Académie de Toulouse
Archives des livres par date
Janvier 2001
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr


Vous trouverez ici l'archivage des publications annoncées dans la rubrique Publications du sommaire principal, fin Janvier 2001. Les titres suivis d'un * sont des rééditions.
 
Retour au sommaire général
Archives des revues
Archives des livres par date
Auteurs contemporains non francophones

 

— Abensour, Miguel, Le procès des maîtres rêveurs suivi de Pierre Leroux et l'utopie, Sulliver, 2000.

— Abragam, Anatole, De la physique avant toute chose?, nouvelle édition, Odile Jacob, 1/2001. - Notule del'éditeur: "Ces mémoires d'un physicien sont aussi un témoignage sur l'exil. D'un enfant russe dont les parents ont choisi la France pour fuir le régime communiste. D'un soldat jeté sur les routes par la débâcle. D'un jeune homme traqué par l'occupant allemand. D'un chercheur débutant qui doit aller apprendre sa discipline en Angleterre pour combler le retard de son pays d'adoption. Sur tous ces événements, comme sur sa carrière de physicien au CEA puis de professeur au Collège de France, Anatole Abragam porte un regard toujours amusé, parfois ironique. Il ne s'en déprend pas non plus lorsqu'il explique ses découvertes en résonance magnétique nucléaire pour lesquelles il a reçu les plus hautes distinctions internationales. ANATOLE ABRAGAM est professeur honoraire au Collège de France."

— Anders, Günther, Et si je suis désespéré, que voulez-vous que j'y fasse?, Allia, 2001.
— Arendt, Hanna, Qu'est-ce que la politique?, Le Seuil, 2000.
— Assael, Jacqueline, dir,Collectif, Noésis no 4: L'antique notion d'inspiration, 2000.
— Bakhtine, Mikhail, Problèmes de la poétique de Dostoievski, L'Age d'Homme, 2000.
— Baudelaire, Charles, Au-delà du romantisme, Ecrits sur l'art, Flammarion, collection : gf Flammarion, 2000.
— Baudrillard, Jean, La Pensée radicale, Sens et Tonka, 2000.
— Berlioz, Dominique, Berkeley, Vrin, 2000.

— Blais, Marie-Claude, Au principe de la république, Bibliothèque des idées, 448 pages, 11/2000, Gallimard. Sur la pensée politique de Charles Renouvier (1815-1903), philosophe méconnu de la République. 448 pages - Notule de l'éditeur: "La République avait son philosophe et nous ne le savions pas. Elle ne l'a guère reconnu, il est vrai, et l'oubli n'a pas eu de peine à faire son oeuvre. Il n'en reste pas moins qu'il a existé, dans la France de la seconde moitié du XIXe siècle, un effort spéculatif de vaste envergure pour élucider les fondements téoriques et les conditions pratiques d'une politique républicaine. En tirant de l'ombre la pensée politique de Charles Renouvier (1815-1903), Marie-Claude Blais renouvelle l'histoire intellectuelle de la IIIe République et lui confère une autre dimension. Elle met en lumière un destin exemplaire. Celui d'un jeune bourgeois en rupture de ban, épris de socialisme utopique, quarante-huitard fervent (il est l'auteur du fameux Manuel républicain) que l'échec de la IIe République, scellé par le coup d'État du 2 décembre 1851, conduit à une révision radicale de ses premiers engagements et à une véritable conversion philosophique. Contre Hegel et toutes les philosophies déterministes de l'histoire, Renouvier opère un retour politique à Kant. Il s'agit de demander à la philosophie critique les bases repensées d'un régime de liberté. Cette entreprise de fondation est déployée dans la Science de la morale, de 1869, qui donne à la philosophie de la liberté républicaine sa téorie du droit et de la justice. En 1872, il crée La Critique philosophique, revue hebdomadaire de combat d'idées. Ce sont les articulations de cette philosophie de la République que l'ouvrage s'attache à restituer."

— Blanchot, Maurice, Les intellectuels en question. Ebauche d'une réflexion, Farrago, 2001.
— Blanchot, Maurice, Pour l'amitié, Farrago, 2000.
— Bourgeois, Bernard, La raison moderne et le droit politique, Vrin
— Breton, Stanislas, Philosopher sur la côte sauvage, L'Harmattan, coll.: La philosophie en commun, 2000.
— Buffat, Marc, Diderot, L'invention du drame, Klincksieck, coll.: Actes et colloques, 2001.
— Cabestan, Philippe & Tomes, Arnaud, Le vocabulaire de Sartre, Ellipses Marketing, 2001.
— Chubilleau, Emmanuel & Puisaix, Eric, Les atheismes philosophiques, Kimé, coll. Philosophie Epistémologie.
— Cointet, Pierre de, Maurice Blondel. Un réalisme spirituel, Parole et silence, 2000.
— Collectif, Avlami, Chryssanthi, L'Antiquité grecque au XIXème siècle. Un exemplum contesté? L'harmattan, 2000.
— Collectif, A partir de Jean-Francois Lyotard, L'Harmattan, coll. Arts 8.
— Collectif, Histoire de la philosophie, Konémann, 2000.
— Collectif, L'imagination au pouvoir. Les rencontres de la Sorbonne, 9ème Cité de la Réussite, Management (Les Presses du), 2000.
— Collectif, Methodos, No 1, 2001 : La philosophie et ses textes, P.U. du Septentrion, 2001.

— Collectif, Qu'est-ce qu'un chef-d'oeuvre? Art et artistes, 224 pages, 67 ill., Gallimard, 11/2000. Ouvrage collectif: Hans - Belting, Arthur Danto, Jean Galard, Martina Hansmann, Neil MacGregor et de Matthias Waschek, collection Art et Artistes.   - Notule del'éditeur: "Le chef-d'oeuvre était anciennement la preuve de l'excellence que devait présenter l'artisan pour être promu à la maîtrise dans sa corporation. Le terme a pris une nouvelle signification depuis la fin du XVIIIe siècle, période marquée par la formation d'un nombre croissant de musées, dont celle du musée du Louvre en 1793. L'élection de certaines oeuvres jugées, selon des critères propres à chaque société, au-dessus des autres reflète l'évolution du goût. Mais la permanence dans l'estime et la fascination qu'exercent certains chefs-d'oeuvre peuvent donner à penser que ceux-ci se situent au-delà des fluctuations du goût, à un niveau complexe de rapports entre le spectateur et l'oeuvre, de façon, semble-t-il, objective. Qu'en est-il de cette "objectivité" ? Cette interrogation se faisant au niveau international, plusieurs historiens de l'art, dont les directeurs de deux importants musées, s'interrogent sur ce sujet et nous font part de leurs réflexions. Cet ouvrage est issu d'un cycle de conférences organisées par le Service culturel du musée du Louvre en 1998.

— Comte-Sponville, André, Lucrèce, poète et philosophe, Renaissance du livre, 2000.
— Coujou, Jean-Paul, Le vocabulaire de Suàrez, Ellipses Marketing, 2001.
— Counet, Jean-Michel, Matématiques et dialectique chez Nicolas de Cuse, Vrin.

— Damasio, Antonio R., L'erreur de Descartes, Odile Jacob, 1/2001. Notule del'éditeur: "Etre rationnel, ce n'est pas se couper de ses émotions. Le cerveau qui pense, qui calcule, qui décide n'est pas autre chose que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir. Le cúur a ses raisons que la raison... est loin d'ignorer. Contre le dualisme du corps et de l'âme, mais aussi contre ceux qui voudraient réduire le fonctionnement de l'esprit humain à de froids calculs dignes d'une machine, voilà ce que révèlent les acquis récents de la neurologie. Un ouvrage déjà classique, par l'un des plus grands spécialistes et téoriciens mondiaux du cerveau. " Mieux qu'un roman. " Le Figaro Magazine. Antonio R. Damasio dirige le département de neurologie de l'Université de l'Iowa, aux États-Unis, et enseigne à l'Institut d'études biologiques de La Jolla. Il est également l'auteur du Sentiment même de soi, autre grand succès.

— David, Gérard, Cornelius Castoriadis. Le projet d'autonomie, Michalon, 2000.
— De Rudder Véronique, Poiret Christian & Vourc'h François, L'inégalité raciste L'universalité républicaine à l'épreuve, coll. " Pratiques téoriques ", P.U.F., 2000.
— Didi-Huberman, Georges, Génie du non-lieu. Air, poussière, empreinte, hantise, Minuit, 2001.
— Didi-Huberman, Georges, L’homme qui marchait dans la couleur, Minuit, 2001.
— Diogène, no 191 - 3/2000, P.U.F.
— Droit, Roger-Pol, 101 expériences de philosophie quotidienne, Odile Jacob, 2001.
— Elissalde, Yvan, Critique de l'interprétation, Vrin, 2000.
— Erny, Pierre, Enfants du ciel et de la terre. Essais d'anthropologie religieuse, L'Harmattan, collection : Culture et Cosmologie, 2000.
— Fedida Pierre, Lecourt Dominique (sous la direction de), Peut-on être vivant en Afrique ?, P.U.F., 2000.
— Fillion, Janine, Les lettres de Sénèque. Une philosophie du bonheur, L'harmattan, 2000.
— Fisette, Denis & Poirier, Pierre, Philosophie de l'esprit. Etat des lieux, Vrin, 2000.
— Gourinat, Jean-Baptiste, Le dialecte des stoïciens, Vrin, 2001.

— Granger, Gilles-Gaston, Sciences et réalité, Odile Jacob, 1/2001. Notule del'éditeur: "Les sciences nous font-elles vraiment découvrir la réalité des choses ? Se contentent-elles d'observer impartialement le monde et de nous le donner à voir ? Ou bien le construisent-elles de toutes pièces dans leurs laboratoires, pour nous forcer ensuite à y croire ? Poursuivant son étude de la rationalité scientifique, Gilles Gaston Granger aborde de front ces questions qui sont au cúur du débat soulevé par la critique post-moderne. En analysant ce qui se passe en logique, en matématiques, en physique et en économie, il en vient à une autre question : et si la réalité scientifique n'était qu'un mode d'accès à un certain type d'objets, bel et bien réels ? Gilles Gaston Granger est professeur honoraire au Collège de France. Il a publié, aux Éditions Odile Jacob notamment, La Vérification, Le Probable, le possible et le virtuel et L'Irrationnel."

— Grimaldi Nicolas, L'homme disloqué, coll. " Intervention philosophique ", janvier 2001, P.U.F.
— Habermas, Jürgen, Vérité et justification, Gallimard, 2001.
— Hume, David, Les passions, Flammarion, coll.: GF, 2000.
— Jacob, André, Aliénation et déchéance. Post-scriptum à une théorie du mal, Ellipses Marketing, 2001.
— Joulian, Frederic Ducros, Jacqueline & Ducros, Albert, La culture est-elle naturelle?, éditeur: Errance, 2000.
— Klein, Zivia, La notion de dignité humaine dans la pensée de Kant et de pascal, Vrin.
— Lacoste, Jean-Yves, Le monde et l'absence d'oeuvre et autres études, P.U.F., 2000.
— Lenz, J-M-R, Cours philosophiques pour âmes sentimentales, Rivages, 2000.
— Libera Alain de La philosophie médiévale, par, P.U.F.
— Lyotard, Dolorès, Milner Jean-Claude & Sfez Gérald (sous la dir.), Jean-François Lyotard: l'exercice du différend, coll. " Collège international de philosophie ", P.U.F., 2001.
— Marion, Jean-Luc, De surcroît, coll. " Perspectives critiques ", janvier 2001, P.U.F.
— Masutti, Christophe (collectif), Les Cahiers Philosophiques de Strasbourg, Tome 10, Nature, 2000.
— Metivier, Pierre, L'éthique dans le projet moral d'Aristote. Une philosophie du bien sur le modèle, Cerf, 2000.
— Nancy, Jean-Luc, La pensée dérobée, Galilée, 2000.
— Pechriggl, Alice Corps transfigurés : stratifications de l'imaginaire des sexes/genres. Tome 1 & 2, L'harmattan
— Philosophie, no 68 Décembre 2000 : Philosophie des sciences.
— Piguet, J.-C., Philosophie et musique, Georg, 2000.
— Pinson, Jean-Claude, Abrégé de philosophie morale, Champ Vallon, 2000.
— Pinson, Jean-Claude, Hegel, le droit et le libéralisme, P.U.F., coll. Philosophie d'aujourd'hui, 2000.
— Piret, Pierre & Michaux, Ginette, Logiques et écritures de la négation, Kimé, coll. Détours littéraires.

— Prochiantz, Alain, Machine-esprit, Odile Jacob, 1/2001. Notule del'éditeur: "Il n'y a que des individus dans la nature. Mais qu'est-ce qu'un individu ? Le sens de ce terme est-il le même pour tous : bactéries, plantes, oiseaux, souris, êtres humains ? La réponse, selon Alain Prochiantz, réside dans l'étude du développement, dans les gènes architectes qui tracent le plan du corps et nous éclairent sur l'évolution des espèces. Elle se trouve aussi dans l'histoire, toujours singulière, de tout individu.Mettant en perspective les données les plus récentes de sa discipline, il suggère que, par la grâce de quelques mutations et l'aventure évolutive de son cortex, l'Homme est comme sorti de la nature, et il propose une distinction radicale entre nous et les autres espèces. Relisant D'Arcy Thompson, Erwin Schrödinger, Léon Brillouin, mais aussi Alan Turing, Edward O. Wilson ou encore Richard Dawkins, il interroge les rapports entre la biologie et les autres champs du savoir. Alain Prochiantz dirige le Laboratoire de développement et évolution du système nerveux (CNRS) à l'École normale supérieure. Il a publié Les Stratégies de l'embryon, Claude Bernard : la révolution physiologique, La Biologie dans le boudoir et Les Anatomies de la pensée."

— Rabreau, Daniel, Claude Nicolas Ledoux, William Blake And Co, 2001.
— Rancière, Jacques, L'inconscient estétique, Galilée, 2001.
— Renault, Emmanuel, Mépris social. Ethique et politique de la reconnaissance, Les Editions du Passant, collection : Poches de résistance, 2000.
— Rodel, Patrick, Pour solde de tout compte. Notes acerbes sur la philosophie française du XXe siècle, Les Editions du Passant, coll.: Poches de résistance, 2000.
— Romilly (de), Jacqueline, Héros tragiques, éros lyriques, Fata Morgana, 2000.
— Rousseau, Jean-Jacques, Discours sur les sciences et les arts, Flammarion, Collection : GF Flammarion, 2000*.
— Rousseau, Jean-Jacques, Du contrat social, Flammarion, coll.: GF, 2000*.
— Rousset, Bernard, L'immanence et le salut. Regards spinozistes, Kimé, coll.: philosophie épistémologie, 2000.
— Saffrey, H-D, Le néoplatonisme après Plotin, Vrin, 2001.
— Sagnier, Christine, Jean Pic de la Mirandole, De Vecchi, 2000.
— Schmitt, Carl, Le nomos de la terre, P.U.F., 2001.
— Schopenhauer, Arthur, Philosophie et science, L.G.F., 2001.

— Schott-Billmann, France, Le besoin de danser, Odile Jacob, 1/2001. Notule de l'éditeur: "Bals populaires, danses orientales ou africaines, rave parties : depuis quelques années, nos contemporains semblent redécouvrir le plaisir de danser. Le pénomène est massif, populaire, anonyme. Héritées de la tradition ou bien transculturelles, ces " nouvelles danses " s'inventent ou se pratiquent dans les banlieues, les rues, les boîtes de nuit, loin de l'univers des danseurs professionnels. Pourquoi ce besoin de danser ? Est-ce une simple recherche de liberté, de griserie, de fête et, parfois, de transgression ? Ne faut-il pas y voir plutôt un retour à des formes primitives, la manifestation d'un désir de transe ? Et aussi l'expression d'une utopie, celle d'une société planétaire, organiquement fraternelle et festive ? Psychanalyste et danse-térapeute, France Schott-Billmann enseigne l'art-térapie à l'université de Paris-V."

— Seron, Denis, Introduction à la méthode pénoménologique, De Boeck Universite, 2001.
— Sfez, Lucien (sous la direction de), L'utopie de la santé parfaite, Colloque de Cerisy, collection "la politique éclatée", janvier 2001, P.U.F.
— Shuming, Liang, Les cultures d'Orient et d'Occident et leurs philosophies, P.U.F., 2000.
— Strauss, Leo, Nihilisme et politique, Rivages, 2000.
— Szendy, Peter, Écoute. Une histoire de nos oreilles, Minuit, 2001.

— Van Brakel, Jaap, Philosophy of Chemistry, Leuven University Press 2000 (246 pp.) ISBN 90-5867-063-5. In his new book he sets out, in detail, his unique view of Philosophy of Chemistry as the study of manifest substances which according to him is more fundamental than the `scientific image' view of substance. This radical attack on the reductive view of chemistry is bound to stimulate responses from other philosophers and mainstream chemists. Van Brakel, J. & Vermeeren, H., On the Philosophy of Chemistry, Philosophy Research Archives, 7: 1405-1456, 1981. Van Brakel, J., On the Neglect of Philosophy of Chemistry, Foundations of Chemistry, 1: 111-174, 1999.

— Vincenti, Luc, Jean-Jacques Rousseau. L'individu et la république, Kimé (Editions), 2001.
— Wrig, Georg-Henrik von, Le mythe du progrès, L'arche, 2000.
— Yovel, Yirmiyahu, Les Juifs selon Hegel et Nietzsche. La clef d'une énigme, Le Seuil, 2000.
— Zarader, Marlène, L'Être et le Neutre, Verdier (note de l'éditeur), 1/2001.

— Zarifian, Édouard, La force de guérir, Odile Jacob, 1/2001. Notule de l'éditeur: "Peut-on guérir par la seule force de son psychisme ? Pourquoi refuse-t-on parfois de guérir ? Quelle est l'influence réelle de l'entourage sur le résultat des soins ? Psychiatre depuis plus d'un quart de siècle, Édouard Zarifian livre le fruit des rencontres, des échanges qu'il a eus avec ceux et celles qui ont choisi, à un moment difficile de leur vie, de lui faire confiance. Aucune guérison n'est complète si ne s'instaure entre le malade, ses proches et son médecin une relation humaine particulière, véritable alchimie fondée sur le pouvoir de la parole. La médecine moderne l'oublie trop souvent. " Chaleureux et percutant, Édouard Zarifian part en guerre contre la déshumanisation qui guette aujourd'hui la relation médecin-malade et contre la standardisation des pratiques inféodées à la seule technique." Le Figaro. Professeur de psychiatrie et de psychologie médicale à l'université de Caen, Édouard Zarifian est l'auteur de plusieurs livres à succès, dont Les Jardiniers de la folie et Des paradis plein la tête."

— Zarka, Yves Charles(sous la dir.), Le retour du moralisme. Les intellectuels et le conformisme, collection "Cités", janvier 2001, P.U.F.
 
 



 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr