture phénoménologique de Fichte, par Marc Maesschalck (univ. De Louvain-la-Neuve) - « Phénomène » et « construction » (I), la « genèse » fichtéenne et la phénoménologie de Husserl et de Fink, par Alexander Schnell (univ. De Poitiers) - Structure d’éveil et pouvoir d’inférence pratique dans la phénoménologie génétique, par Tom Dedeurwaerdere (univ. de Louvain-la-Neuve) - Moi absolu et réflexivité récursive. Fichte saisi par la théorie de l’auto-organisation, par Jean-Christophe Goddard (univ. de Poitiers). – Notule de l’éditeur.

— Grimaldi Nicolas, Traité des solitudes, PUF, ISBN: 2-13-053793-6. Un essai philosophique accessible à tous sur un thème familier: qui n'a à la fois redouté mais aussi souhaité la solitude ? Relisant et citant Epictète, Pascal, Rousseau et de nombreux auteurs plus contemporains, Nicolas Grimaldi analyse brillamment l'ambivalence de la solitude, absence intolérable et refuge protecteur. Quel hiatus entre ce que chacun sent de soi et ce qu'en imaginent les autres! – Notule de l’éditeur.

— Gros Frédéric et Lévy Carlos dir., Foucault et la philosophie antique, Editions Kimé, . Dans ces dernières années consacrées à la philosophie antique, Foucault élabore une nouvelle image du sujet. Le sujet n'est pas l'objet d'une connaissance possible, il n'est pas condamné, pour être lui-même, à un déchiffrement indéfini de ses pensées, il n'est ni une nature spirituelle ni une donation originaire de sens: il est ce qui se constitue comme agissant, dans le monde et avec les autres, au moyen de techniques et d'exercices. Ce sont des techniques de constitution de soi qui sont alors étudiées: techniques de concentration spirituelle, de remémoration d'énoncés, de formation de soi par des pratiques de lecture, d'écriture, d'examen, etc. Ces dernières études conduisent chez Foucault à une formulation neuve du problème politique: et si les luttes d'aujourd'hui n'étaient plus seulement dirigées contre les dominations politiques, contre les exploitations économiques, mais contre des assujettissements identitaires, des modes subjectivation dominants? La résistance au pouvoir serait à chercher alors du côté de cette constitution éthique d'un rapport à soi. Ce sont ces dimensions inédites de l'œuvre de Foucault que cette série d'études explore. Table des matières. Introduction (Frédéric Gros). I. Foucault stoicien? -Deux usages du stoicisme: Deleuze et Foucault (Thomas Benatouil) -Foucault et le stoicisme. Sur l'historiographie de l'Herméneutique du sujet (Laurent Jaffro) -Souci de soi et mariage chez Musonius Rufus: perspectives politiques de la krasis stoicienne (Valéry Laurand) II. Philosophies hellénistiques. -Michel Foucault et le scepticisme: réflexions sur un silence (Carlos Lévy) -Présences d'Epicure (Alain Gigandet) III. Les pratiques de l'ame -La pratique de la direction de conscience (Michel Senellart) -Foucault et le paradoxe du platonisme (Anissa Castel-Bouchouchi) -Ethique de la parole et jeu de la verité (Jorge Davila). – Notule de l’éditeur.

— Hadot Pierre, Carlier Jeannie, Davidson Arnold-I, La philosophie comme manière de vivre, L.G.F., ISBN: 2-253-94348-7

— Heimonet Jean-Michel, La démocratie en mal d 'altérité. Masse et terreur, réflexions sur l’informe du pouvoir moderne, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-4932-1. L'attaque terroriste du 11 septembre n'a pas simplement boulversé l'équilibre géopolitique de la planète, elle a également révélé les causes profondes de la crise d'identité que traversent actuellement les démocraties. En examinant les effets socialement mortifères de la pragmatisation et de la massification des consciences à l'age de la révolution informatique, cet essai explore les condition d'une renaissance culturellle basée sur la reflexion et le débat d'idées qui permettrait aux sociétés "ouvertes" de renouer avec les valeurs éthico-politiques qui les ont vu naître. – Notule de l’éditeur.

Husserl Studies, 2003, Volume 19 (Issue: 2), Kluwer Academic Publishers

— Husserl, La représentation vide suivi de Les Recherches logiques, une œuvre de percée, PUF, ISBN: 2-13-053516-X. Commentaires sous la direction de Jocelyn Benoist et Jean-François Courtine.

— Institut Claude Longeon, Libertinage et philosophie au XVIIème siècle. Tome 7, La Résurgence des philosophies antiques, PU Saint-Etienne, 2003, ISBN: 2-86272-291-X

— Israel Gérard, Sibony Daniel, Valadier Paul, Suis-je responsable de mes échecs?, L’Atelier, ISBN: 2-7082-3697-0

— Jacopin Paul, Dau Christine, Bourdin Dominique dir., La croyance. Concours 2004, Bréal, ISBN: 2-7495-0169-5

— Jaquet Chantal, Le désir, Quintette, ISBN: 2-86850-123-0

— Kaes René, Godard Marie-Odile, Rêves et traumatismes ou la longue nuit des rescapés, ERES, ISBN: 2-7492-0202-7. Le XXe siècle a été marqué par les génocides et les guerres. Pour survivre et reprendre pied dans leur vie, les rescapés de ces drames collectifs ont dû mener un combat solitaire, souvent inconscient, dont les rêves sont les témoins et les symptômes. Des années plus tard, ils revivent à travers leurs cauchemars ce qu'ils ont parfois réussi à oublier le jour. Leurs nuits demeurent à jamais marquées du sceau du malheur. Après un état des lieux des recherches sur le rêve, Marie-Odile Godard nous propose une étude psychanalytique de ces rêves traumatiques, sur lesquels personne, depuis Freud, ne s'était vraiment penché. Pour en comprendre le sens et les fondements, elle a choisi de donner la parole aux survivants de la Shoah, du génocide des Tutsi au Rwanda, et aux anciens appelés de la guerre d'Algérie. Parce que le survivant est seul face au cauchemar, introduire un tiers dans cette configuration peut l'empêcher de tomber dans la folie, la colère ou le désespoir, soutient l'auteur qui s'appuie sur sa riche expérience clinique. La mise en récit de cette souffrance est une étape vitale; elle révèle, pour tous les traumatisés de guerre et de génocide, l'existence d'un fond d'horreur, à la fois individuel et collectif, qui gangrène l'appareil psychique. Ces récits nous concernent tous car ils mettent en évidence les conséquences des situations sociales extrêmes sur l'univers intime des sujets. - Marie-Odile Godard est psychologue, psychanalyste, maître de conférences à l'université Jules Verne de Picardie. Elle a effectué une dizaine de missions au Rwanda pour le Secours populaire français et une recherche pour la Fondation de France sur la déstructuration des liens dans les situations de crise. Elle a collaboré à la réalisation du film d'Anne Lainé, Rwanda, un cri d'un silence inouï. Elle intervient au Cambodge avec Enfants réfugiés du monde pour la création d'un " volet psy ". En France, elle a mené ses recherches avec des rescapés d'Auschwitz et d'anciens appelés de la guerre d'Algérie. – Notule de l’éditeur.

Kairos N° 21 2003: Philosophie et musique, PU Mirail (Toulouse), ISBN: 2-85816-673-0

— Kant Emmanuel, Constant Benjamin, Le droit de mentir, édition scientifique: Cyril Morana, Mille et une nuits, ISBN: 2-84205-777-5. Le principe moral que dire la vérité est un devoir, s'il était pris d'une manière absolue et isolée, rendrait toute société impossible. Nous en avons la preuve dans les conséquences directes qu'a tirées de ce premier principe un philosophe allemand, qui va jusqu'à prétendre qu'envers des assassins qui vous demanderaient si votre ami qu'ils poursuivent n'est pas réfugié dans votre maison, le mensonge serait un crime. " En 1796, Benjamin Constant, ami de Mme de Staël entré en politique et lecteur attentif de Kant, s'en prend au caractère inconditionnel du devoir que pose le philosophe de Kbnigsberg. Il se trouve que celui-ci prend connaissance de sa critique et lui répond l'année suivante par un opuscule, Sur un prétendu droit de mentir. Ainsi naît la célèbre controverse, dont les textes sont ici rassemblés. – Notule de l’éditeur.

— Kant, Critique de la raison pratique, trad. Fussler Jean-Pierre, Flammarion, ISBN: 2-08-071090-7

— Kervegan Jean-François & Marmasse Gilles dir., Hegel, penseur du droit, CNRS, ISBN: 2-271-06195-4. Cet ouvrage, dirigé par un spécialiste reconnu, couvre les multiples aspects des Principes de philosophie du droit de Hegel. La propriété, la culpabilité, le mariage, la souveraineté, le parlement sont ici étudiés. Il s'agit de réévaluer l'apport de ce texte à la philosophie contemporaine, en dehors de toute polémique et de toute confrontation à une idéologie. – Notule de l’éditeur.

— Kuhn Rolf, Radicalité et passibilité. Pour une phénoménologie pratique, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-4998-4. La radicalité philosophique d'une phénoménologie absolue obéit au seul impératif de l'accomplissement intérieur de la Vie. A cette certitude affective ou immédiate correspond la passibilité originaire de nos pouvoirs charnels tels que le besoin, la pulsion, le mouvement sensible et la création culturelle. Par cette voie, ce livre esquisse une phénomènologie pratique garantissant seule l'unité d'une telle radicalité et passibilité au niveau de l'analyse phénoménologique et de la compréhension de notre être. L'analyse repose sur ces deux notions clés que sont la radicalité et la passibilité. – Notule de l’éditeur.

— Lanciani Albino, Phénoménologie et sciences cognitives, Mémoires des Annales de Phénoménologie.

— Laupies Frédéric, Gorgias de Platon. Leçon philosophique, PUF, 2003, ISBN: 2-13-053786-3

Le Banquet N° 18 Juin 2003: Figures de la pensée, CERAP, 2003, ISBN: 2-910621-13-8

— Le débat N° 126 septembre-octobre 2003: France: le politique et le social, Juvin Hervé, Remond René, Gauchet Marcel, Le Goff Jean-Pierre, Gallimard, ISBN: 2-07-073409-9

— Leblanc André dir., 20 dissertations avec analyses et commentaires sur le thème de la croyance, Bréal, ISBN: 2-7495-0136-9

— Lebre Jérôme dir., Dissertations sur la croyance, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1615-1

— Lecourt Dominique dir., Dictionnaire d'histoire et philosophie des sciences, PUF - Collection Quadrige/Dico poche. Couronné par l'Institut, fruit de la collaboration de près de 200 auteurs français et étrangers, ce dictionnaire, qui ne connaît aucun équivalent, s'adresse aux chercheurs, étudiants, ingénieurs ou pédagogues, mais aussi à tous ceux qui s'intéressent aux sciences de la nature et ne se satisfont pas du positivisme dominant. – Notule de l’éditeur.

— Le Ru Véronique, La Crise de la substance et de la causalité. Des petits écarts cartésiens au grand écart occasionaliste, CNRS, ISBN: 2-271-06194-6. C'est à partir du Monde ou Traité de la lumière, et en particilier L'Homme, que Véronique Le Ru étudie le projet de Descartes et son interprétation par la Forge et Cordemoy puis ultérieurement par d'Alembert: expliquer selon un même schéma (la flamme) l'unité du monde visible (la cosmologie) et du monde vivant (la physiologie). Comment penser les relations du corps et de l'esprit ? Telle est la question à laquelle se confronte Descartes, dès lors qu'il cherche à développer une médecine. – Notule de l’éditeur.

Les langages de la ville, Presses Universitaires du Mirail, 2003.

— Levy Bernard-Henri, Réflexions sur la Guerre, le Mal et la fin de l'Histoire précédé de Les Damnés de la guerre, L.G.F., ISBN: 2-253-94353-3

— Libanios, Discours, Tome IV: Discours LIX. Texte établi et traduit par P.-L. Malosse. 392 p. Carte. 2003. Collection des Universités de France Série grecque. Les Belles Lettres. ISBN: 2-251-00514-5 – Notule de l’éditeur.

— Lombard Jean, Hannah Arendt. Education et modernité, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-4753-1. Dans les années soixante, Hannah Arendt avait diagnostiqué le caractère fatal de la subversion de l'éducation par la pédagogie et du transfert de l'autorité au monde enfant, qui ont gagné depuis tous les systèmes éducatifs occidentaux. Mais c'est son oeuvre tout entière qui en révèle le "sens", à la lumière des ruptures du siècle, de la perte de la tradition, de la crainte d'un retour du mal, de l'aliénation du monde moderne. Elle a édifié la philosophie de l'éducation de la modernité et elle a renouvelé la promesse humaniste de rendre "tous les commencements possibles". – Notule de l’éditeur.

— Mace Arnaud, Gorgias de Platon, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1524-4

— Macrobe, Commentaire au songe de Scipion, Tome II: Livre II. Texte établi, traduit et commenté par M. Armisen-Marchetti. XXIV-320 p. Index. Figures. 2003. Collection des Universites de France Série latine. Les Belles Lettres. 2-251-01432-2 – Notule de l’éditeur.

— Major René, Birman Joël, Plon Michel, Fedida Pierre dir., États généraux de la psychanalyse. Juillet 2000, Aubier, ISBN: 2-7007-2434-8

— Martianus Capella, Les Noces de Philologie et de Mercure, Tome VII: Livre VII. L'Arithmétique. Texte établi et traduit par J.-Y. Guillaumin. CVI-220 p. Index. 2003. Collection des Universites de France Série latine. Les Belles Lettres. ISBN: 2-251-01433-0 – Notule de l’éditeur.

— Martin thierry dir., Probabilités subjectives et rationalité de l'action, CNRS, ISBN: 2-271-06196-2. Confronté à un problème de décision dans l’incertain, l’individu doit se déterminer en fonction de ses « connaissances » (qui sont subjectivement des croyances) et des préférences qui guident ses choix. L’objet de l’ouvrage est d’identifier les difficultés d’ordre épistémologique que soulève l’analyse de la rationalité de l’action, donc de la décision, en situation d’incertitude, autrement dit les difficultés engendrées par la mise en œuvre des probabilités subjectives. L’ouvrage est collectif parce que la question posée est multiforme. Les contributeurs sont soit mathématiciens, soit philosophes, soit économistes, mais tous soumettent leur objet à une analyse réflexive et critique. – Notule de l’éditeur.

— Nietzsche, Le Gai savoir, Gallimard, ISBN: 2-07-032540-7. Édition de Giorgio Colli et de Mazzino Montinari, trad. de l'allemand par Pierre Klossowski. Édition revue, corrigée et augmentée par Marc B. de Launay, 384 pages. Collection Folio essais (No 17) (1989).

— Nishida Kitarô, L’éveil à soi, CNRS, ISBN: 2-271-06185-7. Cet ouvrage rassemble la traduction française de six essais de Nishida Kitarô regroupés autour de la conscience de soi, ou plus exactement de «l’éveil à soi» (jikaku), thème central qui parcourt à partir de 1917 l’ensemble de la philosophie de celui qui est considéré comme le plus grand philosophe japonais.
Ce document est important pour 3 raisons: - la traduction, remarquable, est l’occasion de réflexions linguistiques; - longue introduction présentant les concepts et les notions mis en jeu dans la philosophie nishidienne: rapports entre le sujet et l’objet, auto-identité absolument contradictoire, altérité, amour, temporalité... - L’appareil critique est important avec notes bibliographiques, philosophiques, linguistiques, un index-auteurs et un index-sujets. – Notule de l’éditeur.

— Ogilvie Bertrand, Jankelevith Sophie, L'amitié, Hachette, ISBN: 2-01-279154-9

— Peirce Sanders Charles, Oeuvres philosophiques. Volume 2, Pragmatisme et sciences normatives, Thibaud Pierre, Tiercelin Claudine, Cometti Jean-Pierre éd., Le Cerf, ISBN: 2-204-07161-7

— Pena-Ruiz Henri, La laïcité, Flammarion, ISBN: 2-08-073067-3

— Pena-Ruiz Henri, Qu'est-ce que la laïcité?, Gallimard, ISBN: 2-07-030382-9. Collection Folio actuel (No 104) Certains hommes croient en un dieu; d'autres en plusieurs; d'autres encore sont athées ou agnostiques. Tous ont à vivre ensemble. Cette vie commune, selon la première Déclaration des droits de l'homme, doit assurer à chacun et la liberté de conscience, qui exclut toute contrainte religieuse ou idéologique, et l'égalité de droit, incompatible avec la valorisation privilégiée d'une croyance. La puissance publique promeut le bien commun. Elle devra donc être neutre sur le plan confessionnel et développer, par l'instruction, l'exercice autonome du jugement. Afin que tous apprennent à vivre leurs convictions sans fanatisme ni intolérance. Ainsi comprise, la laïcité n'est pas de l'ordre d'une option spirituelle particulière, mais constitue une condition de possibilité fondamentale de la vie publique. On ne saurait en conséquence la renégocier sans cesse, notamment au gré des fluctuations du paysage religieux et des rapports de forces qui les sous-tendent. – Notule de l’éditeur.

— Perrin Denis, Weiss Isabel, La croyance, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1614-3

Phenomenology and cognitive sciences, 2003, Volume 2 (Issue: 2), Kluwer Academic Publishers

— Platon, Apologie de Socrate. Criton. Phédon, Gallimard, 2003, ISBN: 2-07-032286-6

— Platon, Croiset Maurice éd., Apologie de Socrate. Édition bilingue, Les Belles Lettres, ISBN: 2-251-79972-9

— Poche Fred, Penser avec Arendt et Lévinas. Du mal politique au respect de l'autre, 2ème édition revue et augmentée, Chronique Sociale, ISBN: 2-85008-508-1

— Poirier Jean-François, Rousseau Jean-Jacques, Tout ce qui est mal en morale est encore mal en politique, Éditions de la Martinière, ISBN: 2-84675-081-5

— Porcher Louis, Groux Dominique, L'altérité, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-5058-3. Autrui est porteur de la dimension universaliste, qui est aujourd'hui au fondement de la valeur des "droits de l'homme". Le rapport à l'altérité, ou à autrui, constitue l'un des enjeux essentiels de la vie d'aujourd'hui parce que la circulation des personnes se densifie, parce que les migrations sont nombreuses et massives. La reconnaissance de l'altérité est nécessaire à tous. Voici cent mots qui explicitent de façon multiple et complémentaire cette notion. – Notule de l’éditeur.

— Porset Charles, Voltaire humaniste, EDIMAF, ISBN: 2-84721-030-X

— Pourprix Bernard, La fécondité des erreurs. Histoire des idées dynamiques en physique au XIXème siècle, Presses Universitaires du Septentrion (rue du Barreau, B. P. 199, 59654 Villeneuve d’Ascq Cedex). Une œuvre scientifique en construction est une entreprise souvent incertaine, à l’aspect buissonnant, rarement linéaire, où le vrai et le faux peuvent se côtoyer. Des idées contestables, périssables peuvent être facteurs de progrès et même, paradoxalement, favoriser le développement du paradigme qui les supplantera. C’est ce que montrent les nombreuses études de cas présentées dans cet ouvrage. Ces études retracent l’histoire de l’électrodynamique (Ohm, Ampère, Faraday, etc.) et de la physique de l’énergie (Joule, Helmholtz, Thomson, Maxwell, Planck, etc.) durant un siècle, de la pile électrique au quantum d’énergie. Cette histoire est aussi celle du passage graduel des conceptions statiques aux conceptions dynamiques du monde, transition liée à la décomposition du newtonianisme. Elle peut éclairer sur les résistances de la pensée naturelle aux idées dynamiques et sur les difficultés à construire le concept d’énergie dans l’enseignement. Il n’est pas illusoire d’espérer réduire ces difficultés grâce à la connaissance de l’histoire. La réussite de ce pari, peut-être le véritable ressort du livre, serait une marque supplémentaire de la fécondité des erreurs. Sommaire: Première partie. La construction de l’électrodynamique: 1.La découverte du galvanisme et de l’électromagnétisme. 2.Ohm et la mathématisation des phénomènes galvaniques. 3.L’électrodynamique d’Ampère et ses prolongements. 4.La conversion des puissances de la nature chez Faraday et Joule. Deuxième partie. Les fondations du principe de la conservation de l’énergie: 1.Une extension du principe mécanique de la conservation des forces vives. 2.Le mémoire d’Helmholtz "Sur la Conservation de la Force". 3.La construction du concept d’énergie chez William Thomson (lord Kelvin) Troisième partie. Le développement de la physique de l’énergie: 1.Le "Traité de philosophie naturelle" de Thomson et Tait. La physique conçue comme la science de l’énergie. 2.L’électromagnétisme maxwellien. Le mouvement de l’énergie. 3.La physique de l’énergie au sens de Planck. La découverte des quanta. – Notule de l’éditeur.

— Ramsey Franck, Logique, philosophie et probabilités, Vrin, «Mathésis». 352 p. 2003. ISBN: 2-7116-1619-3. - Frank Plumpton Ramsey (1903-1930) est, malgré la brièveté de sa vie et de son œuvre, l'une des figures les plus importantes de la philosophie du vingtième siècle. Elevé dans le Cambridge des années 1920, il fut très vite considéré par Maynard Keynes, Russell, Moore et Wittgenstein comme l'un de leurs pairs. En quelques années, il écrivit un ensemble d'essais pionniers en logique, en mathématiques, en philosophie et en économie. Sa critique de la théorie des types de Russell et son traitement des paradoxes logiques, sa formulation de la théorie des probabilités subjectives et de la théorie de la décision, son analyse de la croyance, de la causalité et des lois, ainsi que du problème des universaux, font aujourd'hui partie de l'héritage de la philosophie analytique et en inspirent encore les travaux les plus contemporains. On trouvera dans ce recueil, issu d'un travail collectif de traduction, ses principaux essais dans ses domaines, de l'article célèbre «Fondements des mathématiques» à ses articles économiques sur la taxation et l'épargne. Traduit sous la direction de Pascal Engel (Université de Paris IV-Sorbonne) et Mathieu Marion (Université de Montréal). – Notule de l’éditeur.

Revue philosophique N° 3 Juillet 2003: Christian Wolff (Arnaud Thierry, Feuerhahn Wolf, Paccioni Jean-Paul, Fabbianelli Faustino, Goubet Jean-François), PUF, ISBN: 2-13-053452-X

— Rials Stéphane, Raynaud Philippe, Dictionnaire de philosophie politique. 3ème édition revue et augmentée, PUF, ISBN: 2-13-052947-X

— Rousseau Jean-Jacques, Lettre à d' Alembert, éd. Buffat Marc, Flammarion, ISBN: 2-08-071165-2

— Sabbagh Daniel, L'Égalité par le droit: les paradoxes de la discrimination positive aux États-Unis, Paris, Économica, 2003, 452 p. (coll. «Études politiques»). Qu'est-ce que la «discrimination positive» (affirmative action) mise en oeuvre aux États-Unis depuis la fin des années soixante? De quelles trajectoires - politico-administratives et jurisprudentielles - cette politique est-elle l'aboutissement? Quels sont les déterminants et les conséquences de sa remise en cause aujourd'hui en cours? Quels sont les discours de justification du dispositif, ses modes de légitimation, et leurs effets dérivés sur la société américaine dans son ensemble? Enfin, quel est le rapport entre «discrimination positive» et «multiculturalisme»? C'est à ces questions que l'ouvrage, qui se situe au croisement de la théorie politique, de la sociologie du droit et de l'histoire des idées, entend apporter des éléments de réponse. Il débouche aussi sur un constat problématique: la discrimination positive est une politique dont l'efficacité sociale est vraisemblablement fonction de l'opacité qui l'entoure. – Notule de l’éditeur.

— Salaün Franck, Hume. L'identité personnelle, PUF, ISBN: 2-13-052444-3. La question du moi a conduit Hume à une réflexion sur l'écriture philosophique. Cette étude reprend les éléments et arguments de la réflexion de Hume pour comprendre sa position et les paradoxes de la notion d'identité personnelle. – Notule de l’éditeur.

— Samama Guy dir., Gorgias de Platon, Ellipses Marketing, ISBN: 2-7298-1518-X

— Scarone Eduardo, Le choix éthique du sujet, Champ Social, ISBN: 2-913376-28-2

— Schlick Moritz, Rosat Jean-Jacques, Chapuis-Schmitz Delphine, Formes et contenu. Une introduction à la pensée philosophique, Agone, ISBN: 2-7489-0015-4. Traduit de l'anglais par Delphine Chapuis-Schmitz. Préface de J.-J. Rosat & D. Chapuis-Schmitz. – Le but de la connaissance est de nous orienter parmi les objets et de prédire leur comportement. On y parvient en découvrant leur ordre et en assignant a chacun d'eux sa place au sein de la structure du monde. S'identifier a une chose ne nous aide pas a trouver son ordre. Lorsque je regarde le ciel bleu et me perds entièrement dans sa contemplation, sans penser a rien, j'éprouve le bleu qui remplit complètement mon esprit: ils ne font plus qu'un. La conception métaphysique de la connaissance a toujours été la conception mystique de l'intuition, du contact direct et intime. Mais éprouver, c'est vivre; ce n'est pas connaître. Tous les métaphysiciens ont tente de nous dire ce qu'est le contenu du monde: ils ont cherche a exprimer l'inexprimable. C'est pourquoi ils ont échoue. Connaître, c'est reconnaître: je dois reconnaître cette couleur comme la couleur particulier que l'on m'a appris a nommer "bleu", ce qui implique un acte de comparaison ou d'association. La phrase "Ceci est bleu" exprime une connaissance véritable. Connaître, c'est exprimer. Il n'y a aucune connaissance inexprimable. - Moritz Schlick (1882-1936) fut le chef de file du cercle de Vienne qui, entre les deux guerres, défendit les Lumières et la conception scientifique du monde contre l'irrationalisme et la métaphysique. L'œuvre de ce philosophe proche de Wittgenstein est aussi importance que pratiquement inconnue en France. Forme et contenu est un cycle de trois conférences prononcées en 1932. Dans une langue simple et sans présupposer aucune connaissance philosophique, Schlick introduit son lecteur aux questions les plus fondamentales concernant le langage et la connaissance. La clarté et le tranchant de ses analyses conceptuelles font de ce livre une introduction des plus efficaces qui soit a l'exercice honnête et rigoureux de la philosophie. Ouvrage traduit avec le concours du Centre national du livre. 184 pages. http://www.agone.org/formeetcontenu – Notule de l’éditeur.

— Sénèque, La tranquilité de l'âme, édition scientifique: Cyril Morana, Mille et une nuits, ISBN: 2-84205-783-X. Principal conseiller de Néron dont il a été le précepteur, en charge des affaires de l'Empire, Sénèque se tient à l'écart des intrigues de cour et préfère se consacrer à la rédaction de traités philosophiques. Il dédie La Tranquillité de l'âme à Sérénus, jeune homme venu à Rome faire carrière, mais heurté par la rudesse des moeurs du pouvoir: troublé, irrésolu, Sérénus ne parvient pas à recouvrer son équilibre psychologique. Sénèque lui enseigne le stoïcisme et lui prodigue force conseils afin qu'il trouve la paix intérieure grâce à une véritable thérapie de l'âme" – Notule de l’éditeur.

— Spinoza, Traité de la réforme de l'entendement: Tractatus de intellectus emendatione. Et de la meilleure voie à suivre pour parvenir à la vraie connaissance des choses, Édition bilingue, Lecrivain André, Flammarion, ISBN: 2-08-071171-7

— Stengers Isabelle, Bensaude-Vincent Bernadette, 100 Mots pour commencer à penser les sciences, Paris, Seuil, Les Empêcheurs de penser en rond, ISBN 2-84671-054-6. Penser les sciences ce n'est pas raconter l'histoire des triomphes d’une science autonome, pure, désintéressée, universelle... c'est plutôt penser, à partir de la multiplicité des sciences et des situations passées et présentes, la manière dont les acteurs ont présenté et évalué leurs pratiques, leurs différences, leur légitimité. Les sciences ne se présentent pas sous la forme d’un front uni. Elles ressemblent beaucoup plus à un archipel, avec des ports aménagés, des routes, des habitants différents qui ont des échanges codifiés. Isabelle Stengers est philosophe et enseigne à l’Université libre de Bruxelles. Bernadette Bensaude-Vincent est professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’université Paris X. – Notule de l’éditeur.

— Teixidor Javier dir., Aristote en syriaque. Paul le Perse, logicien du VIe siècle, CNRS, ISBN: 2-271-06161-X. Les traductions de textes philosophiques grecs en langue syriaque faites en Syrie du Nord et dans la haute Mésopotamie du vie au xe siècle, constituent un chapitre fondamental de l’histoire des idées. Elles furent un trait d’union entre l’Orient, hellénisé mais toujours sémite, et un Occident à la recherche de son identité au seuil du Moyen Âge. Elles allaient faciliter la transmission aux Arabes des ouvrages de la philosophie classique, en particulier du corpus aristotélicien. L’étude d’Aristote reflète la volonté des intellectuels syriens d’éclairer le rapport entre science et religion, elle eut des conséquences remarquables pour le développement de la culture syriaque. Le Traité de logique de Paul le Perse, philosophe du vie siècle, est à cet égard révélateur de cette tradition comme de ces relais actifs. En langue syriaque, dédié à Chosroès le roi perse, il regroupe dans la tradition néoplatonicienne le texte d’Aristote, les Catégories, le De interpretatione, et les Premiers Analytiques en abrégé, le tout précédé par l’Isagoge de Porphyre. Javier Teixidor commente le texte de Paul et le confronte à des écrits d’autres philosophes de langue syriaque, ses contemporains ou ses continuateurs, tous nés dans une région du Proche-Orient qui fut dans l’Antiquité tardive un vrai carrefour de cultures. On découvre chez ces lecteurs d’Aristote une volonté résolue de présenter leurs recherches philosophiques dans une perspective de synthèse, offrant une vision rationnelle du monde chrétien dans lequel ils vivaient, laissant de côté toute controverse théologique. – Notule de l’éditeur.

— Tisseron Serge, Le bonheur dans l'image, Les empêcheurs de penser en rond, 2003, ISBN: 2-84671-075-9

— Viennot Laurence et Debru Claude dir., Enquête sur le concept de causalité, PUF (sommaire: Causalité et relation fonctionnelle, d'une discipline à l'autre, par Laurence Viennot; Raisonnement commun en physique: relations fonctionnelles, chronologie et causalité, par laurence Viennot; Peut-on ignorer la cause du rebond? Une question historique toujours d'actualité, par Jérôme Viard; Causalité, temporalité, fonction: Kant, Helmholtz, Mach, par Claude Debru; La notion de déterminisme en physique et ses limites, par Michel Paty; Causalités et dépendances; quelle place dans les recherches en didactique des mathématiques, par Michèle Artigue et Bernard Parzysz; Les géographes et la notion de causalité, par François Durand-Dastès; Biologie, une causalité éclatée, par Michel Morange; Emergence, organisation et causalité dans les systèmes biologiques, par Jacques Ricard; Conclusion; transformations de la causalité, par Claude Debru). Le principe de causalité est l'une des interrogations fondamentales en philosophie. Mais faut-il en sciences chercher des causes et des réponses à toutes les interrogations ? Cet ouvrage invite à un examen croisé de la manière dont ce thème est abordé dans différentes disciplines, sous le regard de la didactique et de l'épistémologie. – Notule de l’éditeur.

— Zabarella B. Iacobus, Tables de Logique sur l'Introduction de Porphyre, les Catégories, le De l'interprétation et Les premiers Analytiques d'Aristote. Petite synopse introductive à la logique aristotélicienne, introduction, traduction et notes par Michel Bastit, Coll. "Ouverture philosophique", Editions L'Harmattan, Paris, 2003. Zabarella, 1533-1589, est l’un des commentateurs latins d’Aristote les plus réputés. Il joint à l’intérêt théorique hérité du Moyen Age le contact direct avec les textes qui caractérise l’humanisme. Il a contribué puissamment au développement de l’aristotélisme renaissant dont Padoue est l’une des capitales. Cette école se caractérise par son intérêt renouvelé pour la logique et la physique dans un esprit d’ouverture à la science de son temps. On sait que Zabarella est surtout connu dans ce domaine pour son traité «Des Méthodes», son Commentaire des Seconds Analytiques, et ses Commentaires de la partie physique de l’¦uvre aristotélicienne . En matière de logique, son excellente compréhension du texte grec lui permet de se rapprocher de la lettre et de l’esprit d’Aristote, par-delà certaines déformations médiévales, et en même temps de contribuer au développement de cette tradition, notamment en appliquant à la problématique scientifique une recherche causaliste directement tirée des Seconds Analytiques et dont de nombreux travaux d’histoire des sciences ont établi et la pérennité et la fécondité. Ce petit ouvrage n’a pas une aussi vaste ambition, puisqu’il se veut seulement un résumé, sous forme de tableaux commentés, des Catégories d’Aristote, de la syllogistique et du traité De l’Interprétation. Il a d’abord été conçu comme un mémento destiné aux étudiants et c’est dans cet esprit aussi qu’il a été traduit. Néanmoins, par de nombreux traits, entre autres par sa remarquable proximité avec le texte d’Aristote, il s’inscrit aussi dans le renouveau de l’aristotélisme logique promu par Zabarella, qui pourrait être à plusieurs égards celui qui convient aussi à notre époque. – Notule de l’éditeur.

— Zask Joëlle, Art et démocratie - Peuples de l'art, Paris, PUF, coll. "interventions philosophiques", 2003. – Apparemment tout oppose art et démocratie. Éloge ou critique, l’art est souvent tenu pour élitiste, individualiste et distinctif, et la démocratie, comme un régime où les particularités s’effacent, où le commun tend vers le moyen, et l’égalité, vers la médiocrité. Ce livre ne se laisse pas enfermer dans ces approches. Il considère l’effacement de la dimension individuelle comme un danger éthique et politique, et présente la démocratie comme ce régime qui protège et rétablit, le plus également possible, le développement de l’individualité de chacun. En démocratie, chacun vote, car en droit, chacun compte pour un. Démocratiser n’est pas niveler ou conformer, mais libérer. Ainsi, il n’y a pas de meilleurs citoyens que les artistes. De même, il n’y a pas d’activité plus emblématique d’une conduite démocratique que les pratiques artistiques. Voici donc l’enjeu de ce livre: en se fondant sur des conversations avec des artistes, des galeristes, des collectionneurs, proposer un éclairage réciproque entre les arts plastiques (aujourd’hui, en France) et les conduites démocratiques. Pour cela, sont mobilisées des valeurs qui, à la lumière du souci de l’individuation, traversent et orientent au même titre art et démocratie: reconnaissance publique, éducation, historicité, pluralité, et engagement personnel. Ces valeurs sont des visées. Chacune d’elle a sa force, ses enjeux, son histoire. Avec les suites d’action qui leur conviennent, elles forment ici le système, indissoluble et cohérent, où s’accomplissent les peuples de l’art. – Notule de l’éditeur.