Académie de Toulouse
Revue Esprit
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr

 
Revues de philosophie
Revues généralistes
Retour au sommaire général
Actualité/Nouveautés

 
Sommaire Présentation Contacts Dernier numéro paru Sommaire des précédents numéros



Sommaire.
Présentation

Revue fondée en 1932 par Emmanuel Mounier.
Site de la revue.

Note de la rédaction:

"ESPRIT est une revue internationale de culture, un des lieux privilégiés d'observation du monde contemporain. Issue d'une longue tradition - fondée en 1932 par Emmanuel Mounier - elle est indépendante tant du point de vue financier que politique et confessionnel. Elle ne dépend que de ses abonnés et de ses Lecteurs.

"ESPRIT a accompagné la naissance de l'existentialisme et du personnalisme ; elle a participé aux luttes anticoloniales, contribué à l'émergence en France d'une gauche non marxiste et soutenu la dissidence à l'Est à l'époque du rideau de fer. Animée depuuis dix ans par Olivier Mongin, la revue réunit les signatures de philosophes, d'historiens, de sociologues, d'écrivains, de journalistes qui participent aux débats contemporains sans tomber dans la facilité des synthèses rapides ni dans l'obscurité des études spécialisées.

"ESPRIT, depuis 1989, s'est attachée à répercuter des interrogations sur les blessures de la mémoire française - Vichy, la Résistance, la guerre d'Algérie -, sur les nouveaux modes d'information - évolution de la presse écrite et de l'édition, mutations de la télévision et de l'image-, sur les non-dits de la vie culturelle.

"ESPRIT est aussi intervenue dans le domaine économique en lançant des débats sur la mondialisation, l'avenir du travail, l'exclusion, les nouvelles inégalités sociales et la politique de la ville. Elle s'interroge ce faisant sur la crise de l'Etat providence et les moyens d'y remédier, en soulignant les carences de la haute administration française et de ses élites.

"ESPRIT rend compte de débats philosophiques portant notamment sur la justice sociale, la philosophie du droit, la bioéthique ou la nouvelle place des relligions, en donnant la parole aux auteurs français aussi bien qu'en traduisant des philosophes nord-américains importants comme John Rawls, Michael Walzer ou Charles Taylor mais aussi un économiste comme Amartya Sen (avant qu'il ne reçoive le prix Nobel) ou un historien comme Timothy Garton Ash.

"ESPRIT, enfin suit attentivement la politique internationale, marquée par la construction européenne et l'impuissance occidentale dans les Balkans - plus de cinquante articles ont été publiés sur l'éclatement de l'ex-Yougoslavie, la Bosnie et le Kosovo -, mais aussi par le maintien des tensions au Proche-Orient et l'émergence de l'Asie."
 
 



Sommaire.
Contacts

212 r. Saint Martin,
75003 PARIS
Tél: 01 48 04 92 90
Fax: 01 48 04 50 53
Ecrire un mail à la revue.
 
 
 



Sommaire.
Derniers numéros parus

- Juin 2002: France, Europe: la tentation du populisme.
- Juillet 2002: L'Angleterre de Tony Blair.
- Août-septembre 2002: Le monde de l'après-11 septembre.
- Octobre 2002: Résister à l'impuissance Démocratique.
- Novembre 2002: La colère, la justice, le bonheur: des Anciens aux Modernes. Aristote, la demande de vengeance et l'amitié politique. Pourquoi Leo Strauss renoue avec la tradition. La cité des Anciens et la démocratie des Modernes.
- Decembre 2002 : L'Etat face a la demande de sécurite.
- Janvier 2003. Fins de vie : un temps pour quoi ? Demandes d'euthanasie et soins palliatifs : l'invention du mourant .
- Février 2003. L'événement saint Paul : juif, grec, romain, chrétien.
- Mars 2003. La société des écrans et la télévision.
- Mai 2003. Günther Anders - Le surarmement et les trois guerres mondiales.
- Juin 2003. Malaise dans l'édition
- Juillet 2003. Le Moyen-Orient après la guerre d'Irak
 



Sommaire.
Numéros précédents

Table des titres des numéros de l'année 2000 (sur le site de la revue).

Sommaire d'octobre 2000, novembre 2000, décembre 2000, janvier 2001, février 2001, mars/avril 2001, mai 2001, juin 2001, juillet 2001, août/septembre 2001, octobre 2001, décembre 2001 , janvier 2002,
juin 2002, juillet 2002, août-septembre 2002, octobre 2002, novembre 2002.


Janvier 2002 ()

—  Editorial : New York N. Y. ESPRIT
—  Quand l'Amérique rejoint tragiquement le monde HOWARD Dick
—  La nuit en plein jour. La haine dans la paysage NAHOUM-GRAPPE Véronique
—  Le courage politique est la vraie défense PFAFF William
—  Sous le choc. Fin de cycle ? Changement d'ère ? MONGIN Olivier
—  Trois interprétations sur l'avenir de la violence HASSNER Pierre
—  Un terrorisme de troisième type KEMP Percy et KFOURY Assaf
—  Le Pakistan et la radicalisation sunnite conservatrice ROY Olivier
—  Qu'est-ce que le postislamisme? ROY Olivier
—  Les barbares de l'intérieur et l'urbicide MONGIN Olivier
—  Les civilisations à l'épreuve LECLERC Gérard
—  L'attentat vu par l'islam MAÏLA Joseph
—  Que s'est-il passé à Camp David? La négociation vue par un conseiller du président Clinton TADIE Alexis
—  La maladie de l'islam. (Entretien) MEDDEB Abdelwahab
—  Un garçon convenable : le roman d'un continent TADIE Alexis
—  La culture scientifique en France : institutions, enjeux CROZON Michel et MAITTE Bernard
—  Vie examinée, vie justifiée. Monique Canto-Sperber et l'actualité de la pensée morale RICŒUR Paul
—  La philologie comme art critique. Autour de l'œuvre de Jean Bollack LLORED Patrick
—  L'alcyon. (Poème) HABIB Claude
—  L'espace de Schengen : l'immigration, les réfugiés et la nature des frontières WIHTOL DE WENDEN Catherine
—  Jean-Paul II promoteur de l'identité ukrainienne DAUBENTON Annie
—  Chevènement, jusqu'où? MARIAN Michel
—  L'embryon comme partenaire de discussion : un débat allemand BOGNER Daniel
—  "Le projet de stériliser les femmes "handicapées mentales" STIKER Henri-Jacques
—  La thèse d'Élisabeth Teissier : lecture d'un sociologue CIBOIS Philippe
—  Monde désenchanté, monde dépolitisé? LECA Jean
—  Le sinistre destin d'Amélie Poulain TREMOIS Claude-Marie
—  Enseigner la philosophie? ROMAN Joël
—  Un accusateur tardif un peu trop empressé GEORGE François
—  "Le ""phénomène Sartre"". Les dimensions inégalées d'une célébrité" LOUIS Jean-Paul
—  Thérèse Giraud : Cinéma et technologie PETIT Philippe
—  Elias Sanbar : Le Bien des absents TADIE Alexis
—  Arno Bertina : Le Dehors ou la migration des truites GARAPON Paul
—  François Garbit : Dernières lettres d'Afrique et du Levant. (1940-1941) SEYLER Monique
 


SOMMAIRE DECEMBRE 2001

 Editorial : Un combat sur plusieurs fronts et de longue durée

 L'APRES-SEPTEMBRE
 - III -

 Les Etats-Unis et la guerre contre le terrorisme. Stanley Hoffmann
La stratégie adoptée par les Etats-Unis contre le terrorisme est-elle la seule concevable ? L'ambition affichée ne devrait-elle pas être plus modeste ? Si les Etats-Unis veulent construire une coalition, ils doivent véritablement entendre les griefs des autres pays et renoncer à l'unilatéralisme.

 Sur les images de la guerre : corps et symbloles. Vincent Amiel
 Si les images sont très présentes depuis le 11 septembre, leur gestion civique et militaire est peu lisible. Que montrer quand on ne peut pas tout montrer ? La télévision, loin de s'inspirer de Hollywood, montre des signes de la puissance alors que l'image de la fragilité est mieux reçue.

  ARTICLES
 Internet, lecture et culture de flux. Entretien avec Jean-François Barbier-Bouvet
 Le réseau numérique ne déstabilise pas l'écrit au profit de la technique mais favorise des manières de lire - lecture finalisée, lecture par prélèvement, lecture de plan... - qui s'éloignent des habitudes de lecture imposées par le livre. Ces usages pourront-ils se concilier ?

 Ecrire tranquille ? Tassadit Imache
 La romancière mène ici une double interrogation sur son activité d'écrivain et sa réception. Comment échapper aux étiquettes, aux assignations à la sociologie des banlieues, quand on cherche à parler d'un sentiment de double appartenance : écrire tranquille, marcher tranquille dans la ville, cela restera-t-il un rêve irréalisable ?

 Rire au cinéma : Jacques Tati, Jacques Rozier. Olivier Mongin
 Ces deux cinéastes, quoique fort différents, accordent tous deux une place privilégiée au moment des vacances, de même qu'à des bandes son le plus souvent confuses. Comme si le rire était favorisé par ces parenthèses où la communauté se dérègle ou invente d'autres règles.
 

CHINE : UNE DICTATURE DANS LA MONDIALISATION

 Introduction : La Chine et le 11 septembre. Jean-Philippe Béja

 La politique étrangère de la Chine depuis Tian'anmen ou comment rivaliser avec les Etats-Unis. Jean-Philippe Béja
 Pour développer son économie, la Chine doit s'ouvrir, et particulièrement nouer de bonnes relations avec les Etats-Unis, mais le nationalisme et la volonté d'indépendance conduisent aussi les dirigeants chinois à s'opposer aux Américains. L'ouverture renforce ainsi le durcissement politique de la Chine.

 Falun gong : un militantisme déterritorialisé. Benoît Vermander
 Le mouvement de gymnastique mystique Falun gong a montré pour la première fois en Chine la capacité dont dispose aujourd'hui une organisation déterritorialisée, utilisant par exemple le cyberespace afin de toucher le public chinois aussi bien que les communautés émigrées tout en contournant les interdits du Pcc.

 La renaissance du libéralisme chinois dans les années 1990. Chloé Froissart
 La redécouverte du libéralisme est un phénomène marquant de la scène intellectuelle chinoise des années 1990. Mais les libéraux chinois, outre qu'ils se démarquent nettement du libéralisme démocratique occidental, auront fort à faire pour s'imposer face au pouvoir dictatorial.

 Crise sociale endémique et renforcement de la dictature en Chine populaire. Jean-Philippe Béja
 Loin de libéraliser le régime, l'ouverture économique, qui s'accompagne du développement des inégalités et d'une crise sociale chronique, contribue au durcissement politique. Jouant tout à la fois du nationalisme et de la répression, les dirigeants donnent plus que jamais le sentiment de naviguer à vue.

 Gao Xingjian, l'itinéraire d'un homme seul. Noël Dutrait
 A la surprise générale, c'est un dissident chinois encore peu connu sur la scène des lettres mondiales qui a reçu le prix Nobel 2001. Les jurés de Stockholm ont décidé par là de couronner l'oeuvre d'un auteur qui entreprend de réhabiliter les pouvoirs de l'individu dans une société qui les nie.

 Eloge de la fuite ou éloge du monde ? Marc-Olivier Padis
 En lisant les deux impressionnants romans de Gao Xingjian, la Montagne de l'Ame et le Livre d'un homme seul, on découvre que la nécessité de fuir les passions politiques pour survivre est aussi pour l'auteur une manière de se tourner vers le monde pour mieux l'observer et percer son énigme.

 JOURNAL
Nicaragua : Moskitia, l'envers d'une démocratie (Gilles Batailllon). Kosovo : comment effacer les traces ddu crime (Joël Hubrecht). Lionel Jospin face à la présidence (Michel Marian). Le sport dans l'Union européenne : quelle "exception sportive" ? (Colin Miège). Le sortilège du scorpion de jade, de Woody Allen (Claude-Marie Trémois). Giulio Cesaré, de Roméo Castelluci, ou le corps rhétorique (Richard Robert). Les Aveux du roman, de Mona Ozouf (Claude Habib). François Bédarida (Jean-Louis Schlegel).

 REPERES
 Controverse : La Belgique et la diplomatie "éthique" : forces et limites d'une image par Valérie Rosoux
 Coup de sonde : Insaisissable Walter Benjamin ? par Bérénice Levet
 Librairie. Brèves. En écho. Avis
 
 
 


SOMMAIRE Octobre 2001

Editorial : New York, N Y

FACE A L'EVENEMENT

Quand l'Amérique rejoint tragiquement le monde. Dick Howard
Le paysage politique américain a changé de figure le 11 septembre dernier. Priorités, tendances, conflits, tout est redistribué en fonction de la nouvelle donne. La possibilité de rompre avec les options antipolitiques, qui marquent l'histoire américaine récente, est ouverte.

La nuit en plein jour. La haine dans le paysage. Véronique Nahoum-Grappe
Qu'a-t-on vu le jour de l'attentat ? En revenant sur les images de l'événement, il faut, au risque de l'impudeur du discours, comprendre comment notre regard a été contraint pour mieux saisir notre fascination et notre épouvante.

Le courage politique est la seule vraie défense. William Pfaff
L'éditorialiste américain, basé à Paris, tire à chaud quelques vérités difficiles à entendre pour les autorités américaines, en particulier que celles-ci ne peuvent plus esquiver leurs responsabilités en se croyant à l'abri grâce à la seule technologie.

Sous le choc. Fin de cycle ? Changement d'ère ? Olivier Mongin
Face à l'urgence de l'actualité, il est utile de revenir en arrière sur les éléments d'analyse qui étaient déjà disponibles. Le 11 septembre ne marque pas une rupture mais confirme des tendances déjà marquées tant en ce qui concerne les formes de la violence dans les relations internationales que sur les mutations de la nébuleuse islamiste. Ce travail de relecture des réflexions dont la revue a pu se faire l'écho est complété par un petit recueil de textes, énumérés ci-dessous.

Anthologie succinte : Trois interprétations sur l'avenir de la violence. Pierre Hassner. Un terrorisme du troisième type. Percy Kemp et Assaf Kfoury. Le Pakistan et la radicalisation sunnite conservatrice. Olivier Roy. Qu'est-ce que le postislamisme ? Olivier Roy. Les barbares de l'intérieur et l'urbicide. Olivier Mongin. Les civilisations à l'épreuve. Gérard Leclerc.

L'attentat vu par l'islam. Joseph Maïla
Comment qualifier l'action commise par les commandos suicide ? Ni kamikazes, ni militants au service d'un Etat national existant ou à venir, les hommes du 11 septembre sont atypiques. Au sein même de l'islam, des voix s'élèvent pour leur contester le statut de martyrs.

Que s'est-il passé à Camp David ? La négociation vue par un conseiller du président Clinton. Alexis Tadié
L'échec de la négociation de la dernière chance aux Etats-Unis a fait couler beaucoup d'encre. Mais faut-il chercher à stigmatiser un responsable ou plutôt tenter de comprendre l'épuisement et le blocage progressif d'un processus contradictoire dès son origine et d'une négociation au cours de laquelle la frontière du négociable et du non-négociable n'a jamais été clarifiée.

La maladie de l'islam. Entretien avec Abdelwahab Meddeb
Le radicalisme est une tentation récurrente dans l'histoire de l'islam. Non exempte de violence, cette refondation littéraliste, occupant tout l'espace médiatique, occulte à la fois l'autre grande tradition de l'islam, résolument critique, et les avancées des sociétés musulmanes.
 

ARTICLES
Un garçon convenable : le roman d'un continent. Alexis Tadié
Le premier roman de Vikram Seth, largement reconnu par le public, fait entrer dans le monde indien et les conflits qui le traversent depuis cette cicatrice fondatrice qu'est la Partition avec le Pakistan.

La culture scientifique en France : institutions, enjeux. Michel Crozon, Bernard Maitte
Enfant pauvre de l'action culturelle, la culture scientifique ne peut, dans le contexte actuel, rester négligée. Après un rappel des efforts et de choix qui ont été faits dans ce domaine, les auteurs plaident pour un renouveau ambitieux de la diffusion du savoir scientifique.

Vie examinée, vie justifiée. Monique Canto-Sperber et l'actualité de la pensée morale. Paul Ricœur
Commentant l'ouvrage de Monique Canto-Sperber, l'Inquiétude morale et la vie humaine, Paul Ricœur s'interroge sur la situation actuelle de la réflexion morale dans la philosophie française.

La philologie comme art critique. Autour de l'oeuvre de Jean Bollack. Patrick Llored
Spécialiste des auteurs de l'Antiquité grecque, J. Bollack a consacré tous ses travaux à réhabiliter la philologie, une matière qui n'a cessé de perdre du terrain devant les disciplines de la modernité intellectuelle comme la phénoménologie et les sciences sociales. Or, parce qu'elle interroge le sens, la philologie peut avoir prétention non seulement à faire avancer la connaissance de l'homme, mais aussi à devenir un savoir critique des autres savoirs.

L'alcyon. Poème de Claude Habib

JOURNAL
L'espace de Schengen : l'immigration, les refugiés et la nature des frontières (Catherine Withol de Wenden). Jean-Paul II promoteur de l'identité ukrainienne (Annie Daubenton). Chevènement, jusqu'où ? (Michel Marian). L'embryon comme partenaire de discussion : un débat allemand (Daniel Bogner). Le projet de stériliser les femmes "handicapées mentales" (Henri-Jacques Stiker). La thèse d'Elisabeth Teissier : lecture d'un sociologue (Philippe Cibois). Monde désenchanté, monde dépolitisé ? (Jean Leca). Le sinistre destin d'Amélie Poulain (Claude-Marie Trémois).

REPERES
Controverse : Enseigner la philosophie ? par Joël Roman. Un accusateur tardif un peu trop empressé par François George
Coup de sonde : Le "phénomène Sartre". Les dimensions inégalées d'une célébrité par Jean-Paul Louis
 
 
 
 
 

SOMMAIRE AOUT-SEPTEMBRE 2001

 Editorial: Traquer les faits. Milosevic et la disparition des corps.
 

 ARTICLES

 Israël et la Palestine sous tension. Daniel Lindenberg, Joseph Maïla
 La nouvelle intifada, l'échec des négociations de Camp David II, l'élection d'Ariel Sharon, sont autant d'étapes de la nouvelle crise du processus d'Oslo. Si celui-ci semble gelé, le rapport Mitchell et une plus grande implication de l'Europe sont aujourd'hui les deux seules pistes pour l'option diplomatique.

 Plaidoyer pour l'Université. Givanni Busino
 On ne surmontera pas la crise de l'université par un retour en arrière ni par l'inflation des budgets. C'est le modèle universitaire qu'il faut repenser et les fonctions qu'on lui assigne. L'auteur plaide ici pour la clarté des rôles et une pluralité d'institutions.

 Le cerveau et l'ordinateur: une comparaison abusive. Jean-Claude Guillebaud
 Le perfectionnement des recherches sur l'intelligence artificielle et le développement des sciences cognitives tendent à effacer l'idée de frontière entre la machine et le vivant. Pourtant, le développement de la connaissance ne devrait-il pas, à l'inverse de cette tentation de réduction, nous donner une idée plus complexe de la subjectivité humaine ?

 Russel Banks ou le péché des pères. Guillaume le Blanc
 De Continents à la dérive au monumental Pourfendeur de nuages en passant par Affliction, De beaux lendemains et Sous le règne de Bone, l'oeuvre de Rusell Banks trouve son origine dans le péché des pères, obsession qui est la matrice d'une matière romanesque foisonnante comme d'une vision bien précise de l'Amérique contemporaine.
 

 A LA RECHERCHE DU MONDE MUSULMAN

 Introduction: Islamisme, néofondamentalisme, postilamisme: vraie ou fausse guerre des mots ? Olivier Mongin

 I. POLEMIQUE ENTRE CHERCHEURS A PROPOS DE L'ISLAM POLITIQUE

 De l'islamisme au postilamisme, vie et mort d'un concept. François Burgat
 Les islamistes ont-ils changé au point de ne plus mériter leur nom ? Des thèses convergent aujourd'hui pour les dire "sur le déclin", voire "dépassés": nous serions entrés dans l'ère du "postislamisme". F. Burgat conteste ici cette analyse qui correspondait à un goût excessif pour la politique.

 Les islamologues dans l'impasse. Alain Roussillon
 Les approches en termes d'islamisme ou de postilamisme comportent le même risque: celui de reconduire le poncif culturaliste, constitutif de l'orientalisme, d'une irréductible exception musulmane, reposant elle-même sur une "vérité de l'islam" susceptible de s'appliquer d'un bout à l'autre du monde musulman.

 Les islamologues ont-ils inventé l'islamisme ? Olivier Roy
 En réplique aux critiques de F. Burgat et d'A. Roussillon, l'auteur de l'Echec de l'islam politique (1992) affirme que la mise en cause de l'approche politologique à la française, au nom des catégories de pensées indigènes, ignore le passage au politique des acteurs. Si l'islamisme est bien une construction, elle est le fait des acteurs eux-mêmes et non pas des politologues occidentaux.
 

II. DE L'ISLAM POLITIQUE AU POSTILAMISME ?

 Le statut de la charia en Iran: de l'islamisme au postilamisme. Azadeh Niknam
 Paradoxalement, le retour à une application stricte de la charia depuis la Révolution de 1979 en Iran a montré toutes les insuffisances de celle-ci. Ce qui explique l'apparition d'un mouvement religieux postilamiste (dont le premier représentant est Abdelkarim Sorush): au nom des valeurs de l'islam, il réclame l'abandon d'une charia sans cesse plus désavouée et malmenée.

 Le rôle des changements sociodémographiques dans la vie politique iranienne. Marie Ladier-Fouladi
 Ayant assuré le succès de la Révolution islamique iranienne de 1979, la jeunesse a permis de briser les rigidités générationnelles ancestrales. C'est cette même jeunesse qui est le plus sûr garant d'une transformation de la vie politique que les religieux réformistes ne peuvent lui refuser sous peine de perdre l'un de leurs appuis principaux.

 Les organisations de secours islamique et l'action humanitaire. Jérôme Bellion-Jourdan
 Depuis la guerre d'Afghanistan, de nombreuses organisations de secours islamiques ont vu le jour: nées de l'engagement militant pour des populations musulmanes, un temps au ban de la communauté internationale, elles se recomposent aujourd'hui sur une base plus caritative et humanitaire.
 

 III. PHILOSOPHER EN TERRE D'ISLAM

 L'Islam et ses philosophies. Entretien avec Christian Jambet
 Une idée ancrée en Occident voudrait que l'islam, avant tout religion de la Loi, ne favorise pas la philosophie. L'auteur de La Logique des Orientaux montre au contraire comment des penseurs comme Sohrawardi ou Avicenne sont à l'origine de philosophies originales, qui prennent leur essor autour de la question de la Révélation sans s'oppposer à la philosophie grecque ni aux traditions judaïque et chrétienne. En Islam, Révélation et philosophie peuvent aller de pair.

 Averroès, un vieux nom d'Europe. Jean-Loup Thébaud
 Commentateur éclairé d'Aristote dont il transmet un héritage revisité à l'Occident moderne à partir de la Renaissance, Averroès n'a cessé d'être "idéologisé" depuis la fin du XIXe siècle comme la figure d'un islam acceptable par l'esprit européen, celui de la lutte contre l'intolérance et des libertés modernes. Cette utilisation ne doit pas faire oublier qu'on se réclame souvent de lui aujourd'hui pour mieux ignorer l'islam oriental, celui du chiisme.

 JOURNAL
 Que restera-t-il de la présidence ? (Michel Marian). La Jordanie dans le tourbillon régional (Adrian Mac Liman). Le Mexique entre la France et les Etats-Unis (Mauricio Tenorio). L'Asie centrale, carrefour des tensions (Cautier Faramond). Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, de Jean-Pierre Jeunet (Marc-Mathieu Münch). La nuit magique de François Truffaut (Claude-Marie Trémois). Disserter (Claude Habib).

 REPERES

 Controverse: Le dernier Pivot ou le cow-boy, les bavards et le comédien par Olivier Mongin

 Coup de sonde: La vie humaine et la médecine par Jacques Ricot
 
 

Juillet 2001 : Monnaie, souveraineté et lien social
        L'euro ou comment créer une nouvelle valeur
        Les moyens d'action économique de l'Europe
        Manifeste pour l'économie humaine
        Langue française ou langue plurielle ?
        Polémique sur les anthropologues en Amazonie
        Les nouvelles démocraties d'Europe, l'Otan et la russie
        Drogues et dépendance

Juin 2001 : Nation, fédération, le compromis impossible ?
        La nation française après le gaullisme
        La France et l'Europe : entretien avec Jacques Delors
        L'Europe entre crise politique et crise spirituelle
        Serbie, Kosovo : construire la paix
        Loft Story, la télévision à l'état brut
        Paul Beauchamp et les Ecritures
        Mozart ou le génie de la discrétion

Mai 2001 : Un ordre mondial incertain
        Les équivoques de la puissance américaine
        Les doctrines militaires dans le nouveau contexte stratégique
        Risques planétaires et sécurité environnementale
        Les historiens et les archives du Vatican (1939-1945)
        Ivan Illich et Réné Girard
        Les feux mal éteints de l'implosion yougoslave
        Le sport à l'heure des choix
 


 

MARS-AVRIL 2001

Editorial : Qu'est-ce qu'une expérience? L'obsession de Serge Daney

L'UN ET L'AUTRE SEXE
Déliaisons dans le mariage et la filiation
Les anthropologues et la différence des sexes
L'égalité sociale, la guerre des sexes et le Féminisme
Conduites amoureuses et nouveau contrat de Genre
Amour, virilité, féminité
















I.MASCULIN, FEMININ

La côte d'Adam. Retour sur le paradoxe démocratique. Irène Théry
Tant que nous regardons les relations entre les sexes, telles qu'elles s'organisent aujourd'hui, comme un héritage et un prolongement d'une domination masculine millénaire, nous ne comprenons pas la profondeur des changements que nous vivons. En effet, la révolution démocratique n'est pas qu'une anecdote de l'histoire ni une ruse de la domination, c'est le début d'une autre façon de penser la société, la dépendance, l'inégalité et, finalement, la différence des sexes.

A. LE SEXE ET LES RUPTURES MODERNES

L'inégalité entre les sexes et l'égalité entre les hommes. Le tournant des lumières. Sylvie Steinberg
Le modèle de l'incommensurabilité biologique entre l'homme et la femme et la sexualisation du corps qui s'impose à partir des années 1760-1770 forment une machine de guerre contre les inégalités fondées sur la naissance mais ancrent dans le sexe l'infériorité naturelle de la femme.

Vers une reconnaissance de la pluriparentalité? Agnès Fine
Si l'on dissocie parentalité et filiation, si l'on reconnaît qu'un enfant peut avoir soit simultanément, soit successivement dans sa vie plusieurs adultes exerçant des fonctions parentales, des questions juridiques inédites se poseront toujours nombreuses.

Amour et sexualité : la matrice chrétienne. Jean-Claude Eslin
Le christianisme a donné forme à des synthèses successives de foi et de culture, où l'amour et la sexualité avaient leur place. Il y avait à la fois de l'érotique, de la symbolique et des langages nuancés sur l'amour dans l'ancien monde chrétien. A l'âge du libéralisme, qui est un art de la séparation, le choc des logiques ne peut être que frontal.

Malaise dans la psychanalyse. Caroline Eliacheff
Peut-on intervenir dans le débat public au sujet de la différence des sexes, de la famille ou de l'adoption au nom de la psychanalyse? Malgré une forte demande sociale, les analystes hésitent à engager leur discipline dans un discours perçu comme normatif. Comment trouver une place dans cette double contrainte?

B. VARIATIONS ANTHROPOLOGIQUES

Privilège de la féminité et domination masculine. Entretien avec Françoise Héritier
Analysant les systèmes de parenté à la suite du structuralisme de Claude Lévi-Strauss, Françoise Héritier met l'accent sur la place particulière du sexe féminin : la femme procréatrice possède le privilège de mettre au monde des enfants de l'un et l'autre sexe, ce qui produit en retour, et comme par compensation, des formes de domination masculine dont toute société offre une variante. En quoi des évolutions scientifiques contemporaines comme la contraception ou le clonage font-elles évoluer ces données et représentations?

"La sexualité est toujours autre chose qu'elle-même". Maurice Godelier
L'apparition des rapports proprement humains de parenté, qui précède celle de l'homo sapiens sapiens, permet à l'anthropologue, suivant ici une inspiration non structuraliste, de comprendre que la différence des sexes est seconde par rapport à la "production" de la société. L'humanité se trouve devant une double tâche : subordonner la sexualité-désir à l'ordre social et placer sous le contrôle de la société la sexualité-reproduction.

La distinction de sexe dans les sociétés. Un point de vue relationnel. Cécile Barraud
La différence des sexes ne peut-elle être pensée que dans les termes de l'égalité ou de l'inégalité? Peut-on imaginer une relation dissymétrique, un rapport hiérarchique de subordination qui ne soit pas inégalitaire? C'est à de telles interrogations qu'invite cette approche anthropologique qui, dans le sillage de Louis Dumont, souligne que les termes d'un rapport (homme-homme, femme-femme, homme-femme) ne se comprennent qu'en référence à un "tout" qui est ici le principe de distinction lui-même.

II.HOMMES, FEMMES

La solitude des trentenaires. Remarques introductives sur le nouveau contrat de genre. Marc-Olivier Padis
Les séries télévisées (Friends, Ally McBeal, Sex in the City...) qui mettent en scène les situations de célibat prolongé illustrent une interrogation plus générale sur la difficile réinvention d'un code de relations entre hommes et femmes tant dans la vie professionnelle que dans la vie amoureuse.

A. EGALITE SOCIALE ET GUERRE DES SEXES (FRANCE, EUROPE, ETATS-UNIS)

Harcèlement sexuel : les dilemmes de la législation américaine. Jean L. Cohen
La reconnaissance de l'égalité des femmes justifie la lutte contre les formes cachées de discrimination. Cependant, celle-ci conduit à des investigations dans la vie privée et à une réglementation de l'expression sexuelle qui portent atteinte à la liberté des individus. Mais faut-il vraiment choisir entre égalité et liberté?

Chez les parents jusqu'à trente ans. La spécificité espagnole en Europe. Constanza Tobio
Pour comprendre le choix des jeunes de ne quitter le foyer parental que tardivement par rapport aux générations précédentes, il faut voir comment le modèle conjugual est lié à la construction de parcours individuels qui supposent pour tous la perspective de l'indépendance financière.

Les femmes et le workfare de Tony Blair. Jane Lewis
Les femmes, plus que les hommes, prennent en charge les activités éducatives et domestiques. Il n'est pas indifférent de le rappeler quand les politiques sociales lient la protection à la participation au travail rémunéré : comment tenir compte de l'inégale répartition des tâches si l'on fait de l'activité salariée la norme pour tout adulte?

Vie privée, vie professionnelle : l'arbitrage impossible? Table ronde avec Jeanne Fagnani, Margaret Maruani, Dominique Méda et Claude Martin
Si le principe de l'égalité professionnelle entre hommes et femmes n'est guère contesté, la traduction dans les faits est bien lente, notamment parce que les contraintes du travail se redéfinissent sans cesse. On peut donc se demander si hommes et femmes n'ont pas désormais un intérêt commun à défendre un type d'investissement dans le travail qui ne fasse pas au détriment de la vie privée.

Les contradictions actuelles du féminisme. Nathalie Heinich
La parité, la féminisation des noms de profession, le travail de nuit, la réforme de la prestation compensatoire, la pornographie et la prostitution : autant de débats qui ont mobilisé récemment les féministes tout en creusant le clivage entre différencialistes et universalistes. Mais parce que ce clivage brouille peut-être plus les questions qu'il ne les éclaire, il gagnerait à être relativisé.
 

B. AMOUR, VIRILITE, FEMINITE

Y a-t-il un progrès en amour? Claude Habib
Pouvons-nous croire que nous aimons mieux que les êtres qui nous ont précédés? Disposons-nous, pour juger de ce qui nous arrive, de critères plus justes ou de préjugés moins sots? Indéniablement, Rousseau a marqué une avancée dans notre compréhension majoritaire (quoique toujours intime) du phénomène amoureux.

Les déliaisons heureuses. Olivier Abel
La conjugalité n'est pas une affaire de famille entre soi, destinée à assurer la filiation. Le mariage signifie une rupture de l'ordre généalogique et l'élection de l'autre permet un recommencement.

La relation entre femmes : un lien impensable? Marie-Jo Bonnet
Malgré le féminisme, malgré les gender studies, malgré des faux airs de valorisation, le féminin n'est-il pas resté la part refoulée de notre culture?

Le cortège des sexualités. Véronique Nahoum-Grappe
Fête urbaine et manifestation politique, le défilé de la Gay Pride surprend le passant par son exubérance. La mise en spectacle du masculin et du féminin accorde cependant la place centrale à une virilité théâtralisée où l'imaginaire masculin tend à occuper toute la place.

Ces femmes qui font rire. Olivier Mongin
Si, comme le pensait Baudelaire, "la puissance du rire est dans le rieur et nullement dans l'objet du rire", l'avenir du rire passe plus par le rieur que par l'artiste qui fait rire, et l'apparition de femmes comiques (Valérie Lemercier, Anne Roumanoff, Michèle Bernier, Muriel Robin) n'est nullement assurée d'être une victoire annoncée de la femme et de la féminité.

Le sexe et la vie d'une femme. Monique Canto-Sperber
"La protestation contre le caractère omniprésent et sommaire de la sexualité contemporaine ne pourra venir que de l'approfondissement du lien entre les hommes et les femmes, médiatisé par l'invention d'un féminin et d'un masculin modernes. En effet, que la séduction puisse s'altérer en contrat, ou en combat, ou qu'elle s'efforce de s'effacer derrière la simplification sexuelle généralisée représente un réel danger."
 
 
 

Sommaire revues généralistes
Revues de philosophie
Sommaire général
FEVRIER 2001

 Editorial : Diplomatie à la française

 ARTICLES

 Honneurs et horreurs de Tiananmen. Olivier Mongin
 Au centre de Pékin, sur la place Tiananmen, des inconnus continuent de se faire arrêter au moment où une fuite permet la parution, dans la presse occidentale, des discussions des dirigeants chinois décidant la répression en 1989. Voilà une occasion de relire Simon Leys passant en revue les manières d'éluder la question des droits de l'homme en Chine.

 Le pouvoir irakien, dix ans après la guerre. hamit Bozarslan, Hosham Dawod
 Comment Saddham Hussein se maintient-il au pouvoir malgré les suites de la guerre et de l'embargo ? La pénurie, loin de l'affaiblir, le renforce, en intensifiant le système de coercition et de redistribution par lequel le pouvoir marque son emprise sur la société. Dans ce contexte, la renaissance des tribus s'explique par une volonté de contrôle.

 Le gaullisme et la crise de l'Etat. Lucien Jaume
 La Constitution voulue par De Gaulle pour la France répondait à une analyse historique des difficultés de l'organisation du pouvoir politique en France, dans le fil d'une conception du libéralisme par l'Etat. Ce parcours généalogique permet de mieux saisir la crise actuelle de l'esprit des institutions et du gaullisme.

 Pourquoi dater ses pensées ? A propos des Carnets de Joseph Joubert. Pierre Pachet
 "Une raison plausible de vouloir dater ses pensées, c'est qu'elles seraient en elles-mêmes des événements. Nous établissons par là un lien entre notre vie privée et la vie collective. En quelque sorte, nous constituons notre vie privée en espace public "pour nous" ; nous affirmons que notre vie personnelle, au moins pour une part, a sa propre dignité et sa propre grandeur."
 
 

ENTRE LA LOI ET LE CONTRAT

 Introduction : Refondation ? Réforme ? Droit, loi et contrat ?

 Notes en marge de la refondation sociale. Xavier Gaullier et Joël Roman
 Représentatif de la difficulté à réformer, le processus de refondation sociale, trop souvent interprété en termes politiques, met bien en évidence un conflit de légitimité entre les partenaires sociaux et l'Etat, ainsi qu'une confusion dans le traitement des problèmes. Il invite aussi à penser la philosophie que nous souhaitons pour notre démocratie sociale.

 Syndicalisme, chômage et retraites. D'un chantier à l'autre. Entretien avec Nicole Notat
 Alors que plusieurs négociations ont placé la CFDT au centre des débats, sa responsable confédérale revient ici sur sa vision du syndicalisme, sur la stratégie d'ensemble qui pourra répondre aux mutations du travail et sur les chantiers en cours.

 La protection sociale et les nouveaux parcours de vie. Xavier Gaullier
 Des parcours individuels moins standardisés, des formes d'emploi atypiques, des temps sociaux désynchronisés : comment organiser la solidarité collective sur ces bases ? Comme le montre bien le débat sur les retraites, l'Etat-providence doit prendre la mesure des recompositions en cours.

 Le sens du contrat dans les politiques publiques. Jean-Pierre Gaudin
 L'Etat, rapidement suivi par les régions et les départements, a recours de plus en plus largement à la contractualisation, parfois dans une grande confusion. Cela signifie-t-il une perte de substance de l'action publique ? Rien n'est moins sûr. Loin de s'opposer, la loi et le contrat se combinent mais invitent aussi à se demander ce qu'on entend aujourd'hui par décision et délibération.

 Quel Etat-providence pour le XXIe siècle ? Convergences et divergences des pays européens. Gosta Esping-Andersen
 Les mutations de l'emploi et les changements dans les structures familiales font apparaître de nouveaux risques sociaux et de nouveaux besoins qui affectent particulièrement les jeunes et les familles avec enfants. Alors que les orientations actuelles favorisent largement les plus âgés, il s'agit de repenser le cycle de vie, l'équilibre entre transferts financiers et services mais aussi, plus généralement, les principes directeurs de justice et d'égalité sociale.

 La fonction anthropologique du droit. Entretien avec Alain Supiot
 Si le droit se trouve au centre d'un nombre important de débats, c'est parfois au prix d'un appauvrissement de la conception du droit. C'est pourquoi cet entretien avec l'un de ceux qui mènent aujourd'hui une réflexion reconnue sur le sujet est l'occasion d'approfondir, en partant du droit du travail, les notions mises en scène au cours de ce dossier.
 

 JOURNAL
 La gauche et l'impôt négatif : une conversion prévisible (Bernard Perret). Fébrilité unioniste à droite (Michel Marian). Impressions d'un universitaire en Chine (Jean-Michel Laurent). Qui sont les "déplacés" colombiens ? (Michel Agier). Affaire Marzouki : la France doit soutenir les Tunisiens "à bout de patience".

 REPERES
 Controverse : Nouvelles technologies, nouvelle économie ? par Jean Gadrey
 Coup de sonde : Une correspondance au coeur du siècle : Arendt et Heidegger par Hans Scheulen et Zoltan Szankay
 Sauf-conduit : Annie Le Brun : désertons les perspectives balisées par Adrien Le Bihan
 Librairie. Brèves. En écho. Avis
 
 
 
 
 

Sommaire revues généralistes
Revues de philosophie
Sommaire général
JANVIER 2001

Editorial : Les embryons, les foetus et leurs bonnes fées

ARTICLES

- Naissances coupables ? A propos de l'"affaire Nicolas Perruche" et d'autres du même genre. Danielle Moyse
Un enfant né handicapé peut-il se prévaloir d'un droit de ne pas naître et revendiquer un préjudice d'être né ? C'est la surprenante question que les tribunaux sont de plus en plus souvent, amenés à juger.

- Y a-t-il une alternative au capitalisme ? Pascal Bruckner
"Sans doute faudrait-il commencer par désacraliser le capitalisme, cesser de le prendre comme une idole sinistre ou bénéfique, l'utiliser plutôt que le diaboliser. Il ne se résume pas tout entier à l'expérience que nous en faisons aujourd'hui, il n'a pas épuisé sa diversité, il reste inachevé et doit poursuivre le dialogue de ses définitions possibles."

- Démocratiser l'enseignement des relations internationales. Jean-Michel Delacomptée
Le gouvernement vient de décider la création d'un établissement supérieur d'enseignement et de recherches en relations internationales qui devrait être l'occasion de s'interroger sur les missions des représentants de la France à l'étranger.

- Egalité et hiérarchie : Célestin Bouglé et Louis Dumont face au système des castes. Alain Policar
umont reconnaissait sa dette envers l'auteur de l'Essai sur le régime des castes (1908). Les deux spécialistes de l'Inde affichent pourtant un désaccord qui révèle des préoccupations divergentes. Pour Bouglé, les castes sont l'objet d'une réflexion sur les obstacles à la démocratie. Pour Dumont, elles mettent sur la piste de la coexistence des différences sous un régime holiste.

- Le syndrome français de l'accusation. A propos de l'oeuvre de François Tricaud. François George
Résistant, philosophe, F. Tricaud (1922-1999) est l'auteur de l'Accusation. Recherche sur les figures de l'agression éthique, ouvrage magistral reprenant à nouveaux frais, au regard du stalinisme, l'examen de la posture de l'accusation qui stigmatise, en même temps qu'un syndrome très français, tous les excès du délire idéologique.

- Ma rencontre avec Malraux. Ernesto Sabato
"A la littérature gratuite, où l'indifférence au destin de l'homme engendre la pompe stylistique, l'esprit courtisan et le vice verbal. Malraux oppose une grave préoccupation spirituelle et une recherche du sens de l'existence qui semble exiger la nudité verbale que nous imaginons toujours pour la Vérité."
 

EPIDEMIES : LES ATTENTES POLITIQUES ET SANITAIRES

La croisade du président Mbeki contre l'orthodoxie du sida. Philippe Denis En 1999, environ 10% des Sud-Africains étaient séropositifs. Or, au nom d'une "spécificité africaine" de la maladie, le président de ce pays refuse la prise en charge des populations atteintes (hommes, femmes enceintes, enfants et orphelins toujours plus nombreux) par les méthodes qui ont fait leurs preuves en Occident.

Quels critères pour une juste répartition des soins ? Joseph Brunet-Jailly Intérêt des groupes pharmaceutiques, captation clientéliste de l'aide par les gouvernements, inefficacité des actions existantes, "droit d'ingérence" conçu à l'aveugle... Les griefs contre la coopération sanitaire Nord-Sud sont l'occasion d'examiner les conditions d'une solidarité conçue selon de plus justes critères.

L'hépatite du toxicomane, une épidémie de seconde zone. François-Rodolphe Ingold Tout à contenir les progrès du VIH, les acteurs de la lutte contre le sida ont commis des erreurs d'appréciation dans les campagnes de prévention destinées aux toxicomanes à l'égard de l'hépatite C. La voie était libre pour l'expansion d'un virus moins spectaculaire mais tout aussi mortel, quoique à plus long terme.

UNE TURQUIE INCERTAINE AU SEUIL DE L'EUROPE

Le conflit des mémoires. Débris ottomans et Turquie contemporaine. Olivier Abel Pourquoi l'Europe reproche-t-elle interminablement à la Turquie son déficit démocratique ? Pourquoi sous-estime-t-elle une tradition de débat qui remonte aux réformes ottomanes du siècle dernier ? Plus que jamais, les régimes de mémoire hérités du passé retardent la naissance d'une identité européenne pluraliste.

La crise comme instrument politique en Turquie. Hamit Bozarslan Durant la dernière décennie, la vie politique turque a été rythmée par des crises à répétition (problème kurde, montée de l'islamisme) qui montrent l'habileté de l'armée à tirer parti de toutes les situations pour consolider son pouvoir mis en place dans les années 1980.

La Turquie des hommes et la Turquie des femmes. Nilufer Güngörmils La rue aux hommes, la maison aux femmes : cette ligne de partage entre les sexes, évoquée ici non sans humour, peut-elle être mise en cause ou déplacée ? Les résistances à des évolutions sont encore fortes.

Une société qui retrouve confiance ? Table ronde avec Olivier Abel, Ahmet Insel, Rusen Cakir et Omer Laçiner Revenant sur des traits de l'histoire turque (nostalgie de la grandeur militaire ottomane, poids du nationalisme laïque, absence de tradition marchande...), les intervenants montrent la fragilité d'une société pourtant suffisamment lucide et critique pour savoir qu'elle doit se réconcilier avec elle-même.
 
 

Sommaire revues généralistes
Revues de philosophie
Sommaire général
DECEMBRE 2000
 

SOMMAIRE DECEMBRE
Editorial : La vache folle

ARTICLES
Le sport devant la justice : des scandales aux affaires judiciaires. Muriel Augustini, Pascal Duret
Les champions devant les juges, ce n’est pas seulement une image pour les journaux, c’est aussi un changement de registre dans le traitement du dopage. Alors que le scandale sportif se déroulait selon un processus maîtrisé par le monde du sport, les affaires et le passage au judiciaire instaurent une relation inédite entre le sportif, les autorités sportives et l’opinion.

Les Balkans vus de France au XXe siècle. Paul Garde
On a souvent dit que l’attitude française face à l’éclatement de la Yougoslavie s’expliquait par le poids de l’histoire de notre relation aux Balkans. qu’en est-il exactement ? En distinguant systématiquement les positions officielles de l’attitude de l’opinion, Paul Garde propose la synthèse qui mnaquait sur ce sujet.

Forever, and ever, and ever. Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick Altiero Scicchitano
A travers la présentation du denier film du cinéaste anglais, on retrouve le fil de son projet suivi avec obstination : rechercher dans toutes les époques (de la préhistoire au futur proche) et dans tous les genres (du fantastique au film de guerre) un tissu d’images et de sons qui fasse toucher du doigt la fragilité de notre condition et l’échec programmé de nos tentatives pour en sortir.

La politique et la dynamique des passions selon Augustin. Jean-Claude Eslin
Si la démocratie contemporaine languit, dit-on, c’est qu’elle manque de passions. C’est pourquoi, il est crucial de nous interroger sur l’histoire des passions dans leur rapportt à la chose publique, en repartant de Saint Augustin.

Discours mondain contre discours doctrinal. Les Maximes de La Rochefoucauld. Charles-Olivier Stiker-Métral
L’action des hommes et leurs passions : c’est également le sujet de La Rochefoucauld qui, dans la forme courte de la maxime si peu propice, pour les philosophes, à la construction d’une pensée, parvient à unifier un discours mondain sur les comportements, un discours philosophique sur les passions et un discours théologique sur la concupiscence.

L’ENVERS ET L’ENDROIT DU MONDE

— Introduction : Unification du monde ou bouleversement des mondes ? Olivier Mongin

La Raison, l’Orient et l’Occident. Amartya Sen
Le mouvement de la mondialisation conduit-il à une forme d’uniformisation culturelle du monde ? Au centre des polémiques entraînées par cette question réside la valeur que nous accordons à la raison. Alors qu’un discours antioccidental rejette les valeurs de la raison, instrumentale et impérialiste, l’économiste anglais d’origine indienne, prix Nobel d’économie, plaide ici pour une vision plus fine des traditions et rappelle que d’autres civilisations ont revendiqué la pensée rationnelle.

Mondes émergents et civilisations à l’épreuve. Gérard Leclerc
Lintensification des échanges au niveau mondial ne signifie pas une circulation à sens unique des flux techniques, financiers, culturels, démographiques... mais plutôt des réseaux disjoints, qui ne vont pas d’un centre vers une périphérie mais partent de plusieurs noeuds qui ne participent pas tous de la même façon à la mutation en cours.

Au péril de la dérégulation mondiale. Jean de Maillard
Sous la surface paisible d’une globalisation dédiées au progrès des échanges et à l’ouverture des frontières, s’agitent et s’affrontent d’un côté ceux qui ont déjà pu s’affranchir de la coercition légale des Etats et de l’autre ceux qui restent condamnés à la subir. Le heurt qui naît de leur rencontre donne à la mondialisation l’énergie qui l’anime.

Violence, argent facile et justice au Brésil. Alba Zaluar
La petite délinquance des rues brésiliennes renvoie à la situation sociale que connaît la population des grandes villes (paupérisation, ruptures familiales...) mais aussi à l’organisation en réseau des cartels de la drogue qui font le lien avec des trafics à un niveau international.

Colombie, la société prise en otage. Daniel Pécaut
La Colombie sombre dans la violence au milieu d’une indifférence stupéfiante. Elle est passéée d’une guerre paysanne et périphérique, gouvernée par les logiques de la guerre froide, à une confrontation dans laquelle les antagonistes armés ont un pied dans le local et l’autre dans les réseaux de trafic internationaux, contrôlent les ressources principales et érigent la violence en dynamique ordinaire de la vie sociale.

JOURNAL
La politique étrangère de Bill Clinton : un héritage ambigu (William Pfaff). Lettre de la Martinique (Michel Herland). La démocratie sociale, une espèce en voie de disparition ? (Olivier Mongin). Les tressautements de la cohabitation et la remise en marche de la gauche (Michel Marian). Photographie prise par des touristes sur la place de Mexico (Guillermo Sheridan). Chaïm Soutine à Céret (Diane Joly). Ca ira mieux demain, de Jeanne Labrune (Claude-Marie Trémois).
 

REPERES
Controverse : L’économie et les mathématiques. Les enjeux politiques d’une vraie controverse scientifique par Bernard Perret
Coup de sonde : Pour ne pas en finir avec la querelle de l’art contemporain par Jean-Paul Louis
Sauf-conduit : Sur un fragment inédit du journal de Witold Gombrowicz par Adrien Le Bihan
 
 

Sommaire revues généralistes
Revues de philosophie
Sommaire général
NOVEMBRE 2000

Editoriaux : Les Balkans après Milosevic - La gauche, l'Etat et le social

L'ÉCONOMIE, AVEC OU SANS VALEURS ?

Nouvelle économie ? Nouvel individu ? Nouvelles valeurs ? Olivier Mongin. Le débat sur la "nouvelle économie" et sur les valeurs qu'elle induit renvoie moins à la question d'un changement de paradigme économique qu'aux interrogations sur l'individu contemporain et sur la crise de fondement de la valeur économique.
La "nouvelle économie", un mythe libéral ? Bernard Perret Discutant le dernier livre de Jean Gadrey qui s'attaque aux idées reçues sur la "nouvelle économie", l'auteur note qu'"on ne peut plus se contenter d'en appeler à une régulation renforcée de l'économie de marché, tant sa domination est aujourd'hui de nature culturelle". D'où l'importance de la distinction entre société de marché et économie de marché, qui possède une indéniable vertu heuristique.
Au-delà du libéralisme social. Jean-Louis Laville L'analyse des deux projets phares du gouvernement de Lionel Jospin, les emplois-jeunes et la réduction du temps de travail, manifeste les limites des politiques redistributrices de l'Etat dans un contexte de libéralisme débridé. Pour dépasser les limites de l'étatisation sans verser pour autant dans une conception purement gestionnaire de l'économmie, il paraît urgent de renouveler l'imaginaire de la réforme.
L'individu, le marché et l'opinion : réflexions sur le capitalisme financier. André Orléan Où que l'économiste tourne son regard, il constate une même emprise des réalités financières. Dans ce contexte, une compréhension adéquate de la logique financière est devenue un préréquis absolu pour qui veut comprendre la société contemporaine. La thèse développée ici établit que l'évaluation financière est le produit d'une logique d'opinion et non pas l'expression d'une grandeur objective. Avec le passage potentiel d'un individualisme citoyen à un individualisme patrimonial, c'est toute la question de l'espace public qui est ainsi posée.

ARTICLES

L'expert, le politique, le prophète et le moraliste. Jean-Pierre Dupuy
 A partir de deux études de cas portant sur l'environnement et les prévisions démographiques, on voit comment, dans des sociétés où l'on gouverne à l'opinion, l'absence de réflexion morale sert souvent d'alibi aux choix guidés par les experts.

Comment mener une politique de très long terme ? Le cas des déchets nucléaires Gilles Hériard-Dubreuil
 Les décisions politiques dont les conséquences seront sensibles pour les générations futures (comme la gestion des déchets nucléaires) impliquent des conceptions éthiques et temporelles inédites (reconnaissance d'un bien commun intergénérationnel, réversibilité des choix...) qui restent larement à imaginer.

Un avis controversé sur l'euthanasie. Jacques Ricot L'avis du Comité consultatif d'éthique intitulé Fin de vie, arrêt de vie, euthanasie (mars 2000), tout en réaffirmant la condamnation de l'acharnement thérapeutique et la nécessité de développer les soins palliatifs, propose d'introduire une "exception d'euthanasie" qui mérite discussion.

Le sentiment antigouvernemental aux Etats-Unis : essai de généalogie. François Vergniolle de Chantal La campagne des élections présidentielles américaines de novembre 2000 apporte une nouvelle preuve de la défiance largement partagée vis-à-vis du gouvernement fédéral. Les thèmes récurrents du retour du pouvoir aux Etats fédérés et du rejet de l'Etat central montrent la vivacité de ce courant anti-fédéraliste.

Kosovo : le piège humanitaire des enclaves. Fabien Dubuet Milosevic profitait de l'existence des enclaves serbes au Kosovo pour discréditer la gestion de la Kfor tout en instrumentalisant à son profit l'action d'organisations non gouvernementales trop souvent aveugles aux manipulations politiques dont elles font l'objet. Ce texte revient sur ces foyers de tension au Kosovo et présente un état de la situation dont hérite le nouveau président de la Fédération yougoslave.

L'humanité mise à nu. A propos du portail, de François Bizot, et des Récits des marais rwandais, de Jean Hatzfeld. Olivier Mongin Bouleversants, ces deux ouvrages se penchent sur le surgissement de l'horreur et sur la fragilité de la frontière entre l'humain et l'inhumain : au Cambodge, c'est F. Bizot retrouvant l'un des pires criminels khmers rouges rencontré autrefois : au Rwanda, c'est J. Hatzfeld permettant aux rescapés tutsis de conjurer l'inoubliable par la parole.

JOURNAL
Le soulèvement palestinien fracasse la "paix probatoire" (Daniel Lindenberg). La politique et les affaires (Michel Rocard). Politique française : vers les guerres de succession (Michel Marian). Rencontres européennes du livre à Sarajevo (Joël Roman). Lumière sur la garde à vue (Harold Epineuse). Masaryk, le penseur et l'homme d'Etat (François Fejtö). Mounier et d'autres générations (Marc-Olivier Padis). Pokémon contre Nounours (Pascal Duret). Esther Kahn, d'Arnaud Desplechin (Michel Estève). Animaux, suivi d'Autres Animaux, d'Alain Enjary (Claude-Marie Trémois).
 

REPERES
Controverse : Une Europe sans héritage religieux ? par Marc-Olivier Padis
Coup de sonde : Bach, le patron par Claude Glayman
Sauf-conduit : Les Aïeux, de Mickiewicz, en miroirs déformants par Adrien Le Bihan
 
 

Sommaire revues généralistes
Revues de philosophie
Sommaire général
OCTOBRE 2000

Editorial : Les France de Gérard Depardieu

DELINQUANCE JUVENILE, DROIT DES MINEURS ET VIOLENCES COLLECTIVES

Un itinéraire dans la justice des mineurs. Entretien avec Alain Bruel. - Ancien juge des enfants, auteur récemment d'une série de rapports sur la paternité, Alain Bruel est particulièrement bien placé pour éclairer les inflexions de la justice des mineurs, mal-aimée des juristes, critiquée par de nombreux élus, confrontée à une crise de l'analyse des délinquances juvéniles qui accentue le désarrroi de l'ambition éducative.
Repenser le droit pénal des mineurs. Dominique Youf. La juridiction des mineurs s'appuie sur une ordonnance fondatrice de 1945, souvent citée. Mais que dit-elle au juste ? Une analyse précise de ce texte permet de montrer les tensions qui le traversent, entre une volonté paternaliste protectrice et un droit pénal classique, et expliquent les ambivalences dans laquelle la justice des mineurs se débat actuellement.
La peine et la prison. Thierry Pech. L'actualité du printemps et de l'été a montré un frémissement d'intérêt de l'opinion pour les prisons qui s'est traduit en particulier par la publication de deux rapports parlementaires avançant des propositions de réformes. Mais quelle sera la suite de ce regain d'intérêt ?
Reconnaissance, délinquance et violences collectives. Hugues Lagrange. Après avoir rappelé la nature des illégalités et leur évaluation dans la période récente, on ne peut que constater un déficit du côté des analyses. Une interprétation de la violence comme lutte pour la reconnaissance a l'intérêt de s'interroger sur le comportement des jeunes comme êtres sociaux et non comme individus en déficit.
De l'art du conflit à l'art de l'esquive. Marc -Olivier Padis. Les violences juvéniles provoquent d'autant plus la stupeur et l'inquiétude que les adultes ne savent plus bien quel statut accorder au conflit dans la vie sociale et politique. Quant tout le monde pratique l'art de l'esquive, l'incompréhension s'installe et suscite la multiplication de lectures contradictoires de nos difficultés.

ARTICLES
"La chair est la proie de la langue". Entretien avec Pierre Michon. "Le geste artistique qui me paraît le plus admirable au monde, confie ici l'écrivain Pierre Michon, est celui de ces vieux peintres orientaux qui pendant dix ans ne font rien, se promènent au bord de l'eau, et qui tout à coup en deux minutes et trois coups de pinceaux font un admirable canard".
Qu'est-ce qu'un bon film ? Laurent Jullier. Après la polémique des cinéastees et des critiques sur l'évaluation des films, on peut revenir à froid et sans grandiloquence sur la question tabou des critères : sans vouloir tout réduire à une thèse ni renoncer absolument à la possibilité d'un jugement, ce texte montre comment construire une critique qui ne boude pas son plaisir.
Le rapprochement des conditions. Une enquête sur la série télévisée urgences. Sabine Chalvon-Demersay. Quelle est la nature des liens qui naissent au travail ? Alors que la vie démocratique érode les liens familiaux, civiques, institutionnels, l'action partagée dans un métier ne crée-t-elle pas une solidarité d'une intensité particulière ? Telle est l'interrogation inattendue à laquelle nous invite l'analyse de la très populaire série américaine consacrée à la vie d'un service d'urgences hospitalières.
La démocratie condamne-t-elle l'école à la crise. Guy Coq. L'école en démocratie se trouve confrontée à deux dynamiques contradictoires : une demande égalitaire d'extension de l'enseignement mais aussi une demande qualitative de différenciation. Plutôt que de s'affronter sur l'impossible arbitrage entre ces deux logiques, mieux vaut se demander comment preendre en compte positivement cette indépassable contradiction.
"Quand le temps de l'épreuve vint." Le procès de Mounier. Joël Roucloux. Si le procès récurrent monté contre Mounier renvoie à une profonde crise de l'art polémique qui caractérise l'histoire intellectuelle, il demande aussi à décortiquer les risques pris parMounier dans ses engagements mais aussi au préjugé téléologique auquel succombent ses procureurs. L'auteur de cette étude, guère convaincu par les thèmes de la révolution personnaliste, n'en appelle pas moins à reconnaître la "'détermination éthique" de Mounier

JOURNAL
La gauche plurielle, la refondation sociale et la réforme politique dans l'hexagone. (Alain Lebaube, Michel Marian, Olivier Mongin et Joël Roman). Quelle stratégie globale américaine ? (John Mason). Lettre de la Martinique (Michel Herland). En marge d'un texte du cardinal Ratzinger (Jean-Claude Eslin). Masaryk, le penseur et l'homme d'Etat (François Fejtö). Pokemon contre nounours (Pascal Duret). A la verticale de l'été, de Tran Anh Hung (Michel Estève). Yi yi d'Edward Yand (Claude-Marie Trémois).

REPERES
Controverse : Quel retour de la censure ? par Joël Roman
 
 

Sommaire revues généralistes
Revues de philosophie
Sommaire général

 
 
 



 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr