Accueil Géolthèque

12.4.1- Etudier le potentiel géothermique d'un aquifère
Produire une coupe hydrogéologique

Multi-outils


A partir du site Geothermie perspectives, choisir la région où les données sont disponibles puis ouvrir le SIG correspondant.


Exemple de Midi-Pyrénées :


Accéder à l'espace cartographique. Paramétrer la recherche : ressources géothermiques, région souhaitée, choix des couches, ...

Afficher la légende pour découvrir le code de couleur utilisé pour le potentiel géothermique de la région.

A l'aide du bouton i, cliquer sur une zone à fort potentiel, ici le village de Riscle, en bleu à gauche de la fenêtre, pour obtenir plus de détails.

 


Pour construire cette carte de potentiel géothermique, les géologues doivent tenir compte de divers paramètres.

Le potentiel calorifique correspond au croisement de deux données: la productivité de l'aquifère et la température de l'eau (la productivité est mesurée directement pour une nappe alluviale ou déduite de mesure de transmissivité pour une nappe captive)

Mais la réalisation très coûteuse d'une opération de géothermie doit tenir compte aussi des coûts d'investissement (profondeur du forage, dureté des roches rencontrées...) et des coûts d'utilisation (dépendant essentiellement de la physico-chimie de l'eau).


Tableau simplifié des relations entre paramètres et critères utilisés pour la définition du potentiel
géothermique des aquifères étudiés.


source: rapport BRGM RP-55655-FR


A l'aide des données récupérées, il est possible de construire une représentation graphique d'une partie de l'aquifère. Exemple de l'aquifère des sables infra-molassiques (page 12-3-1).




Fichier de travail :