Académie de Toulouse
Archives des livres par date
janvier 2003
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr

 
Retour au sommaire général
Archives des livres par auteurs
Archives des livres par date
Archives des revues
 Nouveautés

Vous trouverez ici l'archivage des publications annoncées en janvier 2003.
NB: Les titres ne sont pas archivés par nom d'auteur.
Les titres suivis d'un * sont des rééditions. Archives des livres par date

 

La liste des nouveautés de janvier 2003 est aussi disponible au format rtf.
 

Actes de la recherche, n° 145, Le Seuil, 2002.

— Altounian Janine, L'écriture de Freud. Traversée traumatique et traduction, PUF, 2003, ISBN: 2-13-052974-7. Comment comprendre la pensée et surtout comment traduire les mots et la langue de Freud sans trahir cette pensée ? Freud a créé, élaboré la psychanalyse dans un univers de signes dont il a été expulsé et ses disciples ne purent parler de son oeuvre ni pratiquer sa méthode dans la langue d'origine des Juifs autrichiens. Cet ouvrage est une étude de la langue, un petit manuel de langue freudienne, permettant apprentissage des termes freudiens et réflexion sur les rapports entre traduction et transmission. – Notule de l’éditeur.

— Arnsperger Christian et Van Parijs Philippe, Éthique économique et sociale, Nouvelle édition, Éditions La Découverte, 2003, Collection «Repères», ISBN 2-7071-3944-0. Qu'il s'agisse de stocker des déchets nucléaires ou de reconnaître des cultes, de déterminer les critères de promotion au sein d'une entreprise ou les conditions de la réduction de la dette d'une nation, il n'y a pas de question économique ou sociale de quelque importance qui puisse aujourd'hui se passer d'une réflexion éthique explicite. L'éthique peut-elle répondre aux immenses espoirs placés en elle ? Seulement si elle s'astreint à une argumentation à la fois rigoureuse et concrète et si elle prend pleinement acte du caractère pluraliste de nos sociétés. À la fois didactique et engagé, ce livre introduit à la pratique de l'éthique ainsi conçue. Il en présente les références fondamentales: les approches utilitariste et libertarienne, un marxisme revigoré, l'égalitarisme libéral de John Rawls et Amartya Sen. – Notule de l’éditeur.

— Balan George, Emil Cioran. La lucidité libératrice ?, Josette Lyon, 2003, ISBN: 2-84319-038-X

— Beauvoir Simone De, Pour une morale de l'ambiguïté suivi de Pyrrhus et Cinéas, Gallimard, 2003, ISBN: 2-07-042693-9; première édition 1947 et 1963.

— Belaval Yvon, Études sur Diderot, PUF, 2003, ISBN: 2-13-051426-X. Ce livre est constitué d'articles écrits au fil des ans, approfondis par de nombreuses études consacrées à Diderot par Yvon Belaval. Le lecteur comprendra ainsi pourquoi Yvon Belaval a si bien saisi cette oeuvre polymorphe, parce que lui-même était un encyclopédiste. – Notule de l’éditeur.

— Bellet Maurice, Invitation. Plaidoyer pour la gratuité et l'abstinence, Bayard Centurion, 2003, ISBN: 2-227-47198-0

— Berlin Isaiah, Le sens des réalités, Editions des Syrtes, 2003, ISBN: 2-84545-064-8

— Besse Jean-Marc, Face au monde. Atlas, jardins, géoramas, Collection DDB/Art et Esthétique, Desclee de Brouwer, 2003. Bien avant l’époque de « la terre vue du ciel », les cartes du monde ont fait l’objet d’un spectacle, pour un public de plus en plus large. Ce livre étudie ainsi la rencontre de la géographie et des arts dans la ville. Il décrit le fonctionnement et raconte l’histoire de quelques espaces exemplaires. A la Renaissance, dans toute l’Europe, artistes et géographes ont été convoqués pour montrer à la fois la grandeur du monde et celle des princes qui le dirigent. En France, sous l’Ancien Régime et la Révolution française, les tentatives se sont succédé pour transformer de grands jardins en immenses cartes, à l’intérieur desquelles le peuple aurait pu, en se promenant, voir le monde, apprendre sa géographie, et connaître le territoire du Royaume ou de la République. Le XIXe siècle invente un procédé nouveau: on sait peu en effet qu’à côté des panoramas, un certain nombre de géoramas ont été bâtis à Paris et à Londres, où le public pouvait contempler, dans la pénombre, de gigantesques cartes sphériques du monde. Ces salles de spectacle ont connu un grand succès, à l’époque des expositions universelles, avant de disparaître brutalement au début du XXe siècle, sans doute remplacées par le cinéma. Jean-Marc Besse, agrégé de philosophie, et docteur en histoire, est chargé de recherches au CNRS. Il est l’auteur de Voir la terre. Six essais sur le paysage et la géographie, Actes Sud/ENSP, 2000. – Notule de l’éditeur.

— Bufalo Erik Del, Deleuze et Laruelle. De la schizo-analyse à la non-philosophie, Kimé, 2003, ISBN: 2-84174-291-1

— Buisson Ferdinand, Education et République, 2003, Kimé, ISBN: 2-84174-293-8

Chimères N° 48 Hiver 2002-2003: Rêvistes en colère, ISBN: 5552000122145

— Collectif, Brancacci Aldo, Dixsaut Monique, Platon, source des présocratiques. Exploration, Vrin, 2003, ISBN: 2-7116-1582-0

— Collectif, Coulie Bernard, Deproost Paul-Augustin, Utopie. Imaginaires européens, pour penser et agir en Europe, L’Harmattan, 2003, ISBN: 2-7475-3231-3. Nommée pour la première fois dans l'œuvre de Thomas More, l'utopie est en particulier un territoire spirituel qui a aidé l'homme européen à penser ses communautés et ses constitutions politiques dès l'antiquité grecque et romaine, pour entraîner le mouvement des sociétés humaines à la recherche d'une république idéale. Irréductible à toutes les cités historiques, mais inconcevable en dehors d'elles, le lieu parfait est un lieu d'intériorité où les hommes s'affranchissent de leurs certitudes, s'indignent de leurs défaillances, renoncent au mirage du " meilleur des mondes " pour concevoir le projet d'un monde meilleur. – Notule de l’éditeur.

— Collectif, Les grandes notions de la philosophie, Ellipses Marketing, 2003, ISBN: 2-7298-1423-X

— Collectif, Pellegrin Marie-Frédérique, Dieu, Flammarion, 2003, ISBN: 2-08-073008-8

— Collectif, Tarabout Gilles, Bouillier Véronique, Images du corps dans le monde hindou, CNRS Editions, 2003, ISBN: 2-271-06060-5. Résultat du travail d’une équipe du Centre sur "Le corps en Asie du Sud", cet ouvrage est la première étude d’ensemble sur cette question. Il est construit autour de quatre thèmes. Le premier est celui des logiques descriptives à l’œuvre dans les textes théoriques au cours de l’histoire indienne. Le deuxième est celui de la construction de l’image du corps dans les disciplines ésotériques de sectes pratiquant diverses formes de yoga (tantristes, Baul, Kanphata Yogi…). Le troisième thème est celui de la mise en scène du corps dans un large éventail de disciplines artistiques et religieuses: poésie et théâtre, cultes villageois, cérémonies du mariage, cinéma…. L’ouvrage se termine par quatre articles sur les constructions sociales du corps dans le monde du travail, dans les textes juridiques et dans les rites. Cet ouvrage qui devrait faire date illustre la sophistication des techniques et des spéculations concernant le corps dans la civilisation indienne. – Notule de l’éditeur.

— Conche Marcel, Confession d'un philosophe. Réponses à André Comte-Sponville, Albin Michel, 2003, ISBN: 2-226-13628-2

— David Marielle, Champ de l'amour et du désir, PUF, 2003, ISBN: 2-13-053169-5. Au travers de la psychanalyse, Freud a décrit les liens secrets de l'amour et du désir, il nous a fait découvrir le transfert amoureux du patient vers "la personne du médecin". En suivant les pas d'une patiente sur le chemin analytique, l'auteur montre comment l'inconscient anime nos motivations et nos comportements les plus publics comme les plus intimes vers ce "champ de l'amour et du désir". – Notule de l’éditeur.

— De Crescenzo Luciano, Les grands philosophes du Moyen Age, Ed. de Fallois, ISBN: 2-87706-460-3

— Depaulis Alain, Le complexe de Médée. Quand une mère prive le père de ses enfants, De Boeck, 2003, ISBN: 2-8041-4274-4. Dans le théâtre antique, une femme assume en toute lucidité le meurtre de ses enfants. Ce drame recouvre pourtant une réalité terriblement humaine. Cette étude en décèle la trame dans les affaires criminelles (certains types d’infanticide), la clinique familiale (certains cas d’aliénation mentale de l’enfant) et les affaires familiales (des pères privés de leur enfant). A travers les situations décrites, une constante s’impose: une femme abandonnée par son mari réduit son enfant à un objet de vengeance. Le présent essai décrit une structure en trois points qui répond aux caractéristiques de la tragédie grecque et peut soutenir une définition du complexe de Médée. L’auteur démontre ainsi l’hypothèse évoquée par certains psychanalystes d’une structure latente qui conduit sous sa forme exacerbée au meurtre de l’enfant: le complexe de Médée. – Notule de l’éditeur.

— Derrida Jacques, Voyous, Galilée, ISBN: 2-7186-0606-1

— Dorra Max, La syncope de Champollion. Entre les images et les mots, Gallimard, 2003, ISBN: 2-07-076793-0. «Il est difficile de parler de sens, ou de rêve, sans se référer un tant soit peu à sa propre histoire, sans accepter de baisser la garde. Il peut alors arriver qu'un malin démon vous souffle des idées un peu folles. Que la syncope de Champollion au moment où, le premier, il déchiffra les hiéroglyphes est elle-même un événement à décrypter, par exemple. Ou que, dans certains textes, certains films mille fois commentés, il y aurait, comme dans l'ancienne écriture égyptienne, une énigme à élucider. Un rêve. Entre les images et les mots, quelque chose un jour s'est entrebâillé. Un pan de mur a glissé, et ils sont arrivés. Comme ça. Duras en tête, minuscule, royale. Balzac et Hemingway, bras dessus, bras dessous, un peu titubants de café et de gin. Sartre, joyeux, féroce. Godard, boudeur. Roussel s'était fait représenter par un de ses petits chiens. Perec, mon préféré, fermait la marche, avec son bouc d'orphelin et son étoile brisée. Pourquoi se sont imposés à moi ces écrivains, ces cinéastes-là, plutôt que d'autres ? C'est qu'ils m'ont paru, tous, détenir un secret. Peut-être celui d'une langue perdue.» Max Dorra. – Notule de l’éditeur.

— Dupuy, La panique, (édition 2002), Les empêcheurs de penser en rond / Synthélabo, 2002, première édition 1991.

— Edelman Nicole, Les métamorphoses de l'hystérique, Éditions La Découverte, 2003, Collection «L’espace de l’histoire», 348 p. Depuis le XIXe siècle, l’hystérie est un défi pour la pensée médicale. Protéiforme, indéfinissable, elle oscille entre vapeurs et possession, entre mal de mère et mal du diable, entre simple « bovarysme » et folie, entre maladie nerveuse et maladie psychique. Objet d’études et de polémiques privilégié pour les neurologues et les psychiatres, l’hystérique est aussi une figure exposée, notamment lors des grandes séances publique organisées par Charcot à la Salpetrière. Au carrefour de l’histoire médicale, sociale, politique, littéraire, et même religieuse, Nicole Edelman retrace les métamorphoses incessantes de cette maladie qui se transforme au gré des découvertes médicales mais aussi des évolutions sociales, culturelles, voire politiques du siècle. – Notule de l’éditeur.

— Flournoy Olivier, Un désirable désir, PUF, 2003, ISBN: 2-13-053130-X. Comment se déroule la cure, quelles en sont les étapes et comment déceler les signes annonçant la fin d'une analyse, acte de passage souhaité et désiré de part et d'autre et non pas passage imposé. – Notule de l’éditeur.

— François Roustang, Qu'est ce que l'hypnose ?, Collection de poche « Reprise » Minuit, 192 p., ISBN 2.7073.1814.0

— Freud Sigmund, Oeuvres complètes, Psychanalyse. Tome 4, 1899-1900, L'interprétation du rêve, PUF, 2003, ISBN: 2-13-052950-X. Cette oeuvre maîtresse sur la compréhension des rêves, que Freud lui-même considérait comme sa plus belle découverte, est parue en 1899 datée symboliquement de 1900. Elle marque l'acte de naissance de la psychanalyse. Par l'analyse de ses propres rêves et ceux de ses patients, Freud nous enseigne que l'interprétation du rêve constitue la "via regia" menant à la connaissance de l'inconscient. Cette nouvelle traduction opère un retour aux sources du texte original. – Notule de l’éditeur.

— Frobert, Ludovic et Ferration, Cyrille, L’enquête inachevée: introduction a l’économie politique d'Albert O. Hirschman, PUF, 2003, ISBN: 2130533299. Ce livre est une introduction à l'oeuvre singulière d'un auteur peu connu en France. Hirschman a commencé sa carrière d'économiste en Allemagne dans les années trente, a travaillé comme expert du Plan Marshall puis est devenu enseignant dans les plus prestigieuses universités américaines. – Notule de l’éditeur.

— Ginzburg Carlo, Rapports de force. Histoire rhétorique, Le Seuil, 2002.

— Giust-Desprairies, Florence, La figure de l'autre dans l'école républicaine, PUF, 2003, ISBN 2130532446. L'examen des traits culturels dominants du système scolaire montre que ce dernier est bousculé dans sa fonction structurante. A partir de son expérience, l'auteur dégage les constructions intérieures qui se révèlent dans le malaise, comment s'opère pour les enseignants la perte d'un espace familier et les significations sociales qui sous-tendent les représentations de cette perte. – Notule de l’éditeur.

— Grasset Bernard, Les Pensées de Pascal, une interprétation de l'écriture, Kimé, 2003, ISBN: 2-84174-292-X

— Guest Gérard, Wittgenstein et la question du livre. Une phénoménologie de l'extrême, PUF, 2003, ISBN: 2-13-051977-6. Auteur d'un seul livre, le "Tractatus logico-philosophicus", Wittgenstein a laissé de nombreux cahiers et carnets sur lesquels il consigna toute sa vie d'innombrables remarques grammaticales devant servir à la rédaction d'une grammaire philosophique, livre mythique jamais écrit. Selon l'auteur, cette impossibilité tient à la nature "phénoménologique" de ces investigations. – Notule de l’éditeur.

— Hadot Pierre, Eloge de Socrate, Allia, 2003, ISBN: 2-911188-83-7

— Hartleyb Jean, Pour une sociologie du nazisme, L’Harmattan, 2003, ISBN: 2-7475-3394-8

— Hegel Georg-Wilhelm-Friedrich, Leçons sur le droit naturel et la science de l'Etat (Heidelberg, semestre d'hiver 1817-1818), Vrin, 2003, ISBN: 2-7116-1583-9

— Housset Emmanuel, L'intelligence de la pitié. Phénoménologie de la communauté, Le Cerf, 2003, ISBN: 2-204-07093-9. La pitié apparaît au premier abord comme dangereuse et irrationnelle et c'est pourquoi toute morale rationnelle semble devoir ou refuser totalement un tel sentiment, ou le cantonner dans une fonction secondaire. Cependant, un homme incapable de pitié, ou s'interdisant toute pitié, paraîtrait aussi dépourvu de toute humanité. Tel est le paradoxe propre à la pitié qui nous met en question, parce que cette pitié n'est ni un simple aspect de notre vie subjective, ni un simple instinct naturel, mais est au contraire ce qui s'annonce comme une dimension fondamentale de notre existence: elle est le lieu où nous pouvons nous perdre en fuyant ce qu'il y a d'insupportable en l'autre, à savoir sa souffrance, et cela soit par refus de la pitié, soit par une pitié méprisante et condescendante, soit par une pitié générale du genre humain qui demeure indifférente à celui qui nous fait face. Néanmoins, au-delà de toutes les formes possibles de pitiés malveillantes, la vraie pitié s'annonce comme le lieu unique où nous pouvons nous ouvrir à ce que nous devons être, dans la pudeur d'une écoute patiente d'autrui qui le laisse être avant de vouloir le comprendre. Il ne s'agit pas d'écrire une histoire de la pitié, mais de dévoiler la seule vraie pitié comme unique accès possible à autrui et comme unique origine d'une véritable communauté humaine: elle est une intelligence de l'amour qui seule respecte la parole propre d'autrui et qui seule permet de vivre ensemble. Qui n'écoute pas l'insupportable souffrance d'autrui ne voit ni autrui ni lui-même et demeure un homme seul livré au monde. Au contraire, celui qui s'ouvre à la singularité inappropriable d'autrui, avant tout jugement, peut comprendre quel est « son » devoir, sa tâche insubstituable dans la réalisation de la justice. – Notule de l’éditeur.

— Jullien François, La Grande Image n'a pas de forme. Ou du non-objet par la peinture, 2003, ISBN: 2020518163. " La conquête de l'objectivité est une avancée théorique - héroïque - de l'Occident. C'est elle qui a permis entre autres le succès vérifié de la science. Mais cette construction rationnelle de l'objet n'a-t-elle pas enseveli d'autres possibilités de cohérence resurgissant génialement, par effraction, notamment dans la peinture moderne et dans la poésie ? C'est au désenfouissement d'une telle intelligence que convient de leur côté, en toute sérénité, les Arts de peindre de la Chine ancienne que nous abordons ici: en traitant d'une image qui ne se laisse pas cantonner dans l'exiguïté de la forme, mais se transforme par respiration du vide et du plein, et écrit dans les polarités du paysage l'incitation qui tend la vie. " F. Jullien. François Jullien, professeur à l'université Paris 7 - Denis-Diderot et membre de l'Institut universitaire de France, est directeur de l'Institut de la Pensée contemporaine. Son travail est traduit dans une quinzaine de pays. Déjà paru(s) au Seuil: Penser d'un dehors (La Chine). Entretiens d'Extrême-Occident, 02/11/00. De l'essence ou du nu, 01/11/00. Un sage est sans idée. Ou l'autre de la philosophie, 01/02/98. La Propension des choses. Pour une histoire de l'efficacité en Chine, 01/02/92. Procès ou Création. Une introduction à la pensée lettrée chinoise, 01/03/89. – Notule de l’éditeur.

— Jullien François, La propension des choses. Pour une histoire de l'efficacité en Chine, Seuil, 2003, ISBN: 2-02-057381-4. Première édition: 1992.

— Jullien François, La valeur allusive. Des catégories originales de l'interprétation poétique dans la tradition chinoise, PUF, ISBN: 2-13-052325-0. L'allusion, littéraire ou philosophique, est selon l'auteur, une vertu cardinale de la pensée chinoise et pour y entrer il faut commencer par apprendre à lire à la fois "du plus loin et du plus près". Cet essai est une contribution à une réflexion sur l'altérité interculturelle. – Notule de l’éditeur.

— Lacoste Jean, L'aura et la rupture. Walter Benjamin, Maurice Nadeau, 2003, ISBN: 2-86231-180-4

— Laval Christian, Jeremy Bentham, les artifices du capitalisme, PUF, ISBN: 2-13-053148-2. La philosophie de Bentham, juriste et philosophe, propose une théorie du bonheur social et de l'intérêt individuel. L'utilitarisme de Bentham est une théorie de la structuration des sociétés humaines par la langue, par les institutions et surtout par le droit. – Notule de l’éditeur.

Le Coq-Héron N° 171 Décembre 2002: Philosophie/psychanalyse, ERES, ISBN: 2-7492-0036-9.

— Lorvellec Yves, Culture et éducation, L’Harmattan, 2003, ISBN: 2-7475-3381-6. Si les époques de haute tenue intellectuelle (le siècle de Périclès, la Renaissance, les Lumières) se reconnaissent à la vigueur avec laquelle elles débattent de ce qui est digne d'être étudié, la nôtre se distingue par la pauvreté de sa réflexion sur les contenus d'une culture qui instruit. Certes, le mot culture n'a jamais été autant employé, y compris dans les acceptions les plus surprenantes. Mais s'il en est venu à désigner tout et son contraire, n'est-ce pas l'indication, que notre conception de l'éducation a atteint le point de confusion le plus extrême ? L'éducation contemporaine n'en vient-elle pas alors, au rebours de ses proclamations de foi libertaire, à promouvoir le conformisme intellectuel et social le plus étriqué ? – Notule de l’éditeur.

— Malherbe, Jean-François, Maitre Eckhart 'souffrir dieu', Éditions du Cerf, 2003, ISBN: 2204071412. Quelqu'un vit en moi, grandit et me bouscule. Il m'étonne et m'oblige à Le nommer. Il me contracte. Et ces contractions, dont je souffre durement, sont la souffrance de ma vie. Elles peuvent m'obnubiler au point que je dénie ce qui se passe en moi, au point que je refuse ce qui tente de naître. Ce refus peut durer, perdurer. La souffrance alors, de n'être pas dite, devient intolérable. Dire sa souffrance est difficile et fait peur. Et pourtant, cette parole, c'est l'avènement de mon être intérieur dans mon être extérieur. C'est ma naissance comme « sujet ». C'est tout uniment la naissance de Dieu en moi. « Souffrir Dieu » c'est Le laisser venir, c'est Le laisser sortir, c'est Le laisser partir. C'est L'engendrer. Dieu est ma souffrance et je suis la sienne. Ce lien salvifique n'est pas de l'ordre de l'expiation mais de l'expiration. C'est en expirant que s'ouvre l'espace qu'occupera le souffle. Telle s'annonce la prédication de Maître Eckhart. – Notule de l’éditeur.

— Memmi Dominique, Faire vivre et laisser mourir, Éditions La Découverte, 2003, Collection «Textes à l’appui/». Demander une assistance médicale à la procréation, recourir à l’avortement, et bientôt peut-être exiger d’être euthanasié: on peut aujourd’hui faire beaucoup de choses de son propre corps quand il s’agit du début ou de la fin de vie. Cette liberté s’exerce néanmoins à une condition: se présenter devant un médecin. Et que vous demande ce médecin ? Presque rien, semble-t-il. Il vous demande de parler de votre état, de votre demande. C’est de ce « presque rien » dont il est question dans cet ouvrage. À partir d’une longue enquête dans le secret des cabinets médicaux, l’auteur explique comment la régulation juridique a laissé place à des formes de pouvoir beaucoup plus sophistiquées, un dispositif souple de gouvernement des conduites qui laisse toute sa place à l’autocontrôle et à l’intériorisation par les individus des normes sociales. – Notule de l’éditeur.

— Merleau-Ponty Maurice, L'institution dans l'histoire personnelle et publique. Le problème de la passivité, le sommeil, l'inconscient, la mémoire. Notes de cours au Collège de France (1954-1955), Belin, 2003, ISBN: 2-7011-3301-7

— Mijolla Alain de, Freud, fragments d'une histoire, PUF, 2003, ISBN: 2-13-053360-4. Freud adolescent, Freud chercheur, Freud dans ses rapports avec ses patients, ses élèves, ses correspondants, sa famille... autant d'éclairages sur divers aspects ignorés de la vie et de la personnalité d'un homme hors du commun. L'intérêt de l'auteur pour l'histoire de la psychanalyse était de trouver des illustrations à ses propres constations cliniques sur les phantasmes d'identification, de comprendre l'enracinement des propositions théoriques et des suggestions pratiques de Freud. – Notule de l’éditeur.

— Montebello Pierre, L'autre métaphysique. Essai sur la philosophie de la nature: Ravaison, Tarde, Nietzche et Bergson, Desclee de Brouwer, 2003, ISBN: 2-220-05212-5. Le présent essai ressaisit de manière très originale une autre métaphysique, à rebours de celle qui s’est imposée en France et en Europe au! XXe siècle, dans le sillage des pensées de Husserl et Heidegger. Cette philosophie de la nature, marquée par les pensées de Ravaisson, Tarde, Nietzsche et Bergson, renoue, pour la dernière fois peut-être, avec l’idée de cosmos telle que les Grecs l’avaient pensée. Ces quatre penseurs ont en effet tenté de saisir le mouvement qui permet de penser ensemble la conscience, la vie et la matière. Manière décisive de remettre radicalement en cause le dualisme cartésien qui séparait la pensée de l’étendue, la conscience de la vie. C’est à partir de nous-mêmes, de l’expérience que nous avons de notre propre corps, qu’ils invitent à penser le monde, et non à partir des concepts rationalistes de la science et de la métaphysique. En cela, la pensée qu’ils dégagent n’a plus rien de Grec. Par son refus du primat de l’intelligence, et son sentiment d’une puissance irrationnelle à l’œuvre dans la nature, cette pensée propose une tout autre idée de la création au sein du cosmos: puissance immanente de jaillissement, qu’aucune explication, matérialiste ou spiritualiste, n’avait jusqu’alors réussi à penser. Pierre Montebello, professeur de philosophie à l’Université de Toulouse-le-Mirail, a publié La décomposition de la pensée, (Millon, 1994), L’art, une théologie moderne, en collaboration avec Frédéric Guerrin (L’Harmattan, 1997), Le vocabulaire de Maine de Biran, (Ellipses, 2000), Vie et maladie chez Nietzsche (Ellipses, 2001) et, récemment Nietzsche, La volonté de puissance (PUF, 2001). – Notule de l’éditeur.

— Ost François, La nature hors la loi, Éditions La Découverte, 2003, Collection « La Découverte/Poche ». Les arbres ont-ils le droit de plaider en justice ? Peut-on breveter les cellules d’un individu ? La couche d’ozone peut-elle être cotée en Bourse ? Ces questions apparemment surréalistes sont aujourd’hui au cœur des problèmes qui se posent au droit de l’environnement. Pour François Ost, on ne peut se satisfaire d’un débat technique entre juristes pour résoudre ces controverses. La crise écologique met en jeu toutes nos représentations de l’homme et de la nature. L’auteur renvoie dos à dos les thèses de l’humanisme abstrait et celles de l’« écologie profonde », qui se coupe de toute possibilité d’agir rationnellement en sacralisant la nature. Il dénonce également les illusions de la régulation marchande de l’environnement et examine les questions de justice écologique à la lumière de la tradition philosophique, de Kant à Rawls et Hans Jonas. – Notule de l’éditeur.

Philosophia Scientae Volume 6 N° 2/2002: L'usage anthropologique du principe de charité, dir. Delpla Isabelle, Kimé, ISBN: 2-84174-288-1

Philosophie N° 76 Décembre 2002: Elizabeth Anscombe, Minuit, ISBN: 2-7073-1828-0

— Platon, Vals Michel de, Le Nineze Alain, Platon. Tome 1, Trois dialogues sur l'amour et la connaissance: Le Banquet, Phèdre, Le Sophiste, Autrement, 2003, ISBN: 2-7467-0235-5

— Platon, Vals Michel de, Le Nineze Alain, Platon. Tome 2, Le philosophe et la cité: La République, Autrement, 2003, ISBN: 2-7467-0236-3

— Platon, Vals Michel de, Le Nineze Alain, Platon. Tome 3, Les derniers jours de Socrate: Euthyphon, Apologie de Socrate, Criton, Phédon, Autrement, 2003, ISBN: 2-7467-0237-1

— Ricoeur Paul, La mémoire, l'histoire, l'oubli, Seuil, 2003, ISBN: 2-02-056332-0

— Rosental, Claude, La trame de l’évidence, PUF, 2003, ISBN: 2130533302. Cette enquête a été réalisée aux Etats-Unis durant cinq ans, sur une forme d'activité scientifique, réputée rebelle aux investigations sociologiques, celle des logiciens et chercheurs en intelligence artificielle. Les observations ont porté sur les modes d'apprentissage des manipulations symboliques et des langages formels, sur les étapes conduisant à l'élaboration et la validation des théorèmes. – Notule de l’éditeur.

— Rousseau Vanessa, L'alimentation et la différentiation des sexes. Analyse philosophique d'un récit de la chute de l'homme, L’Harmattan, 2003, ISBN: 2-7475-3632-7

— Santayana, George, Le Sentiment de la beauté, trad. Anne Combarnous, Fabienne Gaspari. Pau: PUP, 2002.

— Sénèque, De la providence. De la constance du sage. De la tranquillité de l'âme. Du loisir, Flammarion, 2003, ISBN: 2-08-071089-3

— Sfez Gérald, Léo Strauss, lecteur de Machiavel. La modernité du mal, Ellipses Marketing, 2003, ISBN: 2-7298-1344-6

— Tocqueville, Lettres choisies, Souvenirs 1814-1859, Gallimard, 2003, ISBN: 2-07-075685-8 (Édition publiée sous la direction de Françoise Mélonio et de Laurence Guellec, 1428 pages, 44 ill., sous couv. ill., 140 x 205 mm. Collection Quarto). Dans ce choix de lettres (1814-1859) de Tocqueville, on trouve le recueil de ses expériences aussi bien publiques qu'intimes. Pour Tocqueville, qui était très conscient de l'importance littéraire de ses lettres, une lettre, c'est un essai. À la manière de Montaigne, mais rédigé à bâtons rompus, avec des lacunes et des redites qui donnent au volume le charme d'un miroir brisé. Avec chaque correspondant, Tocqueville met à l'épreuve ses idées et son style sans esprit de système. Il se montre ici toujours en apprentissage dans la simplicité de sa nature. On le suit durant cinquante ans, depuis les tracés hésitants de l'enfant jusqu'à l'ultime adieu du mourant; tantôt solitaire dans les forêts américaines, tantôt ministre assis à la table des puissants, ou notable normand soucieux de fourrage et de haies. Paradoxe: ce miroir brisé fait admirablement ressortir la cohérence entre l'oeuvre et la vie. – Notule de l’éditeur.

— Tocqueville, Oeuvres complètes. Tome VI, Correspondance anglaise, 3ème partie, Gallimard, 2003, ISBN: 2-07-076356-0. L'Angleterre a été, selon Tocqueville, sa seconde patrie intellectuelle. Marié à une Anglaise, il a entretenu des relations suivies avec les élites d'outre-Manche, dont témoignent les cent cinquante-cinq lettres rassemblées ici, qui complètent deux volumes précédemment parus. Tocqueville avait avec les aristocrates anglais une connivence sociale mais l'Angleterre ne lui inspirait qu'une admiration mêlée. Il s'indignait de la domination qu'elle exerçait en Irlande et surtout redoutait pour la France sa prééminence maritime, sa force commerciale et son influence en Orient. Des dissentiments parfois violents l'opposèrent aux hommes politiques anglais dans les années 1840. Et si, au moment de la guerre de Crimée, il se félicita de l'alliance franco-anglaise, c'est en s'attristant de l'estime de nos alliés pour Napoléon III. Cette correspondance montre la clairvoyance du jugement de Tocqueville en matière de politique internationale et permet de saisir ce qu'a apporté à sa pensée la comparaison constante de la France avec l'Angleterre. – Notule de l’éditeur.

— Trottmann Christian, La volonté: faiblesse ou force. De Platon à Descartes par les chemins de traverse, Ellipses Marketing, 2003, ISBN: 2-7298-1397-7

— Ullmann Tamas, La genèse du sens. Signification et expérience dans la phénoménologie génétique de Husserl, L’Harmattan, 2003, ISBN: 2-7475-3329-8

Vacarme n°22, hiver 2003, Vacarme Editions, 2002.
 
 
 
 
 
 



 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr