Accueil Géolthèque

1.7.3- Utiliser des ondes coniques Pn pour construire
une carte de profondeur du moho

RéNaSS
+ tableur +

Télécharger les fichiers de travail pour le tableur et QGIS oceanfloor.kmz

Ce travail consiste à utiliser les ondes coniques Pn pour estimer grossièrement la profondeur du moho (Mohorovicic a utilisé ces mêmes ondes pour proposer son modèle d'interface croûte-manteau).

Ouvrir le site du RéNaSS (Réseau National de Surveillance Sismique) et choisir un des séismes récents :



Utiliser les "Informations générales" pour construire un fichier de texte délimité (.csv, avec un tableur) de géolocalisation du foyer :



Choisir l'onglet Données sismiques pour accéder aux informations de base sur les horaires d'arrivée des ondes à différentes stations du réseau :



A partir d'un copier-coller retouché et complété, construire un tableau contenant les informations de géolocalisation et de temps d'arrivée des ondes, voire de vitesse des ondes (une version en texte délimité devra être produite pour servir dans QGIS) :



Dans cet exemple, les ondes Pg directes sont considérées comme des informations complémentaires. Les données essentielles concernent les stations et leur géolocalisation, ainsi que les temps d'arrivée des Pn.

Modèle mathématique simplifié :



La modélisation est basée sur la gestion de 6 paramètres : D, H, M, i, Vpc et Vpm.

Un premier simulateur (première page du fichier tableur de simulation) permet de gérer raisonnablement i, Vpc et Vpm.



Le deuxième simulateur (deuxième page du même fichier) permet d'estimer la profondeur du moho M à partir des données réelles de temps d'arrivée des ondes Pn (t1 + t2 + t3), de D et H, et d'hypothèses raisonnables pour Vpc et Vpm.



Les fichiers en texte délimité produits précedemment (géolocalisation de l'épicentre et des stations) sont ouverts dans QGIS et transformés éventuellement en fichiers shp. Les trajets épicentre-station des ondes sont tracés (shp) et des étiquettes de profondeur du moho leur sont ajoutées.

L'image suivante présente les résultats obtenus avec quelques séismes du mois de décembre 2016 :



... et avec un peu plus de détails pour les Alpes :