Plan du site. Index des notules.
 

Notule bibliographique

Vico Giambattista, La science nouvelle, Fayard, 2001. ISBN: 2-213-60800-8.

Voici un des grands chefs-d'œuvre de la philosophie moderne. Publié en 1744, il est longtemps resté dans une semi-obscurité avant d'acquérir une résonance internationale qui n'a cessé de croître. Curieusement, la France est restée à l'écart de ce mouvement: jamais La Science nouvelle n'a eu une traduction française digne de son auteur, si ce n’est la version condensée publiée par Michelet en 1827. C'est cette étrange et durable lacune que va combler la traduction aujourd'hui proposée par Alain Pons. Travail d'une vie, elle restitue admirablement la manière de Vico, son style et toutes les nuances de cette langue difficile, mais belle, qui a découragé tant de traducteurs et de lecteurs. Elle réussit à concilier les mouvements d'une pensée complexe et l'impératif de clarté nécessaire à la lecture. Elle s'appuie sur les travaux les plus récents tant pour l'établissement du texte que pour son interprétation. La Science nouvelle est plus et mieux qu'une «philosophie de l'histoire», ou qu'une réflexion générale et vague sur le destin de l'humanité. Vico est le premier philosophe à avoir tenté de fonder une «science» des phénomènes humains sous tous leurs aspects: sociaux, politiques, religieux, moraux, linguistiques, etc. Il étudie le développement des différentes nations, dont il veut suivre les lois et les rythmes identiques dans le temps et dans l'espace. Tentative originale, et audacieuse, dont nous n'avons pas fini d'épuiser toutes les richesses.

- Notule de l'éditeur.
 
 
 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site: Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr