Retour à la rubrique Revues de philosophie.
Retour au sommaire général.
Retour aux Nouveautés.
 

Le Temps philosophique

(Nanterre)


Contacts.

Sommaire des derniers numéros.


Baldine Saint-Girons (dir.)
N° 8: Art et science à l’âge classique
Avec la collaboration de D. Deleule, W. Tega, M. Sapllanzani, F. Markovits, D. Gallingani, M. Fichant, B. Saint Girons et P. Bagni.. Université de Paris X - Nanterre,
2001, «  Le temps philosophique  ».
224 p., 14,5 x 20,5 cm. ISSN : 1245-2998.
Ce livre est une introduction à la philosophie de l’âge classique. Une première unité s’en dégage qui provient de l’amour d’un passé dont nous sommes les héritiers et dont la connaissance bien tempérée fonde nos admirations, en même temps qu’elle augmente notre liberté.
Une seconde unité se fait jour qui tient à la problématique. Un parcours est, en effet, établi, qui va de l’instauration du savoir chez Bacon à la réforme spinoziste de l’entendement et à la conception leibnizienne d’une infinité de monades anonymes en relation avec l’entéléchie première, pour aboutir finalement à une réflexion sur l’identité dynamique des genres, conçus comme
formes symboliques offrant à la culture des instruments de reconnaissance en même temps que des conditions d’expérimentation.


Annick Charles-Saget (dir.)
N° 7: Présences grecques dans la pensée russe
Avec des articles de P. Caussat, A. Charles-Saget, C. Frioux, B. Marchadier, G. Nivat et I. Sokologorsky. Les articles de B. Ouspenski, P. Gaïdenko et O. Mandelstam ont été traduit du russe par N. Patout et T. Tcherkassova-Patout. Les Presses de l’Université de Paris X-Nanterre. 2000. « Le temps philosophique ». 144 p.

Par le baptême de Vladimir en 988, la Russie kiévine entrait dans la civilisation grecque chrétienne de Bysance. Elle adoptait l’écriture cyrillique, née de l’écriture grecque, pour lire et transmettre les Écritures Saintes qui rythmaient le temps de la liturgie. Pourquoi le maintien et le retour aux lettres anciennes fut-il si difficile? Pourquoi est-ce au XIXéme siècle que se manifesta une avidité de revenir, non pas seulement aux Pères grecs, mais à Platon et même, loin de toute Académie, aux symboles dionysiaques revivifiés par Nietzsche? Dans l’histoire au long cours des distensions et rapprochements entre plusieurs Grèces anciennes et plusieurs Russies, nous proposons ici quelques repères essentiels.
 


Geneviève Brykman (dir.)
Ressemblance et dissemblances dans l’empirisme britannique
Avec la participation de A. Benmakhlouf, J. Benoist, M. Biziou, G. Brykman, J.-P. Cléro, R. Dégremont, P. Hamou, L. Jaffro. Les Presses de l’Université de Paris X-Nanterre. 1999. « Le temps philosophique ». 174 p.

L’observation la plus courante suffit à nous convaincre qu’il existe autour de nous beaucoup de ressemblances et de répétitions qui font de notre monde un lieu très monotone, où c’est la familiarité qui est la règle et la nouveauté l’exception; mais c’est cette monotonie du monde qui rend la connaissance possible : un monde où nous ne pourrions rien connaître, où rien ne serait semblable à rien, serait à peine pensable. Il y a pourtant, corrélativement, « une foule de différences » et la connaissance sera d’autant plus estimée qu’elle est plus discriminante. Comme l’avait vu Aristote, si l’art ou la science ne connaissent que l’universel, l’expérience comme telle est une « connaissance de l’individuel ».
Cette tension entre ressemblances et différences traverse toute l’histoire de la philosophie. Dans cet ouvrage, des questions paradigmatiques sont posées, qui convergent vers le problème séculaire de la relation du Même et de l’Autre.
 


Ali Benmakhlouf (dir.)
Alfred North Whitehead, l’univers solidaire
Avec la participation de A. Benmakhlouf, J.-C. Dumoncel, A. Fagot-Largeault, B. Saint-Girons, D.R. Scully. Les Presses de l’Université de Paris X-Nanterre. 1999. « Le temps philosophique ».

Les textes réunis dans cet ouvrage sont essentiellement des lectures de Process and Reality. La métaphysique présentée par Whitehead dans ce livre de 1929 est lue et travaillée par les différents auteurs en vue de mettre en avant la valeur de solidarité dans son sens aussi bien ontologique qu’épistémologique et politique. Mais un univers solidaire est un univers qui menace toujours de ne pas l’être; sans une telle menace il sombrerait dans une uniformité sans nouveauté. Or Whitehead propose une philosophie de l’organisme qui prétend rendre compte de la vie comme faisceau d’éléments originaux. La vie comme appétition et originalité demande du contraste et non de l’uniformité

Contacts.
Librairie Philosophique J. Vrin
6, place de la Sorbonne
75005 Paris
Tel.: 01 43 54 03 47
Fax: 01 43 54 48 18
http://www.vrin.fr