Ethnologie française
Responsable du site:
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr

 
Revues de philosophie
Revues généralistes
Retour au sommaire général
Abonnement à l'information

 
Sommaire Présentation Contacts Dernier numéro paru Sommaire des précédents numéros

 
 



Haut de cette page
Présentation (note de la rédaction)

"La revue Ethnologie française analyse les faits de société qui façonnent nos cultures par ses numéros spéciaux, tels que La ritualisation du quotidien; Pratiques alimentaires et identités culturelles; Les cadeaux : à quel prix ?"

"Depuis 1971, elle publie des recherches conduites sur des cultures d'expression française. Aujourd'hui elle s'ouvre largement par des numéros où elle donne la parole à des auteurs des pays européens autres que la France. Ainsi : Italia, Regard d'anthropologues italiens; Roumanie, constructions d'une nation; Russie, paroles russes; Allemagne : l'interrogation; Portugal : du Tage à la Mer de Chine; Espagne : Anthropologie et cultures; Bulgarie : Voix d'hier - Paroles d'aujourd'hui."
"Elle couvre un vaste champ d'investigation par ses numéros à la pointe de la recherche : Science/Parascience; Penser l'hérédité; Sida : deuil, mémoire, nouveaux rituels; Les mots des institutions; Pliures, coupures, césures du temps; Envers et revers de la transmission."

"Ethnologie française participe ainsi activement aux débats qui stimulent notre rapport au monde. Par une mise en perspective d'analyses de terrain, elle interroge les outils dont on use pour parler de nos sociétés : Le motif en sciences humaines; Textures mythiques; Astérix, un mythe et ses figures; Musée, nation : après les colonies; Les Nouveaux Mouvements Religieux; Terrains mins en ethnologie."
 

"Ses comptes rendus d'ouvrage visent en outre à une confrontation sans concessions avec l'histoire, la philosophie ou la linguistique."

"La revue s'adresse certes à des chercheurs, des universitaires, des responsables d'institutions. Mais par-delà, elle concerne tous ceux qui portent attention à l'incessant mouvement de nos sociétés.
En créant un serveur sur le réseau Internet, Ethnologie française offre à tous une vaste banque de données qui présente déjà les sommaires de ses numéros et qui rassemblera bientôt la totalité des résumés (en français et en anglais) des quelques mille articles publiés depuis sa création. Prolongement de l'édition imprimée, le serveur Ethnologie française proposera aussi des compléments d'information aux articles publiés. En offrant enfin une tribune libre à chacun, le serveur Ethnologie française souhaite favoriser les échanges et susciter de nouvelles recherches."

"Ethnologie française paraît quatre fois par an, à raison de trois numéros centrés et d'un numéro consacré à un pays de l'espace européen."
 
 



Haut de cette page
Contacts

Site de la revue:
http://www.culture.gouv.fr/sef

Comité de rédaction (sur le site)
Directeur de la publication: Jean Cuisenier.

Comité scientifique : Maurice Agulhon, Christian Bromberger, Alain Corbin, Jean Cuisenier, Jack Goody, Freddy Raphaël, Albert K. Baïbourine, Hermann Bausinger, Pietro Clemente, Carmelo Lison-Tolosana.

Comité de rédaction :
Georges Augustins, Guy Barbichon, Nicole Belmont, Pierre Bidart, André Burguière, Thierry Charnay, Sophie Chevalier, Michel Colardelle, Gérard Collomb, Zeev Gourarier, Jean-François Gossiaux, Jean-Pierre Hassoun, Denis Laborde, Françoise Loux, Frédéric Maguet, Jean-Pierre Peter, André Rauch, Claude Rivière, Michelle Salitot, Martine Segalen, Thierry Wendling, Françoise Zonabend.

Françoise Lautman présidente de la Société d'ethnologie française est membre de droit des Comités de la revue.

Rédacteur en chef : Martin de la Soudière.

Secrétaires de rédaction : Gisèle Borie, Claudine Mochel.
Traduction des résumés : Marie-Anne Coadou. Relecture : Philippe Pigelet.
 

Rédaction :

Ethnologie française
Musée national des Arts et Traditions populaires
6, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris
tél. (33) 01.44.17.60.84
télécopie (33) 01.44.17.60.60
e-mail : ref@culture.gouv.fr
ISSN : 0046-2616

Note aux auteurs. Recherche dans la revue.
 



Haut de cette page
Dernier numéro paru

Numéro 2002/3: Touriste, autochtone: qui est l'étranger?
 
 



Haut de cette page
Sommaire des précédents numéros (les liens renvoient au site)
 
 
De 1971 à 1979 De 1980 à 1984 De 1985 à 1989 De 1990 à 1994 Depuis 1995 Numéros en préparation
Sommaire du n° 2001/1
 
 
 

1971, 1 Mélanges
1971, 2 Mélanges
1972, 1-2 Analyses de littératures populaires
1972, 3-4 Mélanges
1973, 1-2 Regards sur l'architecture rurale (épuisé)
1973, 3-4 Pluralité des parlers en France (épuisé)
1974, 1-2 Enquête à Chardonneret (Orne) (épuisé)
1974, 3 Mélanges
1974, 4 Mélanges
1975, 1-4 Mélanges
1976, 1 Mélanges
1976, 2 Mélanges
1976, 3-4 Langages et images du corps (épuisé)
1977, 1 Mélanges
1977, 2 Mélanges
1977, 3 Travailleurs immigrés
1977, 4 Mélanges
1978, 1 Mélanges
1978, 2-3 Pour une anthropologie de l'art
1978, 4 Mélanges
1979, 1 Mélanges
1979, 2 Ethnologie maritime
1979, 3 Mélanges
1979, 4 Mélanges

1980, 1 Mélanges
1980, 2 Provinciaux et provinces à Paris
1980, 3 Usages alimentaires des Français
1980, 4 Mélanges
1981, 1 Mélanges
1981, 2 Mélanges
1981, 3 Cultes officiels et pratiques populaires
1981, 4 Parenté et alliance dans les sociétés paysannes
1982, 1 Mélanges
1982, 2 Anthropologie culturelle dans le champ urbain
1982, 3 Mélanges
1982, 4 Mélanges
1983, 1 Mélanges
1983, 2 Mélanges
1983, 3 De l'imagerie populaire contemporaine
1983, 4 Les Ostensions limousines
1984, 1 Mélanges
1984, 2 Les productions symboliques ouvrières
1984, 3 Ethnomusicologie, recherches récentes
1984, 4 Mélanges
 
 

 


1985, 1 Mélanges
1985, 2 Mélanges
1985, 3 Le mobilier. Approches classiques et analyses formelles
1985, 4 Mélanges
1986, 1 Mélanges
1986, 2 Mélanges
1986, 3 Linge de corps et linge de maison
1986, 4 Mélanges
1987, 1 Hommage à Georges Henri Rivière (épuisé)
1987, 2-3 Hasard et Sociétés
1987, 4 Mélanges
1988, 1 Mélanges
1988, 2 Ethnologie et racismes
1988, 3 Régionalismes (épuisé)
1988, 4 Mélanges
1989, 1 L'enveloppement textile
1989, 2 L'apparence physique
1989, 3 Crise du paysage ?
1989, 4 Mélanges


1990, 1 Cultures bourgeoises
1990, 2 Figures animales
1990, 3 Entre l'oral et l'écrit
1990, 4 Paradoxes de la couleur
1991, 1 Anthropologues américains. Regards sur la France
1991, 2 Mélanges
1991, 3 Violence, brutalité, barbarie
1991, 4 Apprentissages Hommage à Yvonne Verdier
1992, 1 Corps, maladie et société
1992, 2 Mélanges
1992, 3 Paroles d'outrage
1992, 4 Mélanges
1993, 1 Textures mythiques
1993, 2 Immigration, identités, intégration
1993, 3 Science/Parascience
1993, 4 Mélanges
1994, 1 Penser l'hérédité
1994, 2 Usages de l'image
1994, 3 Italia. Regards d'anthropologues italiens
1994, 4 Mélanges


1995, 1 Le vertige des traces. Patrimoines en question
1995, 2 Le motif en sciences humaines
1995, 3 România. Constructions d'une nation
1995, 4 Mélanges
1996, 1 Culture matérielle et modernité
1996, 2 La Ritualisation du quotidien
1996, 3 Mélanges
1996, 4 Russie - Paroles russes
1997, 1 Pratiques alimentaires et identité culturelle
1997, 2 Pratiques, rites
1997, 3 Quelles ethnologies ? France Europe 1971 - 1997
1997, 4 Allemagne, L'interrogation
1998, 1 Sida : deuil, mémoire, nouveaux rituels
1998, 2 L'Avatar
1998, 3 Astérix, un mythe et ses figures
1998, 4 Les cadeaux : à quel prix ?
1999, 1 Musiques dans la rue - Terrain de jeu
1999, 2 Portugal. Du Tage à la mer de Chine
1999, 3 Musée, Nation. Après les colonies
1999, 4 Les mots des institutions
2000, 1 Pliures, coupures, césures du temps
2000, 2 Espagne. Anthropologie et cultures
2000, 3 Envers et revers de la transmission
2000, 4 Les nouveaux mouvements religieux
2001, 1 Terrains minés en ethnologie

NUMEROS EN PREPARATION

2001, 2 Bulgarie : voix d'hier, paroles d'aujourd'hui
2001, 3 Ethnologie ouvrière
2001, 4 Le camping
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Numéro 2001/2

Bulgarie. Voix d'hier - Paroles d'aujourd'hui

Sommaire :

Mila Santova: Inconnue, méconnue : La Bulgarie
Stefana Stoykova: Naissance etdévelopement du folklore bulgare au XIXe siècle
Stoyanka Boyadzhieva: Folklore, ethnographie, ethnologie : recherche et théorie en Bulgarie au XXe siècle
Nikolai Kaufman: L'ethnomusicologie bulgare
Anna Ilieva et Anna Shtarbanova: Ethnologie de la danse en Bulgarie
Dimitrina Kaufman et Nikolai Kaufman: La polyphonie populaire bulgare. Etude morphologique
Ivanichka Georgieva: Le feu et la croix : un rite en l'honneur de saint Constantin
Elka Bakalova: La vénération des icônes miraculeuses en Bulgarie : aspects historiques et contemporains d'un pèlerinage
Mila Santova: La question visuelle des signes d'identitfication
Iveta Todorova-Pirgova: Langue et esprit national : mythe, folklore, identité
Doroteya Dobreva: Récits d'un village socialiste : norme et réalité du travail quotidien
Petar Petrov: Les utilisations politiques de la lutte traditionnelle
Haralan Aleksandrov: Le prix du succès : être entrepreneur en Bulgarie aujourd'hui

Etudes et recherches
Ivaylo Ditchev: Les métamorphoses de l'identité bulgare : musée et imaginaire social

Débat
Frédéric saumade: L'obsession sacrificielle
 

Sommaire 2001 N° 1, Terrains minés en ethnologie, Février 2001, P.U.F (sur le site)

- Dionigi Albera, Terrains minés
L'image qu'évoque le titre de ce numéro, Terrains minés, renvoie à la notion de danger. La profession anthropologique est " pleine de dangers ", observait Claude Lévi-Strauss dans les années cinquante [1958 : 410]. Un livre récent, qui présente un bilan des nouveaux enjeux et problèmes de la discipline, nous parle encore d'anthropologues "en dangers " [Agier, 1997].
La suite

- Deborah Puccio, L'ethnologue et le juge. L'enquête de Giovanni Falcone sur la mafia en Sicile
L'expérience professionnelle et humaine de Giovanni Falcone, le juge instructeur du plus spectaculaire procès intenté contre la mafia, nous amène à examiner les relations entre l'enquête judiciaire et l'enquête ethnographique : car c'est grâce à l'instruction du Mariprocesso ( 1986) qu'aujourd'hui nous disposons d'une abondante moisson de données sur Cosa Nostra, son fonctionnement, ses règles internes et son code d'honneur. Si la reconstruction d'une vérité au moyen d'indices, dans un monde protégé par l'omertà, apparente les techniques d'investigation du juge au modèle épistémologique qui est au fondement des sciences humaines depuis le XIXe siècle, l'utilisation d'informateurs appartenant à l'univers mafieux - les repentis ­ est à mettre en parallèle plus directement avec les méthodes de l'ethnographie.

- Abdelmajid Arrif, Fragment d'une enquête dans un bidonville de Casablanca
Mener une enquête ethnologique auprès d'une population soumise à une opération de relogement et marquée par sa dépendance des autorités publiques intervenant sur le cours de son destin résidentiel recèle des difficultés et des pièges que la vigilance méthodologique ne peut suffire à surmonter. Le rapport au pouvoir affecte les prises de paroles et les jugements, et brouille le statut du chercheur soucieux de trouver la bonne distance.

- Jasna Capo Zmegac, Faire de l'ethnologie en Croatie dans les années quatre-vingt-dix
A partir d'une recherche sur les rapatriés croates des années quatre-vingt-dix, l'article évoque les dilemmes de l'anthropologue , en tant qu'elle est aussi citoyenne croate impliquée dans la société locale et globale. Il met en évidence le caractère profondément ambigu de la recherche de terrain et de sa restitution dans une société soumise à un régime autoritaire, où l'activité scientifique ne peut éviter d'incontrôlables interprétations politiques, tant de la part du groupe étudié que de celle de la société englobant.

- Abderrahmane Moussaoui, Du danger et du terrain en Algérie
A propos d'un terrain en Algérie affecté depuis presqu'une décennie par une violence meurtrière, l'auteur s'attache à montrer comment l'anthropologue peut tenter de débusquer une logique dans le chaos ambiant. Dans un conflit où la prise de parole est un enjeu fondamental, et l'opinion personnelle une hérésie à combattre à mort, le travail du chercheur, sans être aisé, n'est pas impossible. L'article essaie de mettre en évidence ses motivations, ses enjeux et ses angoisses, voire les risques qu'il entraîne.

- Anton Blok, La mafia d'un village sicilien
Plutôt que de pénétrer directement en terrain miné, l'ethnologue s'attache au contexte dans le lequel se développe la mafia : l'environnement des grands domaines fonciers, les réseaux de paternité et d'amitié, les relations patron - clients. C'est ce biais qui permet l'observation et le recueil d'une histoire orale.

- Pierre Fournier, Attention dangers ! Enquête sur le travail dans le nucléaire
L'industrie nucléaire est souvent fermée au projet d'investigation des sciences sociales et à sa mise en oeuvre dans les formes conventionnelles du questionnaire, de l'entretien ou du dépouillement d'archives. A partir de notes d'observation portant sur le travail de salariés exposés aux dangers radiologiques, on verra que la démarche ethnographique, quand elle est possible, ne va pas non plus sans problème : du côté de l'interprétation cette fois, ceci étant lié au contexte d'incertitude, de risque, qui pèse sur l'observateur autant que sur l'observé. La difficulté du travail d'observation n'est toutefois pas un obstacle définitif à tout projet de connaissance en ce qu'elle dit pour partie la difficulté même du travail industriel qu'il s'agit d'appréhender. Et la participation de l'observateur à ces situations délicates apparaît après coup comme une sorte d'expérience initiatique ouvrant sur un mode de communication nouveau avec les collègues de travail, qui permet un certain contrôle des interprétations.

- Manuela Ivone Cunha, Trajets et dérives autour d'une prison de femmes
La prison constitue l'un de ces contextes de recherche qui, de façon immédiate et consensuelle, apparaissent concernés par la notion de " terrain miné ", notamment parce que ce contexte est par ailleurs pré-défini comme un " problème social ", et que la formulation d'une recherche-diagnostic ne va pas toujours de soi. Mais il reste d'autres mines, des pièges et des questions théoriques et méthodologiques non identifiés au départ, qui ne sont pas d'une nature différente de ceux qui existent virtuellement sur tous les terrains. C'est de ce genre de mines, qu'il est question ici. L'article expose une situation de retour sur le terrain dix ans après et s'interroge sur le sens des difficultés qui ont marqué la progression d'une enquête plus récente. Sont ainsi mis en évidence les profonds changements qui ont affecté un établissement carcéral féminin au Portugal, et est relancée la discussion sur le statut théorique de la prison et de la frontière la séparant des mondes extérieurs.

- David Lepoutre, La photo volée. Les pièges de l'ethnographie en cité de banlieue
Lorsqu'il travaille en territoire stigmatisé au sein de sa propre société, l'ethnologue ne peut pas se contenter de mettre en place des conditions d'enquête qui satisfont les règles méthodologiques habituelles. La dissymétrie et l'inégalité de position entre le chercheur et ceux qu'il étudie pèsent ici non seulement sur les relations de terrain, mais encore sur la construction de l'objet lui-même. Au-delà de l'intégration de la relation d'enquête à l'enquête elle-même se pose ici la question de la restitution et de la diffusion des connaissances et des effets qu'elles sont susceptibles de produire sur les populations concernées et sur le traitement politique et institutionnel dont elles font l'objet.

- Anne Monjaret, Fermeture et transfert de trois hôpitaux parisiens. L'ethnologue accompagnateur social
Trois hôpitaux parisiens s'apprêtent à fermer totalement ou partiellement à l'occasion de leur transfert et de leur regroupement dans une nouvelle installation. Ces changements ont conduit les instances de direction à faire appel à des ethnologues pour la réalisation d'une étude sur la mémoire et l'identité de chacun des sites, et pour une collecte d'objets dans un dessein de patrimonialisation. En 1998, une convention est signée entre l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris et le Musée national des Arts et Traditions populaires - Centre d'Ethnologie Française. Cet article se propose de saisir, d'une part comment s'élabore un dispositif mémoriel dans une telle situation, et d'autre part comment les chercheurs ont endossé de multiples et nouveaux rôles qui redéfinissent le métier d'ethnologue : experts des rites, du changement et des identités, ils se sont fait également " accompagnateurs sociaux " aidant au " travail de deuil " du personnel.

- Marc Bordigoni, "Terrain désigné", observation sous contrôle : quelques enjeux d'une ethnographie des Tsiganes
Toutes les notes de terrain se rapportant à l'ethnographie des Tsiganes rendent compte des difficultés particulières rencontrées, à un moment ou un autre de la recherche, mais aussi des problèmes liés à la divulgation d'images et surtout de textes les concernant, sans qu'ils en aient la maîtrise. Plutôt que de continuer à rechercher comment s'est construite une spécificité, mieux vaut s'intéresser à la place de chaque communauté tsigane dans la société globale.

- Jean-Yves Durand, Entre sédiments, strates et failles : le "terrain", une métaphore minée ?
Si l'anthropologie a récemment développé une réflexion sur l'usage qu'elle fait de la notion de " terrain ", et sur l'histoire de celle-ci, elle a négligé la dimension géologique de la métaphore. Ceci ne peut que retenir l'attention d'un ethnographe intéressé par les modes de recherche de l'eau souterraine : il rencontre des hydrogéologues, des sourciers et leurs clients, pour qui également " le terrain " correspond à une variété de pratiques et de préoccupations. Toute métaphore est dans une certaine mesure " minée ", et celle du terrain ne l'est pas plus qu'une autre. Néanmoins, il convient d'examiner les implications de la séduction qu'elle opère sur les anthropologues, ainsi que la façon dont nous l'utilisons pour articuler notre discours sur les représentations occidentales des activités productrices et organisatrices de connaissance.

*

- Lynda Dematteo, La Lega Nord : entre volonté de subversion et désir de légitimité
Lorsqu'il a créé la Ligue lombarde, Umberto Bossi a détourné un ancien symbole risorgimentale, le Serment de Pontida, en en pervertisant le sens. La commémoration annuelle de cet épisode historique donne lieu à un rassemblement important aux abords du vîllage de Pontida (Lombardie), tendant à matérialiser une nation virtuelle, la Padanie, contre l'Italie désormais perçue comme centraliste et impérialiste. A partir de ce renversement symbolique, la Lega Nord développe l'expression d'un véritable nationalisme à rebours et porte le trouble au coeur même des institutions italiennes.

- Sophie Divay, Chômage, malchance et traitement social
Des dispositifs d'aide à la recherche d'emploi ont été crées il y a une vingtaine d'années. Les pratiques professionnelles des conseillers ne sont pas sans évoquer celles des guérisseurs qui, pour aider le malchanceux à reprendre confiance en lui, doivent avant tout croire en leur pouvoir.

- Olivier Pégard - Jérôme Pruneau, La Route du Poisson. Le sport au service du patrimoine
Entre sport et folklore, une course de chevaux de trait, intitulée " la Route du Poisson ", célèbre l'histoire de l'acheminement du poisson de Boulogne-sur-Mer à Paris. L'ethnographie de cette mise en scène compétitive du labeur d'antan, s'articule autour de deux questions : la culture dominante du sport constituerait-elle le liant privilégié pour une histoire de l'effort dans les manières de faire et de produire ? Assisterions-nous à une version hybride de la pratique sportive : le sport au service de la conservation du patrimoine ?

Note critique
Dominique Fournier, Les spectacles tauromachiques naissent aussi de l'histoire
 
 
 

Retour au début de cette page.
Retour aux revues de philosophie.
Retour aux revues "généralistes".

 
 
 



 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr