Académie de Toulouse
Archives des livres par date
janvier 2002
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr

 
Retour au sommaire général
Archives des livres par auteurs
Archives des livres par date
Archives des revues
 Nouveautés

Vous trouverez ici l'archivage des publications annoncées dans la rubrique Publications du sommaire principal, fin janvier 2002. Les titres suivis d'un * sont des rééditions. Archives des livres par date

 

La liste des nouveautés de janvier 2002 est aussi disponible au format rtf.

— Accursi Daniel, La pensée molle, Gallimard, Collection L'Infini, 2001. ISBN: 2-07-076392-7. – Mai 68 fut l'éclosion de la pensée sauvage, une pensée jaillissante, dansante, explosante, sortie de son lit, prête à toutes les expérimentations. C'en était trop pour les maîtres du décervelage qui perdirent d'un coup leurs plumes, leur autorité, leur suffisance. Ces obsédés de la tradition et de la hiérarchie détalèrent paniqués, cachèrent leur hargne et leurs larmes, se calfeutrèrent dans l'aigreur rance et attendirent leur heure à la cave. Ils se consumèrent en violence rentrée. Ce levain fermenta. Ils reprirent courage, aiguisèrent les couteaux de leur ruse, les instruments de leur ressentiment. Ils inventèrent les pièges de leur reconquête. Il leur fallait coûte que coûte assumer leur revanche. Enfin, le jour s'est levé et ils purent apercevoir le soleil par-delà les brumes et les montagnes. De la haine de mai naquit cette moralisation qui nous imprègne et nous glace jusqu'aux os. La colère froide enfanta ce pseudo-"amour de l'humanité" qui règne aujourd'hui sous nos fenêtres. Chantage à l'obéissance, à la soumission. Sous ses draperies : le remords, la culpabilité devant la révolte-créatrice. Révolte retournée contre soi-même. Dépression transmuée en compassion.» – Notule de l’éditeur.

— Agamben Giorgio, Enfance et histoire. Destruction de l'expérience et origine de l'histoire, Payot, 2002, ISBN: 2-228-89512-1*

— Al-Farabi Abû-Nasr, L'épître sur l'intellect (al-Risâla fî-l-'aql), L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1501-X

Alter, n° 9/2001: La pulsion, 2001, ISBN: 2-9507990-8-6

— Atten Michel, Pestre Dominique, Heinrich Hertz. L'administration de la preuve, PUF, 2002,  ISBN: 2-13-052575-X. A partir d'un exemple concret et très symbolique, les expériences de Hertz et celles des physiciens de la fin du XIXe siècle, ce livre propose une réflexion sur l'administration et la réception de la preuve dans les sciences, une étude de la manière dont les savants se convainquent d'un résultat, construisent ou contestent un argumentaire, jugent de la preuve des autres. – Notule de l’éditeur.

— Aubenque Pierre, Le problème de l'être chez Aristote, PUF, 2002, coll. Quadrige. ISBN: 2-13-052580-6 *

— Averroès, La béatitude de l'âme, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1519-7. Éditions, traductions annotées, études doctrinales et historiques d’un traité « d’Averroès » par Marc Geoffroy et Carlos Steel. Vrin, 2001, « Sic et Non ». Ce que la religion révélée nous promet de « béatitude » dans une vie future, les philosophes arabes l’ont compris comme « l’union » avec l’intellect agent. Les épîtres d’Averroès sur la « béatitude » philosophique ont été traduites par des philosophes juifs au XIIIe siècle et utilisées pour expliquer la Bible. Puis elles ont été recousues en un seul texte, à son tour traduit en latin après avoir été frelaté et réécrit, puis imprimé pour se retrouver au programme de l’Université chez les « averroistes padouans » dans le début du XVIe siècle. L’enquête proposée ici retrace la transmission de ce(s) texte(s) et la réception dans la pensée médiévale de cette problématique dominée par la théorie de l’intellect d’Averroès. Elle s’appuie sur l’édition et la traduction annotée des différentes versions du texte au cours de son histoire. Marc Geoffroy, agrégé d’arabe, diplômé de l’École Pratique des Hautes Études, est ingénieur de Recherche à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (Paris.) Carlos Steel est professeur de philosophie ancienne et médiéval. – Notule de l’éditeur.

— Baudrillard Jean, L'esprit du terrorisme, Galilée, 2001, ISBN: 2-7186-0585-5

— Baudrillard Jean, Pataphysique, Sens & Tonka, 2001, ISBN: 2-84534-042-7

— Benjamin Walter, Le concept de critique esthétique dans le romantisme allemand, Flammarion, ISBN: 2-08-080029-9

— Bermon Emmanuel, Le cogito dans la pensée de saint Augustin, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1528-6. « Histoire des doctrines de l’antiquité classique »  Selon Descartes, la pensée augustinienne du cogito se résumait à une inférence qui « aurait pu tomber sous la plume de qui que ce soit » et qui servait de point de départ à des spéculations purement théologiques. Husserl quant à lui estimait que « l’indubitabilité de l’ego cogito », qu’Augustin avait le premier découverte, ne jouait en fait chez lui que le rôle d’un simple argument dirigé contre les Sceptiques. Ces interprétations, fondées sur le texte de la Cité de Dieu où apparaît le célèbre « Si enim fallor, sum », peuvent-elles s’appliquer à l’analyse beaucoup plus approfondie qu’Augustin développe au livre X de la Trinité ? Le but de cet ouvrage est de dégager l’enjeu philosophique de la pensée augustinienne du cogito en obéissant à un double souci : situer la réflexion d’Augustin dans le champ de la philosophie antique et procéder à des rapprochements avec les perspectives ouvertes après lui par Descartes et Husserl. – Notule de l’éditeur.

— Blanchard François, Boulad-Ayoub Josiane, Les grandes figures du monde moderne. CD-ROM inclus avec hyperliens éducatifs, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-0935-4

— Bodei Remo, Logiques du délire. Raison, affects, folie, Aubier, ISBN: 2-7007-3358-4

— Bonan Ronald, La dimension commune. Volume 1, Le problème de l'intersubjectivité dans la philosophie de Merleau-Ponty, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1633-4

— Bonan Ronald, La dimension commune. Volume 2, L'institution intersubjective comme poétique générale, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1634-2

— Bonnafous-Boucher Maria, Un libéralisme sans liberté. Du terme "libéralisme" dans la pensée de Michel Foucault, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1600-8

Cahiers philosophiques N° 89 Décembre 2001: Styles et genres en philosophie, Delagrave, ISBN: 2-206-08422-8

— Camus Albert, Koestler Arthur, Réflexions sur la peine capitale, Gallimard, 2002, ISBN: 2-07-041846-4.* Introduction et étude de Jean Bloch-Michel. Édition revue et augmentée, Collection Folio. Lorsque ces Réflexions sur la peine capitale sont parues, en 1957, la guillotine fonctionnait encore en France, pour les crimes de droit commun, et plus souvent encore pour ceux liés à la guerre d'Algérie. Quand ce livre a été mis à jour pour la dernière fois, en 1979, presque vingt ans après la mort d'Albert Camus, la peine de mort était encore en vigueur en France. Moins de deux ans plus tard, Robert Badinter, nommé garde des Sceaux, fit voter l'abolition par le Parlement le 9 octobre 1981. Pour autant, le débat ne s'est pas interrompu. Il s'est déplacé et il s'est élargi, en devenant international. Si l'abolition a prévalu en Europe et gagné du terrain partout dans le monde, la peine de mort est encore appliquée dans de nombreux pays, parfois à grande échelle. Il nous a paru intéressant d'apporter au débat ces Réflexions d'Arthur Koestler et d'Albert Camus qui n'étaient plus disponibles. – Notule de l’éditeur.

— Capurro Raquel, Le positivisme est un culte des morts: Auguste Comte, EPEL, 2001, ISBN: 2-908855-66-6

— Castillo Monique, La citoyenneté en question, Ellipses Marketing, 2002, ISBN: 2-7298-0889-2

— Cattin Yves, L'anthropologie politique de Thomas d'Aquin, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-1805-1

— Chanteur Janine, Condamnés à mort ou condamnés à vivre? Autour de l'arrêt Perruche, Factuel, ISBN: 2-940313-08-3

— Cicéron, La nature des dieux, Les Belles Lettres, 2002. ISBN 2-251-33942-6. – Dans ce dialogue rédigé à la fin de sa vie, quand les institutions politiques et religieuses de la république romaine sont bouleversées, Cicéron soumet à la libre discussion critique les doctrines théologiques des deux philosophies dominantes, l’épicurisme et le stoïcisme. Conformément à la tradition de la Nouvelle Académie, le débat cherche à fixer une définition au moins probable de la nature des dieux et de leurs relations avec le monde des hommes. En philosophe soucieux de prendre en compte les déterminations culturelles et historiques dans la formation des conceptions des dieux, Cicéron conteste la validité des « notions communes » sur lesquelles les épicuriens et les stoïciens fondent leurs doctrines en leur opposant la diversité des représentations des dieux et des pratiques religieuses. Par là, ce dialogue livre un témoignage d’une richesse exceptionnelle sur toutes les formes qu’a pu prendre dans l’Antiquité la pensée du divin. Clara Auvray-Assayas, professeur à l’université de Rouen, est spécialiste de philosophie romaine. – Notule de l’éditeur.

— Collectif, Berner Christian, Wunenburger Jean-Jacques, Mythe et philosophie. Les traditions bibliques, PUF, 2002. ISBN: 2-13-052406-0.

— Collectif, Skepsis, Dupond Pascal, Pietri Isabelle, Cournarie Laurent, Préparer le Capes et l'Agrégation de philosophie 2002. La justice, Leibniz, Russell..., Delagrave, ISBN: 2-206-08456-2. – La collection Skepsis se propose d’être un lieu de formation et d’échanges destiné aux étudiants en philosophie préparant en particulier les concours de recrutement, aux professeurs de philosophie en formation continue de l’enseignement secondaire des lycées, à tous ceux, enfin, qui reconnaissent un rôle fondamental à la réflexion philosophique dans la cité. La vocation de la collection est donc de mettre à la disposition du lecteur des outils d’analyse et de réflexion. Ceux-ci pourront être utilisés par les professeurs dans le travail quotidien d’une classe de philosophie. Mais ils contribueront aussi à la formation d’une réflexion citoyenne sur les problèmes de l’heure. Dans ce premier volume, destiné à la préparation du Capes et de l'Agrégation, le lecteur trouvera des articles consacrés au thème de la Justice. L'Histoire de la Philosophie est également présente à travers l'étude des auteurs suivants : Leibniz, Russell, Condillac, Locke et Frege. Ce volume collectif a été dirigé par Laurent Cournarie, Pascal Dupond, professeurs de Première supérieure au Lycée Saint-Sernin de Toulouse, et Isabelle Pietri, professeur à l'IUFM Midi-Pyrénées ; tous trois participent à la formation continue des enseignants de philosophie. La collection Skepsis est animée en partenariat par l'IUFM Midi-Pyrénées et les éditions Delagrave. – Notule des auteurs.

— Collectif, Freud, le sujet social, PUF, ISBN: 2-13-052386-2

— Collectif, Goddard Jean-Christophe, La nature. Approches philosophiques, Vrin, ISBN: 2-7116-1533-2. Cet ouvrage est destiné aux étudiants des classes préparatoires et des premiers cycles universitaires, auxquels il propose de faire le point sur les principales approches philosophiques du concept de nature, d’Aristote à Merleau-Ponty. Afin d’éviter tout autant l’émiettement des références que la construction artificielle d’un ordre thématique,et dans le souci de laisser parler les doctrines philosophiques mêmes, c’est-à-dire la diversité réelle des approches qu’elles inventent, il est composé de neuf exposés aussi approfondis et développés que possibles sur les moment les plus forts et les plus significatifs de l’histoire philosophique du concept de nature. Ont contribué à ce volume : E. Bimbenet, J.-Cl. Bourdin, E. Cattin, Ch. Chauviré, M. Lequan, B. Mabille, K. Ong-Van-Cung et Ch. Ramond. – Notule de l’éditeur.

— Collectif, Le style de la pensée, coll. Philosophie ancienne et médiévale, Les Belles Lettres, 2002. ISBN 2-251-42014-2. – A l’occasion du soixante-dixième anniversaire de Jacques Brunschwig, certains de ses disciples, amis et collègues, se sont réunis pour lui dédier un volume d’hommage. L’ouvrage s’ouvre par un entretien avec le récipiendaire, dans lequel celui-ci retrace les principales étapes de sa carrière et donne sans détour son avis sur quelques-unes des grandes questions de sa discipline (par exemple: pourquoi la faiblesse persistante des études aristotéliciennes en France ?).Les contributions ont été demandées à des spécialistes des domaines dans lesquels Jacques Brunschwig s’est particulièrement illustré: pensée grecque classique (Platon et Aristote) et philosophie hellénistique. Le retentissement international du travail de Jacques Brunschwig est bien marqué par le fait qu’un grand nombre des contributions du volume est dû à des plumes anglo-saxonnes. L’ouvrage s’achève sur un témoignage personnel de Pierre Vidal-Naquet. – Notule de l’éditeur.

— Collectif, Maigne Carole, Cahiers de philosophie de l'Université de Caen, N° 36/2001: Johann Friedrich Herbart (1776-1841). Métaphysique, psychologie, esthétique, PU de Caen, 2001, ISBN: 2-84133-139-3

— Collectif, Miller Jacques-Alain, Qui sont vos psychanalystes?, Seuil, ISBN: 2-02-053359-6. Depuis maintenant 50 ans, le milieu des analystes français est divisé, et gelé. Leur crispation a fait prendre aux analystes du retard sur l'évolution de la société. Ils se voient menacés : par la vogue des médicaments psychotropes, par la diffusion des " pratiques d'écoute " de tous genres. Ce livre marque le joyeux réveil du Champ freudien, le dégel commence, le printemps de la psychanalyse s'annonce. Près d'une centaine d'analystes lacaniens ont répondu à l'appel de J.-A. Miller en rédigeant des textes brefs dans une langue limpide, qui montrent toutes les facettes de l'activité psychanalytique : traces laissées par Lacan (les anecdotes fourmillent), pratique quotidienne des praticiens de quartier, cures d'enfants, homosexuels ou toxicomanes en analyse, trajectoires individuelles d'analystes, de Strasbourg à Bordeaux, d'un village d'Amérique latine à Paris. Ce livre fera vieillir d'un seul coup le vieux style compassé des ouvrages psychanalytiques dont le public se détournait. Changement d'époque. Réconciliation de la psychanalyse et du monde contemporain. On entre dans le XXIe siècle. – Notule de l’éditeur.

— Collectif, Mulligan Kevin, Baertschi Bernard, Les nationalismes, PUF, 2002, coll. Philosophie morale. ISBN: 2-13-052396-X

— Collectif, Philosophie antique N° 1 Décembre 2001: Figures de Socrate, P.U. du Septentrion, ISBN: 2-85939-711-6

— Collectif, Philosophie N° 72, Minuit, 2001, ISBN: 2-7073-1776-4

— Collectif, Sahel Claude, La tolérance. Pour un humanisme hérétique, Autrement, 2001, ISBN: 2-7467-0172-3

— Collectif, Thibaud Pierre, La pensée, la trace. Valéry, Varia: mélanges à la mémoire de Simon Lantieri, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-1243-6

— Collectif, Vincent Gérard, Vincent Gilbert, Responsabilités professionnelles et déontologie. Les limites éthiques de l'efficacité, 2001, L’Harmattan, ISBN: 2-7475-1847-7

— Collectif, Vive le matérialisme!, 2001, Verdier, ISBN: 2-86432-349-4

— Cometti Jean-Pierre, Art, représentation, expression, PUF, 2002. ISBN: 2-13-052435-4

— Croizer Jacques, Les héritiers de Leibniz, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1643-1

— Dekens Olivier, Lexique de philosophie, Ellipses Marketing, 2002, ISBN: 2-7298-0865-5

— Deleuze Gilles, L'île déserte et autres textes. Textes et entretiens 1953-1974, Minuit, 2002, ISBN: 2-7073-1761-6.  «Quoi de plus gai qu’un air du temps ? Il y a actuellement beaucoup d’études profondes sur ces concepts de différence et de répétition. Tant mieux si j’y participe, et si, après d’autres, je pose la question : comment faire en philosophie ? Nous sommes à la recherche d’une "vitalité". Même la psychanalyse a besoin de s’adresser à une "vitalité" chez le malade, que le malade a perdue, mais la psychanalyse aussi. La vitalité philosophique est très proche de nous, la vitalité politique aussi. Nous sommes proches de beaucoup de choses et de beaucoup de répétitions décisives et de beaucoup de changements. » Gilles Deleuze, mars 1968. Le Magazine littéraire de février 2002 consacre son dossier à Gilles Deleuze. – Notule de l’éditeur.

— Demeulenaere Pierre, Une théorie des sentiments esthétiques, Grasset et Fasquelle, 2002, ISBN: 2-246-61851-7

— Desanti Dominique, Desanti Jean-Toussaint, La liberté nous aime encore, Odile Jacob, 2001, 2001, ISBN: 2-7381-1051-7. Elle est journaliste, historienne, romancière. Lui est philosophe et mathématicien. Ils vivent ensemble depuis plus de soixante ans, en s'efforçant d'être libres. Leur traversée du siècle les a conduits de la Résistance au Parti communiste, du soutien au FLN aux effervescences de Mai 68, de la chute du mur de Berlin aux attentats de septembre 2001. Ils ont croisé aussi bien Sartre et Simone de Beauvoir qu'Aragon, Lacan et bien d'autres. Leurs mémoires intellectuels et politiques, composés avec Roger-Pol Droit, ignorent la nostalgie. Ils tentent de comprendre pourquoi, malgré les erreurs, les illusions ou les aveuglements propres à chaque époque, on a toujours raison de se révolter. Dominique Desanti est écrivain. – Notule de l’éditeur.

— Deussen Paul, Souvenirs sur Friedrich Nietzsche, Gallimard, 2002, ISBN: 2-07-076237-8. Collection Le Cabinet des lettrés (2001). Paul Deussen fut le condisciple de Nietzsche, lors de ses années de collège à Pforta. Ils furent liés par une de ces amitiés intenses qui rythmèrent la vie du philosophe. Lorsque Nietzsche quitta le collège, ils échangèrent une correspondance régulière. Bien des années plus tard, en 1901, Deussen choisit de publier les lettres que Nietzsche lui avait envoyées, les complétant du récit de leur amitié. On en trouvera ici la première traduction française. Témoignage unique sur la jeunesse de Nietzsche, la vie d'un collège allemand au XIXe siècle et le statut déjà particulier d'un personnage exceptionnel, l'ouvrage de Deussen offre aussi le roman d'une amitié, et de la séparation progressive, mais essentielle, entre l'indéfectible partisan de Schopenhauer que fut Deussen et le philosophe Nietzsche. L'évocation d'une dernière rencontre, en 1887, avec un Nietzsche déjà guetté par la folie ajoute à la poignance de ce récit. – Notule de l’éditeur.

— Dixsaut Monique, Métamorphoses de la dialectique dans les dialogues de Platon, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1507-3. Coll. « Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie ». Comprendre ce qui est, c’est pour Platon dialectiser. Ce trait essentiel de sa philosophie est inséparable de sa conception de la pensée comme dialogue intérieur de l’âme et de sa position de Formes intelligibles. La dialectique ne peut donc ni se réduire à un simple art de converser ni à une procédure logique, elle est la forme même du savoir. Ce livre examine tous les textes où se trouve réfléchie la discussion socratique et où sont tracés les chemins qu’emprunte la puissance dialectique. On verra que la forme antérieure – la capacité de donner et de recevoir le logos, d’interroger et de répondre – peut toujours se lire dans les formes raffinées que revêt la science dialectique : de la maïeutique à la division, il n’y a ni rupture, ni évolution continue. Et si les descriptions données diffèrent chaque fois, cela ne tient pas à une évolution de la pensée de Platon; la puissance dialectique se métamorphose en fonction du problème posé. Il s’agit donc de mettre en évidence des mutations sans rupture, les reprises d’une pensée qui cherche toujours dans la même direction, et cependant toujours autrement. Monique Dixsaut est professeur émérite à l’Université de Paris I. – Notule de l’éditeur.

— Donne John, Méditations en temps de crise, Rivages, 2002, ISBN: 2-7436-0887-0

— Fattal Michel, La philosophie de Platon, L’Harmattan, 2002, ISBN: 2-7475-1806-X

— Fontanier Jean-Michel, Le vocabulaire latin de la philosophie, Ellipses Marketing, 2002, ISBN: 2-7298-0897-3

— Fontenelle, Oeuvres complètes. Tome 9, Oeuvres diverses, Fayard, 2001, ISBN: 2-213-61073-8

— Giovanni André, Diogène ou l'Homme introuvable, Ed. du Rocher, 2002, ISBN: 2-268-04190-5

— Glucksmann André, Dostoïevski à Manhattan, Robert Laffont, 2002, ISBN: 2-221-09321-6

— Goddard Jean-Christophe, Mysticisme et folie. Essai sur la simplicité, Desclée de Brouwer, 2002. ISBN: 2-220-05001-7. La maladie mentale a pu paraître au yeux d’un certain bergsonisme, celui de Gilles Deleuze, spontanément et heureusement engagée dans le passage du statique au dynamique que décrit Bergson à la fin des Deux sources de la morale et de la religion. Un bergsonisme qui, sous le nom de schizo-analyse, conduisait ainsi chez Deleuze à une véritable mystique de la maladie mentale. L’intention de cet ouvrage est d’abord de produire une critique bergsonienne de cette schizo-mystique en faisant voir que la nuit obscure, où le mystique cotoie la folie, n’est pour Bergson que l’anti-chambre du mysticisme complet, qui, lui, est mysticisme de l’action. De sorte que l’inhabituel, l’exceptionnel et le surhumain ne sauraient être en rien, selon Bergson, la création schizophrénique détournée de l’appel du présent, mais bien plutôt la simplicité de l’administration pragmatique confiante et quotidienne du présent. On aurait tort de penser, comme le fait Deleuze à propos d’Artaud, ou (dans le sillage d’Heidegger) Maurice Blanchot à propos d’Hölderlin, que la maladie autoriserait la vérité à accomplir, sous l’espèce du démonique, de l’indéterminé, une percée qui lui est refusée dans la santé. La psychose n’est que secondairement la folie choisie par Dieu pour sauver les croyants ; elle est d’abord, comme l’enseigne l’attention à la parole psychotique (celle d’Hölderlin, ou du danseur Nijinski), une expérience personnelle insupportable dénuée de tout rapport à aucune fondation ni donation. Muette, la divinisation psychotique ne transporte par elle-même jusqu’aux hommes aucun message de l’au-delà ; elle est un sentiment intense, extrême, mais sans objet et sans but. L’idée qu’au temps des dieux enfuis succède un temps du dieu qui va venir, s’établit sur une profonde incompréhension de l’athéisme psychotique, qui est cependant fondatrice de culture et de religion. Enfin, l’ouvrage passe de la critique bergsonienne de l’ontologie «psychotique» soutenue par Deleuze dans son interprétation de la peinture de Bacon, à la critique de la philosophie de Bergson elle-même. À Bergson il oppose les philosophies lavelliennes et fichtéennes de la réflexion et de la liberté. L’intuition bergsonienne a bien pour nom la liberté, et s’accomplit dans la simplicité de l’action plutôt que dans la fuite schizophrénique du présent. Toutefois, à la différence de la liberté fichtéenne, qui est réflexivité, écart avec soi et avec l’absolu, en lequel elle introduit duplicité et dialecticité, la liberté bergsonienne est coïncidence du moi avec lui-même et insertion dans l’absolu. A cette conception «océanique» de la liberté comme dissolution dans la simplicité de l’élan universel de vie, Fichte et Lavelle opposent une philosophie de l’absolu vivant exigeant l’apparition d’une pluralité infinie d’esprits particuliers qui, chacun, devront se constituer par une démarche totalement originale de leur liberté. Professeur à l’université de Poitiers, Jean-Christophe Goddard a publié La philosophie fichtéenne de la vie. Le transcendantal et le pathologique, Vrin, 1999. – Notule de l’éditeur.

— Godin Christian, Nul n'est méchant volontairement, Platon, Pleins Feux, 2002, ISBN: 2-912567-91-2

— Guenaire Michel, Déclin et renaissance du pouvoir, Gallimard, 2002, ISBN: 2-07-076400-1. Collection Le Débat. Que reste-t-il du pouvoir - de ce qu'on appelait le pouvoir - à l'heure de la mondialisation ? Michel Guénaire montre que la grande interrogation du moment réside dans la dissolution généralisée et accélérée des pouvoirs et du principe même du pouvoir. L'entreprise, contrairement aux apparences, ne constitue pas un pouvoir alternatif, pas plus que les organisations internationales, ni encore l'intégration européenne. Fin de la guerre et du pouvoir militaire, mise sous tutelle du pouvoir politique par les Constitutions, diffusion avec la common law d'un droit sans code, substitution du modèle de la régulation à celui de l'administration, triomphe de la capacité d'empêchement des médias (qui ne constituent pas eux non plus un pouvoir de substitution) : autant de symptômes de ce vide de pouvoir. Le processus est-il durable ou appelé à se retourner, et comment ? Ancien universitaire et aujourd'hui avocat d'affaires, Michel Guénaire livre le fruit d'une réflexion et d'une expérience qui, entre politique, économie et droit, analyse en profondeur notre temps. Au-delà des éclats et des mirages de l'actualité, sommes-nous en train de vivre la fin du pouvoir, ou sa métamorphose ? – Notule de l’éditeur.

— Guery François, Haine et destruction, Ellipses Marketing, 2002, ISBN: 2-7298-0971-6

— Guibet Lafaye Caroline, Leçons d'esthétique. Les formes artistiques, Hegel, Ellipses Marketing, 2002,  ISBN: 2-7298-0894-9

— Heinich Nathalie, Eliacheff Caroline, Mères-filles. Une relation à trois, Albin Michel, 2002, ISBN: 2-226-13144-2. Les hommes ne le savent peut-être pas, mais ce dont la plupart des femmes préfèrent parler entre elles, ce n'est pas d'eux : c'est de leur mère. En effet, si les femmes ne deviennent pas toutes mères, si les mères n'ont pas toutes des filles, toutes ont une mère. S'interroger sur la relation mère-fille est donc leur lot commun. C'est aussi celui des hommes, impliqués, qu'ils le veuillent ou non, dans cette relation. À partir de cas empruntés à la fiction (romans et films), Caroline Eliacheff et Nathalie Heinich reconstituent l'éventail de toutes les relations possibles, montrant comment s'opèrent la transmission des rôles et la construction des identités, de génération en génération. Ainsi se dessinent les conditions d'une bonne relation. Car, dans l'expérience délicate qui consiste à être une fille pour sa mère et éventuellement une mère pour sa fille, il est sans doute des voies plus praticables que d'autres. Caroline Eliacheff, psychanalyste, est l'auteur d'À corps et à cris, être psychanalyste avec les tout-petits (Odile Jacob, 1993), Les Indomptables, figures de l'anorexie (avec Ginette Raimbault, Odile Jacob, 1991) et Vies privées, de l'enfant roi à l'enfant victime (Odile Jacob, 1997). Nathalie Heinich, sociologue et directrice de recherches au CNRS, a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels États de femme, l'identité féminine dans la culture occidentale (Gallimard, 1996). – Notule de l’éditeur.

— Heraclite D'Ephèse, Fragments (Citations et témoignages), Flammarion, 2002, ISBN: 2-08-071097-4

— Hottois Gilbert, Penser la logique. Une introduction technique et théorique à la philosophie de la logique et du langage, 2ème édition, De Boeck université, 2002, ISBN: 2-8041-3835-6

— Huber Gérard, Anatomie de la séparation. Réponses à Jacques Derrida, De Boeck université, 2002, ISBN: 2-8041-3962-X

— Kabore Boniface, L'idéal démocratique entre l'universel et le particulier. Essai de philosophie politique, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1113-8

— Lambert Frédéric, Théologie de la République. Lamennais, prophète et législateur, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1476-5

— Lamble Pierre, La métaphysique de l'histoire de Dostoïevski. Tome 2, La philosophie de Dostoïevski, Essai de Littérature et Philosophie Comparée, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1698-9

— Lamble Pierre, Les fondements du système philosophique de Dostoïevski. Tome1, La philosophie de Dostoïevski, Essai de Littérature et Philosophie Comparée, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1697-0

— Laurent Alain, La philosophie libérale. Histoire et actualité d'une tradition intellectuelle, Les Belles Lettres, 2002. ISBN 2-251-44199-9. Le libéralisme est une pensée de nature philoso­phique avant d'être économique ou politique. C'est une philosophie morale de la responsabilité individuelle et des justes droits dans l'égale liberté individuelle de tous - et non pas une plate exaltation de la tolérance molle ou du tout-marché. La disjonction entre libéralisme politique et économique est arbitraire. Ce qu'on appelle « néolibéralisme » n'a rien de théoriquement nouveau et le prétendu « ultra-libéralisme » ne fait qu'appliquer les principes formulés par les grandes figures du libéralisme classique. . . Invalidant caricatures et idées reçues, ces assertions procèdent d'une référence exhaustive et inédite aux textes fondateurs ou négligés d'une tradition intellectuelle élargie ici à des auteurs peu attendus, comme aux apports contemporains des « libertariens » ou des « libéraux de gauche ». Le libéralisme s'en trouve recentré sur un volontarisme juridique servi par l'État limité, tandis qu'est renouvelée la conception de ce qui doit être qualifié de libéral, illibéral ou ultra-libéral. Cette enquête nourrie d'histoire des idées s'engage finalement dans une réflexion critique sur les actuelles pratiques de libéralisation - et l'exploration de ce que pourraient être un libéralisme. . . « républicain » et une vraie société ouverte. Essayiste, directeur de la collection « Iconoclastes » aux Belles Lettres, Alain Laurent a enseigné la philosophie pendant plus de trente ans. Il a notamment publié Du bon usage de Descartes, Turgot. « Laissez faire! », Les Grands Courants du libéralisme et l'anthologie Théories contre l'impôt. – Notule de l’éditeur.

Le Banquet N° 16 Décembre 2001: Quel projet pour la gauche de demain ? CERAP, ISBN: 2-910621-11-1

— Lescourret Marie-Anne, Introduction à l'esthétique, Flammarion, 2002, ISBN: 2-08-083013-9

— Levesque Claude, Par-delà le masculin et le féminin, Aubier, 2002, ISBN: 2-7007-2422-4

— Levi-Strauss Claude, Race et Histoire Race et Culture, Albin Michel, 2002, ISBN: 2-226-13011-X. Un demi-siècle après les premiers engagements de l'Unesco dans la lutte contre les préjugés raciaux, le moins que l'on puisse dire, c'est que la partie est bien loin d'être gagnée ; aussi le combat doit-il se poursuivre, en toute lucidité éthique et politique. À ce combat, Claude Lévi-Strauss s'est associé dès 1952, avec Race et histoire, qu'a complété en 1971 Race et culture. Les échecs d'une entreprise interminable invitent moins à céder du terrain au racisme qu'à mieux apprendre à en dénoncer les manifestations par-delà les rassurantes productions de bonnes paroles. Réunis en un seul volume pour la première fois en France, les deux textes de Claude Lévi-Strauss frappent d'abord par leur actualité. C'est, sous la signature d'un des grands esprits de ce temps, une réflexion d'une portée indépassée sur notre monde. – Notule de l’éditeur.

— Lévy Benny, Le meurtre du Pasteur. Critique de la vision politique du monde, Grasset et Fasquelle, 2002, ISBN: 2-246-62571-8

— Lochak Danièle, Les droits de l'homme, La Découverte, 2002, ISBN: 2-7071-3650-6

— Marsan Christine, En quoi le mal nous rend plus humain. Réflexion sur l'humanisme, L’Harmattan, 2002, ISBN: 2-7475-1817-5

— Marx Karl, Engels Friedrich, Du colonialisme en Asie. Inde, Perse, Afghanistan, Mille et une nuits, 2002, ISBN: 2-84205-634-5

— Marx Karl, L'expropriation originelle, Les Nuits Rouges, 2002, ISBN: 2-913112-15-3

— Marzano Parisoli Maria-Michela, Penser le corps, PUF, 2002, ISBN: 2-13-050683-6. – Qu'est-ce que le corps ? Pourquoi une éthique du corps est-elle nécessaire ? Comment penser le corps ? Parce que la médecine, le droit, la publicité, la sexualité se rapportent au corps mais ne s'attachent guère à réfléchir sur ce qu'est un corps, sur les comportements permis ou interdits à son égard, il est aujourd'hui urgent de penser le corps. C'est ce à quoi s'attache cette réflexion de philosophie pratique, afin de montrer l'importance d'une reconnaissance de la valeur du corps et d'un certain droit d'en disposer. Des documents complètent cette réflexion. – Notule de l’éditeur.

— Merrell-Wolff Franklin, Une expérience spirituelle. Philosophie de la conscience, Ed. du Relié, 2002, ISBN: 2-909698-74-2

— Miller Jacques-Alain, Lettres à l'opinion éclairée, Seuil, 2002. ISBN: 2-02-053358-8. Un incident mineur (un droit de réponse refusé) fait sortir de ses gonds le gendre de Lacan, rédacteur de ses Séminaires, retiré de la scène du monde. Il se lance en septembre dans une campagne de " lettres ouvertes ", accompagnées des dépêches de l'Agence lacanienne de presse, créée pour la circonstance. Un réseau improvisé de librairies, qui s'étend tous les jours, les diffuse. Fracas, tumulte, radio, la première page du Monde. Le milieu psychanalytique est sens dessus dessous. La vibration s'étend bien au-delà, devient l'exemple de la révolte contre le bâillon, suscite un réveil des intellectuels. On découvre un agitateur de formation maoïste et un polémiste de facture classique, qui décharge une colère nourrie de deux décennies de silence public, donne un sens nouveau au mot lacaniens, et entreprend vaillamment " l'éducation freudienne du peuple français. " Il explique de la façon la plus accessible les principes de la psychanalyse, et les applique à la politique, à l'art d'être grand-père, à la vie contemporaine - du terrorisme à la religion et à la psychothérapie. – Notule de l’éditeur.

— Montaigne Michel de, De l'expérience. Chapitre 13 du Livre III des Essais, Gallimard, 2002, ISBN: 2-07-042154-6

— Nancy Jean-Luc, La création du monde ou la mondialisation, Galiléee, 2002, ISBN: 2-7186-0579-0

— Naveau Etienne, L'enfer, c'est les Autres, Sartre, Pleins Feux, 2002, ISBN: 2-912567-93-9

— Onfray Michel, Physiologie de Georges Palante. Pour un nietzschéisme de gauche, Grasset et Fasquelle, 2002, ISBN: 2-246-62951-9

— Paradis de Moncrif François-Augustin, Essais sur la nécessité et sur les moyens de plaire, Rivages, 2002, ISBN: 2-7436-0886-2

— Parmentier Marc, Le vocabulaire de Locke, Ellipses Marketing, 2002, ISBN: 2-7298-0929-5

— Pinchard Bruno, Méditations mythologiques, Empêcheurs de penser en rond, 2002, ISBN: 2-84671-024-4

— Plotin, Traités 1-6, Flammarion, 2002, ISBN: 2-08-071155-5

— Pontalis Jean-Bertrand, Fenêtres, Gallimard, coll. Folio, 2002. ISBN: 2-07-042157-0* (première édition: 1999).

— Popelard Marie-Dominique, Ce que fait l'art. Approche communicationnelle, PUF, 2002. ISBN: 2-13-052492-3. Il faut comprendre dans l'art, ce qui nous touche, tel est le propos de ce livre qui voudrait aider les spectateurs à "communiquer" avec les oeuvres, à formuler un jugement esthétique, à renouer avec une éducation artistique développant le goût personnel, une intelligence de l'art. Comment une oeuvre est-elle capable de nouer une relation vivante et de fonctionner ainsi comme oeuvre d'art dans une relation esthétique ? – Notule de l’éditeur.

— Postel Guillaume, Des admirables secrets des nombres platoniciens, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1532-4. Édition traduction, introduction et notes par Jean-Pierre Brach. Guillaume Postel (1510-1581) est sans aucun doute l’un des érudits les plus originaux et les plus attachants de la Renaissance. Né dans un milieu défavorisé, il manifeste un acharnement à l’études et des aptitudes telles que, autodidacte pour l’essentiel, il n’en devient pas moins un savant de tout premier plan. Une soudaine illumination lui fait préférer une existence humble, toute vouée à l’imitatio Christi. Devenu prêtre, il nourrit cependant d’intenses ambitions messianiques. Dans ce texte, Postel développe des considérations remarquables sur la symbolique des nombres, appuyées sur le Timée et la République d’une part, la kabbale juive de l’autre. Pour lui, qui s’estime mandaté du ciel pour révéler aux hommes l’interprétation véritable des admirables secrets des nombres platoniciens, les mathématiques s’identifient, dans leur contenu essentiel, à la révélation qu’il a mission d’apporter. – Notule de l’éditeur.

— Poulette Claude, Sartre ou les aventures du sujet. Essai sur les paradoxes de l'identité dans l'oeuvre philosophique du premier Sartre, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1568-0

— Quiniou Yvon, Etudes matérialistes sur la morale. Nietzsche, Darwin, Marx, Habermas, Kimé, 2002, ISBN: 2-84174-261-X

— Ramond Charles, Le vocabulaire de Derrida, Ellipses Marketing, 2001, ISBN: 2-7298-0781-0

— Rannaud Christine, Giono philosophe, P.U. du Septentrion, 2002, ISBN: 2-85939-713-2

— Redeker Robert, Le sport contre les peuples, coll. «Pensée Politique et Sciences Sociales», Berg International, 2002. ISBN: 2-911289-41-2.

— Renault Emmanuel, Hegel, la naturalisation de la dialectique, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1502-2. « Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie ». La philosophie de la nature de l’Encyclopédie des sciences philosophiques fut, jusqu’à une date récente, presque ignorée par les études hégéliennes. Hegel s’y serait rendu coupable d’une prétention à concurrencer les sciences positives sur leur propre terrain et à rivaliser avec elles, en révélant à la fois son incompréhension de la scientificité la mieux établie et la faible rationalité de son propre projet. Une lecture attentive permet de rectifier ces préjugés, en montrant non seulement que Hegel s’y trouve attentif et respectueux du savoir positif de son temps, mais encore qu’il tente d’y définir les modalités d’une collaboration méthodologiquement réglée entre philosophie et sciences. En quoi consiste le projet d’une science spéculative? En quoi consiste chez Hegel la déduction spéculative de la vérité? En quoi consiste la compréhension hégélienne du statut et des formes du discours des sciences de la nature? Quelle attitude la spéculation doit-elle adopter face aux controverses scientifiques? C’est à ces questions que s’efforce de répondre cet ouvrage. – Notule de l’éditeur.

— Revault D'allonnes Myriam, Fragile humanité, Aubier, 2002, ISBN: 2-7007-3681-8

Revue Française de Psychanalyse N° 5 Tome 65 Décembre 2001: L'oralité, PUF, 2002, ISBN: 2-13-051906-7

— Ricoeur Paul, Histoire et vérité, Le Seuil, 2001, 2002, ISBN: 2-02-041094-X*

— Roquefort Daniel, L'envers d'une illusion. Freud et la religion revisités, ERES, 2002, ISBN: 2-86586-982-2. N'est-il pas étonnant que la religion, dans laquelle Freud ne voit qu'une illusion, recèle en son sein le cœur même de la psychanalyse : la reconnaissance de la condition humaine dans ce qu'elle a de plus mystérieux et de plus révoltant, et qui fait dire à l'apôtre Paul : " Je ne comprends rien à ce que je fais : ce que je veux, je ne le fais pas, mais ce que je hais, je le fais ". Que deviennent les affects de haine dont ni la religion ni la société ne veulent rien savoir ? En trois études articulées les unes aux autres, l'auteur montre comment cette question de l'apôtre décida de la rupture entre Freud et Jung, comment elle opposa, quinze siècles plus tôt, saint Augustin à Pélage sur le dogme du péché originel, comment elle traverse enfin, le dernier ouvrage de Freud : L'homme Moïse et la religion monothéiste. L'enjeu ici n'est autre que l'opposition du refoulé au démenti portant sur le meurtre du père. Il est au cœur de notre époque marquée par le recul du religieux, la déliquescence de la fonction paternelle et l'entrée dans une post-modernité qui, à bien des égards, peut inquiéter. Il constitua jadis la pierre d'achoppement qui amena nombre d'hérésies à rompre avec la religion. Il peut aujourd'hui entraîner la psychanalyse à se dévoyer en une thérapie du bien-être et réduire les rapports humains à n'être plus qu'une gestion sociale des petits plaisirs. Daniel Roquefort est psychanalyste à Royan. Il est l'auteur de " Le rôle de l'éducateur ", éducation et psychanalyse (L’Harmattan, 1995). – Notule de l’éditeur.

— Russell Bertrand, Eloge de l'oisiveté, Allia, 2002, ISBN: 2-84485-083-9

— Sabot Philippe, Philosophie et littérature. Approches et enjeux d'une question, PUF, 2002. ISBN: 2-13-052426-5. Quels rapports la philosophie entretient-elle avec la littérature ? Cette question, loin d'être nouvelle, s'impose de nouveau parmi les thèmes majeurs de la pensée contemporaine. Les productions littéraires constituent pour la philosophie des objets de réflexion privilégiés. Il convient de se demander selon quels types de préoccupation les philosophes s'y rapportent et, corrélativement, quel bénéfice leur discipline peut attendre d'une telle approche des textes littéraires. Cette analyse se fonde sur quelques positions philosophiques, telles celles de Derrida, Deleuze, Ricoeur, Badiou et Foucault. – Notule de l’éditeur.

— Schopenhauer Arthur, Aphorismes sur la sagesse dans la vie, PUF, 2002, ISBN: 2-13-052577-6 *

— Schopenhauer Arthur, Essai sur les femmes, Actes Sud, 2002, ISBN: 2-7427-3544-5* (première édition: 1987). Traduit de l'allemand par Jean Bourdeau. Coll. Babel. Bornée, frivole, déloyale, prodigue, bavarde, ingrate, sotte, infidèle, puérile, coquette, puis très vite vieille et laide — voilà la femme selon Schopenhauer. Mais dans ce texte à la misogynie militante qui finit en plaidoyer pour la polygamie — celle des hommes, bien entendu —, la force comique du sarcasme excuse tous les excès. – Notule de l’éditeur.

— Sénèque, La vie heureuse suivi de La providence. Edition bilingue latin-français, Les belles lettres, 2002, ISBN: 2-251-79917-6. Traduit et présenté par A. Bourgery; La Providence Traduit par René Waltz. Introductions et notes de Pierre-Emmanuel Dauzat. Texte double, à la fois méditation sur la félicité et critique de l’épicurisme et de l’aristotélisme, le De vita beata nous enseigne que seule la moralité, la vertu, apporte le bonheur, et non pas la moralité associée au plaisir. C’est aussi un pamphlet philosophique : les adversaires des philosophes ne sont pas fondés à leur reprocher la contradiction qui existe, au moins en apparence, entre leurs maximes et leur conduite. Qu’en est-il des malheurs du juste ? Que dire du suicide ? La réponse de Sénèque, dans le De Providentia, est que seule est bonne la vertu et mauvais le vice. La Providence est innocente, puisque le mal n’existe pas, sauf dans le jugement erroné des non-sages. – Notule de l’éditeur.

— Seneque, Lettres à Lucilius, Mille et une nuits/ Fayard, 2002, ISBN: 2-84205-637-X Sénèque, Lettres à Lucilius (Anthologie) – «Sur les 124 lettres qui nous sont parvenues, nous en avons sélectionné et annotées 24, certaines très célèbres, d’autres moins, mais toutes de splendides illustrations d’une direction de conscience stoïcienne et éclairée. Nous leur avons donné un titre afin de permettre au lecteur d’en identifier rapidement le contenu. A la suite des lettres, nous avons joint une postface intitulée "Maître à penser, maître à vivre» (présentation de l’édition). Lettres: 1) Que faire de son temps? 2) A propos des voyages, de la lecture, et de ce qui est vraiment nécessaire 3) Bien choisir ses amis 4) Faut-il faire comme tout le monde? 5) Fuir la foule 6) La sagesse comme fruit d’un travail sur soi 7) Le sage a-t-il besoin d’amis? 8) De la vieillesse 9) Pourquoi il faut faire de la philosophie un exercice quotidien 10) Le véritable bonheur 11) N’écouter que soi, mépriser la fatigue 12) La grandeur de l’homme: sa raison parfaite 13) Reconnaître ses défauts, un premier pas vers la vertu 14) De la vraie tranquillité et de l’impassibilité du sage 15) Philosopher, c’est se préparer à mourir en acceptant l’inévitable 16) Contre l’hypocrisie et la bêtise de l’affliction 17) A propos du suicide 18) Le sage n’est pas un spéculatif 19) La valeur de l’intention et la conviction en des dogmes moraux 20) Etre toujours égal à soi-même 21) L’art nécessaire d’anticiper: rien ne saurait nous étonner 22) Comment il convient d’écouter et de profiter des philosophes 23) De l’ambition et de la vanité des politiques 24) Perversions et vices: le contre nature. – Notule de l’édition.

— Shusterman Richard, Vivre la philosophie. Pragmatisme et art de vivre, Klincksieck, 2001, ISBN: 2-252-03362-2

— Sichère Bernard, Seul un Dieu peut encore nous sauver. Le nihilisme et son envers, Desclée De Brouwer, 2002. ISBN: 2-220-05053-X. « Seul un Dieu peut encore nous sauver »; il s’agit là d’une des dernières déclarations de Heidegger. Dans ce livre, je fais le pari qu’un tel énoncé, loin d’être accidentel ou secondaire, est une clé ouvrant à l’essentiel de la pensée heideggerienne. Elle contient en même temps une énigme : de quel « Dieu » s’agit-il et que veut dire « sauver » ? J’ai voulu répondre en suivant pas à pas la trajectoire de cette vie pesante, habitée en son cœur par l’avertissement de Nietzsche : « Dieu est mort ». Cela supposait d’abord de revenir sur le grand texte de 1927 Etre et Temps : tous les dés y sont déjà lancés, mais la partie est encore loin d’être jouée. En tous cas, définir l’homme comme « Dasein » est déjà un coup de génie :cela veut dire que la question de l’Etre est décisive et que l’homme n’est un homme que s’il accepte de se loger en elle. Mais c’est surtout après 1933, après l’année terrible qui voit la grave défaillance de Heidegger face au nazisme, que se joue l’essentiel : la grande explication de Heidegger avec lui-même, avec le vertige qui le saisit alors et avec la pensée de l’Etre à l’issue de l’histoire de la métaphysique. Ce qui permet l’entrée dans une telle pensée ? Le regard en direction de la Grèce -, en effet, c’est à la Grèce que Heidegger doit de retrouver le chemin perdu de l’Etre, de surmonter l’impasse de Nietzsche (la volonté de puissance), enfin d’affronter, à la suite du poète, l’absence de Dieu et la détresse de l’homme contemporain. Ainsi le penseur fait sienne la parole du poème de Hölderlin. « Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve ». Disons : seul un Dieu, advenant dans l’éclaircie de l’Etre, peut « encore » nous sauver de l’oubli de l’Etre. B. S. – Bernard Sichère, maître de conférences à l’Université Paris VII, philosophe et romancier, a collaboré aux revues Tel Quel, L‘infini et Les Temps modernes. Il a notamment publié Merleau-Ponty (Grasset, 1982), Eloge du sujet (Grasset, 1990), Histoires du mal (Grasset, 1995), et Le Dieu des écrivains (Gallimard, 1999). – Notule de l’éditeur.

— Suchon Gabrielle, Petit traité de la faiblesse, de la légèreté et de l'inconstance qu'on attribue aux femmes mal à propos, Arléa, 2002, ISBN: 2-86959-565-4

— Thein Karel, Le lien intraitable. Enquête sur le temps dans la République et le Timée de Platon, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1512-X. « Tradition de la pensée classique ». C’est à travers la question du temps que la République et le Timée indiquent le dédoublement de la nature humaine et le caractère de l’activité philosophique qui en découle. Car si la dualité du temps (mouvements planétaires et temps successifs) diffère de l’opposition entre êtres temporels et êtres non temporels, elle ne cesse jamais de renvoyer à la séparation entre le cosmos et son dehors qui n’est ni le vide ni le non-être. L’âme humaine se trouve ainsi investie dans un double rapport, car les objets par excellence de la pensée et l’univers qu’elle habite ne se recouvrent plus. Dans la rupture entre le sens de l’univers et sa structure, surgissent la téléologie et la causalité effective, et avec elles, la question du temps. Celle-ci devient le lieu de la destruction d’une unité naturelle de l’espèce humaine. Chaque homme est fait pour une seule tâche. Le parallélisme entre l’individu et la cité est rompu avec son instauration même au lieu de l’homme, c’est l’âme qui explique la cité. Et c’est la forme de cette rupture qui donne naissance à deux temporalités irréductibles, celle de la cité armée et celle de l’âme immortelle. – Notule de l’éditeur.

— Valdinoci Serge, L'Europanalyse et les structures d'une autre vie. Le feu de la pensée sacrée, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1555-9

— Vandewalle Bernard, Kant, santé et critique, L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1795-0

— Virilio Paul, Ce qui arrive, Galilée, 2002, ISBN: 2-7186-0569-3

— Wahl Jean, Esquisse pour une histoire de «l'existentialisme», L’Arche, 2002, ISBN: 2-85181-492-3

— Wartelle Jean-Claude, L'héritage d'Auguste Comte. Histoire de "l'église positiviste" (1849-1946), L’Harmattan, 2001, ISBN: 2-7475-1802-7

— Wittgenstein Ludwig, Remarques mêlées, Flammarion, 2002, ISBN: 2-08-070815-5
 
 



 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr