Académie de Toulouse
Archives des livres par date
Février 2001
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr


Vous trouverez ici l'archivage des publications annoncées dans la rubrique Publications du sommaire principal, fin février 2001. Les titres suivis d'un * sont des rééditions.
 
Retour au sommaire général
Archives des revues
Archives des livres par date
Auteurs contemporains non francophones

Février 2001

Aglo, John, Les fondements philosophiques de la morale dans une société à tradition orale, L'Harmattan, 2001.

Amselle, Jean-Loup, Branchements. Anthropologie de l'universalité des cultures, Flammarion, 2001.

Arendt, Hannah & Heidegger Martin, Lettres et autres documents, Bibliothèque de philosophie. 400 pages, 28 ill. - Lettres, poèmes, billets, textes en vers: environ 170 documents que s'échangèrent, entre 1925 et 1975, les deux grands philosophes. Voici la première traduction française des lettres qui ont été conservées parmi celles échangées entre Hannah Arendt et Martin Heidegger de 1925 à 1975, et dont Elisabeth Young-Bruehl, biographe de Hannah Arendt, avait en 1982 révélé l'existence et souligné l'importance. Ces lettres ont été éditées pour la première fois en Allemagne en 1998, et elles ont déjà fait l'objet, en 1999, d'une nouvelle édition révisée sur laquelle s'est réglée la présente traduction. Lettres, mais aussi poèmes, billets, textes en vers, envois parmi lesquels il faut mentionner notamment l'étrange et émouvante confession de Hannah Arendt intitulée "Ombres". Environ 170 "documents" dûment répertoriés se trouvent ainsi portés à la connaissance du public, lesquels pourraient bien amener, conformément au voeu de leur éditrice, Ursula Ludz, à réviser nombre d'idées préconçues. Au fil de cet échange épistolaire, fait aussi de longs silences, qui répercute et intériorise à sa façon l'histoire du siècle où il s'inscrit, jusqu'aux "gouffres atroces" qui y furent béants, le lecteur pourra découvrir un fragment incomparable de l'histoire intellectuelle du XXe siècle.

Baudrillard, Jean, La pensée radicale, Sens & Tonka, 2001.

Bavaresco Agemir, La phénoménologie de l'opinion publique. La théorie hégélienne, L'Harmattan, 2001 - Il existe une dialectique du privé et du public qui se manifeste dans l'institution de l'esprit public bourgeois et c'est au sein de cet esprit que s'est constituée l'opinion publique. L'opinion apparaît tout au long de la Phénoménologie dans les contextes les plus variés. Le problème est de comprendre comment l'opinion subjective ou privée devient l'opinion objective ou publique, autrement dit: jugement public ou savoir public. (Coll. Ouverture philosophique). - Note de l'éditeur.

Bernié-Boissard Catherine, sous la direction de, Espaces de la culture politique de l'art, L'Harmattan, 2001 - Les auteurs de cet ouvrage ont tenté d'explorer les liens entre espace et culture, entre culture et intégration, entre art et instrumentalisation dans la société contemporaine, selon quatre axes: Espaces de la culture: du local au mondial - Culture de l'espace: lieux et formes d'appropriation - Valeur de l'art: instrumentalisation et/ou autonomie - Politiques de la culture. (Coll. Logiques Sociales). - Note de l'éditeur.

Bkouche Rudolf & Dufresne Jacques, sous la direction de, L'école entre utopie et réalité, L'Harmattan, 2001 - Les idées des pédagogues, les propositions des politiques ne manquent pas et pourtant, depuis quelques décennies, toutes les réformes de l'Éducation Nationale laissent un sentiment d'échec et donnent dans l'opinion publique l'impression de ne pas être à la hauteur des défis à relever. Cet ouvrage tente d'éclaircir ce paradoxe par une série de regards croisés sur la place de la transmission des savoirs, la démocratisation de l'enseignement, les missions et les finalités de l'École. (Coll. Les Rendez-Vous d'Archimède, USTL Lille) - Note de l'éditeur.

Boisvert, Yves & Olivier, Lawrence dir., A chacun sa quête. Essais sur les nouveaux visages de la transcendance, Presse Université Du Québec, 2001.

Campanella Tommaso, Apologie de Galilée, Traduit du latin et présenté par Michel Lerner, Les Belles Lettres, 2001- L'auteur: Campanella (Stilo, 1568 - Paris, 1639) est, à beaucoup d'égards, un frère de Giordano Bruno: méridional, de basse extraction, il entre dans l'ordre dominicain à Naples (1583) et connaît bien vite des difficultés avec l'Inquisition (1591, 1593, 1596). Il doit même participer à une séance d'Auto-da-fé à Rome, où il abjure solennellement ses hérésies. Plus grave, il prend la tête d'une insurrection anti-espagnole, prête à s'allier aux Turcs. Pris, il est horriblement torturé par l'Inquisition de Naples, mais s'en tire en feignant la folie (1600). Il écope malgré tout de la prison à vie. Commence alors un emprisonnement qui durera 27 ans, dans des conditions souvent épouvantables. Au cours de ces années, Campanella réussit à garder le contact avec le monde extérieur: il lit des livres, donne des cours, reçoit des visites et, surtout, il écrit sans cesse. Sa réputation grandit, au point que des protestants viennent le trouver et deviennent ses éditeurs en Allemagne. Le livre: Depuis toujours, Campanella cherche à promouvoir un "aggiornamento" de la philosophie catholique: un mariage entre théologie, philosophie platonicienne et science contemporaine. C'est qu'il est parfaitement conscient que la science aristotélicienne a fait son temps, et qu'il est urgent d'ouvrir les fenêtres. Depuis au moins 1608, il est en correspondance avec Galilée (qui ne lui répond jamais directement). Sans être lui-même un copernicien, il est convaincu de la caducité d'Aristote. Lorsque, en 1616, les enquêtes de l'Inquisition commencent contre Galilée, le Cardinal Caetani, membre de la commission, se tourne vers Campanella pour connaître son opinion (un prisonnier de l'Inquisition consulté par un cardinal de la Commission de l'Index!). En réponse, il adresse à Caetani cette Apologia où il établit, dans la forme d'une disputation scolastique, que la nouvelle philosophie de Galilée non seulement ne contrarie pas l'Ecriture, mais qu'elle répond même mieux au besoin d'une philosophie naturelle authentiquement chrétienne. L'ouvrage sera imprimé en Allemagne dès 1616 et diffusé dans toute l'Europe.

Canto-Sperber, Monique, Dictionnaire d'éthique et de philosophie morale, P.U.F., 1997, réédition 2001*.

Chanteur Janine, Comment l'esprit vint à l'homme ou l'aventure de la liberté, L'Harmattan, 2001 - Comment un animal, dont la structure neurologique est beaucoup plus complexe que celle des autres espèces, est-il devenu un homme? Une réponse - hypothétique- est possible: l'interdit de l'inceste, qui ne relève pas de la biologie, serait à l'origine de l'humanisation. L'homme et la femme ont pu développer ensemble conscience, langage et raison. Ils ont créé le temps proprement humain, celui des générations et celui de l'histoire. (Coll. Mercure du Nord, Université de Laval).

Coirault-Neuburger Sylvie, La confusion du bien et du mal. Le diable imitateur, L'Harmattan, 2001 - On a l'habitude de ne voir dans le mal que l'inspiration clairement identifiable pour faire le mal. Mais la situation de l'homme est plus complexe. Tout semble le pousser à confondre le bien et le mal. C'est parce que dans le monde tel qu'il est à un certain moment l'action morale ne peut devenir efficace qu'en devenant mauvaise que la confusion du bien et du mal ne peut se réduire que progressivement, grâce aux ruses de l'action politique et à une modification du concept de justice. (Coll. Ouverture Philosophique). - Note de l'éditeur.

Collectif, L'autre de la technique. Perspectives multidisciplinaires, sous la direction de Serge Cantin et de Robert Mager. L'Harmattan, 2001 - Du XXe siècle, on pourrait dire qu'il fut le siècle de la technique, de son développement vertigineux comme de son emprise croissante sur le destin des individus et des sociétés. Dénoncé par les uns, célébré par les autres, le " règne de la Technique " n'est cependant pas absolu. En marge de celle-ci, les hommes et les femmes continuent d'imaginer, d'admirer, de croire, de rêver, d'espérer, et aussi de mourir. Comme si la technique, pour triomphante qu'elle soit, n'arrivait pas à assumer tout l'humain et laissait subsister, voire suscitait, un autre qu'elle-même. Comment nommer cet " autre de la technique? S'agit-il du sacré, de la gratuité, de la créativité? - Note de l'éditeur.

Collectif, L'aveu. Histoire, sociologie, philosophie, P.U.F., 2001.

Collectif, Les grandes notions de la philosophie, Ellipses Marketing, 2001.

Collectif, Qu'est-ce que l'univers? Université de tous les savoirs, Odile Jacob, 2001 - Les plus grands spécialistes français sont réunis dans ce quatrième volume. Ils éclairent les grandes questions que posent la cosmologie, le Système solaire, les étoiles et les galaxies, la Terre, les océans et le climat, la matière et son organisation, l'évolution des mathématiques, la complexité, les transformations chimiques. - Noter de l'éditeur.

Conry Yvette, L'évolution créatrice d'Henri Bergson. Investigations critiques, Préface de François Dagognet, L'Harmattan, 2001 - Après un examen de la réception de l'ouvrage à sa parution en 1907, Y. Conry le replace dans le contexte scientifique de la fin du XIXè siècle: lamarckisme, darwinisme, problèmes de l'hérédité, thermodynamique et atomisme. Les multiples références aux travaux scientifiques, dans L'Evolution créatrice, sont explicitées, afin de définir la philosophie des emprunts effectués par Bergson, mais aussi de décrypter le sens véritable de ses réticences concernant certaines découvertes et ainsi de révéler les raisons de certains non-dits bergsoniens. (Coll. Épistémologie et Philosophie des Sciences). - Note de l'éditeur.

Cournarie, Laurent & Dupond, Pascal, La nature. Préparer l'agrégation de philosophie, Ellipses Marketing, 2001.

Covin Michel, L'homme de la rue. Essai sur la politique Baudelairienne, L'Harmattan, 2001 - Comprendre ce que le poète était allé chercher dans les rues de la ville est redevenu une question de brûlante actualité. Peut-on survivre comme écrivain et comme penseur depuis que la pensée et l'écriture paraissent assignées à un hors-lieu définitif? Le Spleen parisien est peut-être ce livre prophétique qui répond à cette question de notre temps. Baudelaire invente le modèle du poète en marche avec tous les dangers et les obstacles que cela représente pour la marche (qui veut être libre) et la poésie (qui a besoin de contraintes). (Coll. Ouverture philosophique). - Note de l'éditeur.

Dorlin Elsa, L'évidence de l'égalité des sexes. Une philosophie oubliée du XVIIe siècle, L'Harmattan, 2001 - Au XVIIe siècle, quatre philosophes, à quelques décennies d'intervalle, formulent en des styles très différents la thèse selon laquelle l'égalité entre les hommes et les femmes est une évidence, une vérité indiscutable. Marie de Gournay, Anna Maria Van Schurman, François Poullain de la Barre et Gabrielle Suchon, estiment que si les interdictions et les discriminations frappant les femmes perdurent, c'est que la querelle entre les défenseurs et les pourfendeurs du " Beau Sexe " est biaisée: les présupposés de la différence sexuelle rendent la question de l'égalité ou de l'inégalité des sexes indécidable. (Bibliothèque du féminisme). - Note de l'éditeur. - Note de l'éditeur.

Droits No 32/2000: Repenser le droit constitutionnel, P.U.F., 2000.

Dumouchel Paul, sous la direction de, Comprendre pour agir. Violences, victimes et vengeances, L'Harmattan, 2001 - Comprendre pour agir, tel est le fil conducteur des contributions d'éminents universitaires, spécialistes de la réflexion sur la violence, et de praticiens de la gestion sociale de l'action violente et de ses conséquences. Composé de trois sections qui abordent les questions liées à la violence sous trois angles différents: l'anthropologie, l'éthique et le droit, l'ouvrage nous invite à se déprendre du mythe consistant à croire que la violence affecte notre société seulement de façon périphérique ou sous forme de déviance. - Note de l'éditeur.

Dyscole, Apollonius, Traité des conjonctions, Vrin, 2001.

Escoubas Eliane & Waldenfels Bernard, Phénoménologie française et phénoménologie allemande. Deustche und französische phänomenologie, L'Harmattan, 2001 - Témoin de la vigueur des relations philosophiques entre France et Allemagne, dans lesquelles la phénoménologie joue depuis longtemps un rôle éminent, ce volume rassemble les conférences du double colloque de phénoménologie française et allemande. Approches fondamentales des textes et des thèmes et enjeux nouveaux mis en oeuvre par de jeunes chercheurs ainsi que par de philosophes dont les travaux sont connus s'entrecroisent dans ce volume en faisant une sorte de "bilan et perspectives" de la recherche phénoménologique, à la fin de ce siècle qui l'a vue naître.

Fortin, Robin, Comprendre La Complexité. Introduction à La Méthode d'Edgar Morin, L'Harmattan, 2001, Préface d'Edgar MORIN - Edgar Morin, dans La Méthode, nous aide à comprendre la complexité; il nous en dévoile les principes, les exigences, les enjeux, les difficultés. Cet ouvrage est une analyse en profondeur qui apporte un éclairage nouveau sur l'oeuvre d'Edgar Morin. Avec un regard neuf, l'auteur réintroduit les notions de causalité, d'ordre, de désordre, de système, d'organisation, d'autonomie, d'objet, de sujet. A travers l'oeuvre de Morin l'auteur nous invite à une remise à jour de nos notions et de nos concepts les plus fondamentaux. Coll. Logiques Sociales. - Note de l'éditeur.

Gaffarel, Jacques, Rien, presque rien, moins que rien, Sens & Tonka, 2001.

Goyard-Fabre, Simone, Politique et philosophie dans l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau, P.U.F., 2001.

Haber, Stéphane, Bourg, Dominique, Ucciani, Louis & Simha, André, Philosophique 2001: La nature, Kimé, 2001.

Heidegger, De l'essence de la vérité, Bibliothèque de philosophie, série oeuvres de Martin Heidegger. Approche de l'"allégorie de la caverne" et du "Théétète" de Platon, trad. de l'allemand par Alain Boutot. Texte établi par Hermann Mörchen, 384 pages, 140 x 225 mm. Parution: 21/02/01. Cours de Heidegger abordant la question de la vérité en, faisant retour à un moment déterminé de l'histoire de la, pensée: le moment platonicien. Professé sous le titre De l'essence de la vérité à l'Université de Fribourg-en-Brisgau durant le semestre d'hiver 1931-1932, ce cours de Heidegger aborde la question de la vérité en faisant retour à un moment déterminé de l'histoire de la pensée, le moment platonicien. Heidegger y montre qu'une nouvelle conception de la vérité cherche à se faire jour chez Platon, ou plutôt qu'une conception originaire et matinale cède la place à une autre, dérivée et désormais prépondérante. À la vérité "ontologique" initialement entendue, chez les Présocratiques et Héraclite, comme ouvert sans retrait, se substitue la vérité "logique", conçue comme accord de la proposition et de la chose, conception qui, sous diverses formes, est la seule que nous connaissions aujourd'hui. L'idéalisme platonicien constitue de ce point de vue un tournant, et un événement majeur de l'histoire du concept de vérité où se joue le destin de la pensée occidentale. On voit ainsi se mettre en place dans ce cours, prononcé à une époque charnière du chemin de pensée de Heidegger, quelques-uns des grands thèmes qui seront au centre de son exploration ultérieure de la métaphysique.

Hobsbawm, Eric, Nations et nationalisme depuis 1780. Programme, mythe, réalité, Gallimard, 2001.

Kant, L'unique argument possible pour une démonstration de l'existence de Dieu, Vrin, 2001*.

Kremer-Marietti Angèle, La symbolicité, L'Harmattan, 2001 - A tous les niveaux des sciences humaines, la symbolisation fait problème: politique, épistémologique, moral, scientifique. Il faut poser ce problème explicitement: quelle autorité insidieuse préside à nos processus de symbolisation? La suprématie du symbolique exige une analyse rigoureuse en deçà de l'espace logique qui en est un effet parmi d'autres. De ce refoulé qui fait ici retour, nous devrons mesurer l'envergure. C'est la tâche de ce livre. (Coll. Épistémologie et Philosophie des sciences). - Note de l'éditeur.

Lavendhomme, René, Lieux du sujet. Psychanalyse et mathématique, Le Seuil, 2001.

Les cahiers de Noesis, no 2, Hiver 2000/2001: Notions d'esthétique, Sasso, Robert & Collectif, CRHI, 2001;

Livet, Pierre, sous la dir., L'argumentation. Droit, philosophie et sciences sociales, L'Harmattan, 2001 - Il est question dans ce livre de l'argumentation et des perspectives que son étude offre à qui veut analyser les corpus juridiques. Les auteurs font le point sur la place de l'argumentation dans la philosophie contemporaine, mais aussi dans la linguistique. La place à donner à l'étude de l'argumentation est aussi un enjeu dans les débats de philosophie du droit. - Note de l'éditeur.

Malolo Dissake, Emmanuel, Feyerabend. Epistémologie, anarchisme et société libre, P.U.F., 2001.

Marion, Jean-Luc, De surcroît. Etudes sur les phénomènes saturés, P.U.F., 2001.

Massimo/Blanckaert, Claude/Mucchielli, Laurent/Sib, Revue d'Histoire des Sciences Humaines, no 3 Novembre 2000: Gabriel Tarde et la Borlandi, P. du Septentrion, 2001.

Melkevik Bjarne, Réflexions sur la philosophie du droit, L'Harmattan, 2001 - A travers des réflexions sur la solidarité, l'identité, la métaphysique, l'idéologie, la culture et le positivisme, se dessine un ensemble d'arguments et de raisons pour nourrir, soutenir et approfondir nos idées sur le projet juridique moderne. C'est par le dialogue et la réflexion que nous pourrons aujourd'hui aboutir à l'élaboration de ce droit que nous devons réciproquement faire le nôtre. (Coédition PUL). - Note de l'éditeur.

Montebello, Pierre, Nietzsche. La volonté de puissance, P.U.F., 2001.

Narbonne, Jean-Marc, Hénologie, ontologie et ereignis (Plotin, Proclus, Heidegger), Les Belles Lettres, 2001. - L'auteur: Doyen de la faculté de philosophie de Laval, Jean-Marc Narbonne a participé à de nombreuses publications relatives à Plotin (deux volumes chez Vrin); il est l'auteur de nombreux articles sur la philosophie allemande des XIX-XXes siècles (Hegel, Husserl, Heidegger). Le livre: Cet ouvrage est issu de deux interrogations philosophiques bien différentes (la Grèce antique/Heidegger), qui prennent source dans le néo-platonisme: 1) Quel est le sens de la tradition " hénologique " (principe de l'Un) dans la philosophie grecque? En quoi consiste ce principe "au-delà" de l'être" dont il est question chez Platon, dans la République? Est-ce une chose sérieuse, ou bien une simple façon de parler, comme semblent le penser bon nombre d'exégètes? 2) S'il s'agit d'une position philosophique solide, quelle place occupe-t-elle dans l'interprétation de l'histoire de la métaphysique occidentale selon Heidegger? Et, puisque le néoplatonisme n'est peu ou pas considéré par ce dernier, l'idée que la philosophie aurait sombré avec " l'oubli de l'être " ne pourrait-elle pas être discutée voire renversée en montrant que l'hénologie échappe à la constitution de ce que Heidegger appelle "l'onto-téologie"? 1. La thèse d'un principe supérieur à l'être: l'Un (Hénologie). Narbonne étudie l'origine de cette thèse qui nous apparaît toute constituée chez Plotin et appuyée sur une exégèse du Parménide dite "théologique" (le Parménide serait le dialogue théologique par excellence de Platon, celui où il défend sa thèse fondamentale, celle de l'Un supérieur à l'être) et comme annoncée par une célèbre expression de la République, qui parle d'un principe "au-delà de l'être" (voir Lévinas). Dès le début, cette interprétation ne fait pas l'unanimité dans l'école néo-platonicienne: du IIIe siècle à la Renaissance, elle sera l'objet d'une vive contestation. Les deux autres chapitres passent en revue tous les arguments en faveur de l'Un développés par les auteurs néoplatoniciens (Plotin et Proclus) et reconstituent cette longue discussion au sein même de l'Ecole. De très nombreux textes sont cités et traduits chemin faisant. 2. L'Un et la vision heideggerienne de l'histoire de la métaphysique occidentale. Pour Heidegger, la métaphysique occidentale tout entière est marquée par une confusion complète entre être et étant, par une incapacité de penser l'être. On vient pourtant de montrer qu'une importante tradition a toujours dénié à l'ontologie un rôle de premier plan. L'analyse des textes de Heidegger (en particulier les Beiträge zur Philosophie, jamais traduits en français) consacrés à cette tradition platonicienne montre qu'il n'a jamais pris au sérieux l'effort néoplatonicien. La fin du volume est consacrée à une thèse en vogue dans le monde heideggerien: certains auteurs se plaisent à souligner une certaine identité entre le concept d'Ereignis ("advenir") et celui de l'Un chez Plotin. Une discussion serrée montre qu'il n'en est absolument rien. - Note de l'éditeur.

Nicolas-Le Strat Pascal, Mutations des activités artistiques et intellectuelles, , L'Harmattan, 2001 - Ces essais interrogent l'art et le savoir, les pratiques de création et la fabrication des connaissances. Comment poser la question de l'art et du savoir dans une période où ces activités se généralisent, se banalisent et se diversifient à l'extrême? Cet ouvrage se fonde sur un constat: les activités artistiques et intellectuelles se développent désormais à une échelle de masse et de façon très mobile, dans une grande disparité de lieux et de situations. (Coll. Logiques Sociales). - Note de l'éditeur.

Papaioannou, Kostas, Marx et les marxistes, Gallimard, 2001.

Parant, Jean-Luc, Les animaux, le retour, Fata Morgana, 2001.

Pechriggl Alice, Corps transfigurés. Stratifications de l'imaginaire des sexes/genres, L'Harmattan, 2001 - Préface de Pierre Vidal-Naquet. Tome I: Du corps à l'imaginaire civique. La présente esquisse traite du passage du corps anatomique sexué aux rapports sociaux des sexes/genres. Il s'agit d'un déploiement philosophique des stratifications de l'imaginaire social relatif aux sexes, au genre et à la sexualité. (Michelle Perrot). Tome II: Critique de la métaphysique des sexes. La présente critique est une approche de discours philosophiques qui ont institué et pérennisé la féminité comme écran métaphysique, de Platon à Lévinas en passant par la dialectique du psyché/soma et la transfiguration d'éléments corporels en catégories ontologiques universelles. Ce livre est original et novateur, il frappe par sa volonté de précision - des mots, des notions, des registres du raisonnement. (Michelle Perrot) (Coll. Ouverture philosophique). - Note de l'éditeur.

Revue Droit & cultures, no 40, L'anthropologie juridique aux Etats-Unis. Autochtonie de la prêtrise de la terre à la revendication identitaire, L'Harmattan, 2001 - L'anthropologie juridique aux États-Unis: le droit, le temps, l'anthropologie: Sally Falk Moore. Ce remarquable dossier rappelle l'attention ethnographique portée aux États-Unis par l'anthropologie du droit aux contextes sociaux, aux usages du droit, à leur histoire, aux phénomènes culturels et d'identité, au pouvoir de l'État et à la vie locale. L'autochtonie: de la prêtrise de la terre à la revendication identitaire. Ces divers travaux rappellent que l'autochtonie pose la question essentielle de respect de l'autre dans diverses situations de domination post-coloniale. - Note de l'éditeur.

Revue L'homme et la société, no 138, Psy et société, L'Harmattan, 2001 - Marginalisée par la progression des sciences neurobiologiques et comportementalistes et ramenée au terrain concret d'une simple connaissance de soi, la psychanalyse est aussi invitée à panser les brèches du social, sans bouleverser néanmoins les structures qui en sont l'origine. Cette psychologisation du social a conduit des psychiatres, des psychanalystes et des psychologues à s'interroger sur leurs pratiques et leur position dans la société. - Note de l'éditeur.

Revue Pour, no 168, Femmes hommes construire l'égalité, L'Harmattan, 2001 - La place des femmes dans notre société tend aujourd'hui à être de plus en plus visible. Elles sont nommées, elles sont présentes, mais ont-elles droit à une reconnaissance pleine et entière de leurs activités et capacités? Sur le territoire ou dans l'entreprise, considérés sous les aspects économiques ou juridiques, on voit émerger l'individu femme, jusqu'alors effacée derrière la famille, le couple, le ménage. A travers ces perspectives, il s'agit de poser les véritables enjeux de l'égalité des chances entre les femmes et les hommes. - Note de l'éditeur.

Revue Psychologie Clinique, no 10, Corps, affect, émotion, L'Harmattan, 2001 - En donnant à ce numéro l'intitulé Corps, affect, émotion , les auteurs ont voulu préciser le statut théorico-clinique de chacun de ces termes. Diverses contributions font de ce numéro un lieu de questionnement ouvert sur les nouages et les dénouages entre corps et féminin, corps et lettres, corps et parole. - Note de l'éditeur.

Rompre David, La Sociologie. Une question de vision, L'Harmattan, 2001 - Être sociologue, c'est voir le monde avec des yeux attirés par le tout et par la part de responsabilité de ce dernier dans l'agissement des parties. C'est voir ce qui tient la société ensemble afin d'expliquer comment cette " organisation " influence les manières de vivre et de penser. Faire de la sociologie, c'est observer les gens en chair et en os, interpréter leur culture et leur imaginer un monde meilleur. C'est une question de vision. - Note de l'éditeur.

Roo, Pierre de, Mécaniques du destin. Une approche philosophique des théories de l'avenir, Calmann Levy.

Schelling, F-W-J, Introduction à l'Esquisse d'un système de philosophie de la nature, L.G.F., 2001.

Scot, Duns, Traité du premier principe: Tractacus de primo principio, Vrin, 2001.

Sebbah, François-David, L'épreuve de la limite. Derrida, Henry, Lévinas et la phénoménologie, P.U.F., 2001.

Soual Philippe, Intériorité et réflexion. Etudes sur la Logique de l'essence chez Hegel, Préface de J.F. Marquet, L'Harmattan, 2001 - Le présent ouvrage étudie la première partie de la Doctrine de l'essence, la réflexion absolue, l'apparence et les déterminations de réflexion: identité, différence, diversité, opposition et contradiction. Cette lecture, attentive à ces concepts, engage ainsi le sens du système lui-même. (Coll. Ouverture philosophique). - Note de l'éditeur.

Tackels Bruno, Petite introduction à Walter Benjamin, L'Harmattan, 2001.

Tcherkezoff, Serge, Le mythe occidental de la sexualité polynésienne. Margaret Mead, Derek Freeman, P.U.F., 2001.

Vetö Miklos, Fichte de l'action à l'image, L'Harmattan, 2001 - Oeuvre d'un grand connaisseur de l'Idéalisme Allemand, ce livre présente les moments essentiels du développement de la pensée fichtéenne. Après l'exposé des catégories fondamentales de cette philosophie, cinq études sont consacrées à cinq versions majeures de la " Doctrine de la Science ". Elles sont concentrées sur le déchiffrement de ses thèses métaphysiques et épistémologiques. Ce livre jette une nouvelle lumière sur le rôle et la place de Fichte dans l'histoire de la philosophie postkantienne. (Coll. Ouverture Philosophique). - Note de l'éditeur.

Vianu Tudor, L'esthétique, L'Harmattan, 2001 - Comme tout grand système, L'esthétique de Tudor Vianu est à la fois un vaste ouvrage d'information et de synthèse, où l'ambition de l'auteur, appuyée par une culture encyclopédique et un préparation philosophique des plus complètes, embrasse dans un seul regard l'ensemble du domaine esthétique. (Coll. Ouverture Philosophique). - Note de l'éditeur.

Walch Jean, Le temps et la durée, L'Harmattan, 2001 - Si nous vivons dans le temps de l'univers et du monde physique, nous possédons aussi un sens interne du temps, la durée vécue. Qu'en est-il de celle-ci? Est-elle, comme le disait Bergson, une donnée immédiate de la conscience? Est-elle au contraire une construction de notre cerveau et même de notre organisme individuel? Sur ces questions, la psychanalyse, la psychologie scientifique et la biologie et plus encore aujourd'hui la neurobiologie nous apportent des éclaircissements (Coll. Ouverture Philosophique). - Note de l'éditeur.



 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr