Compagnie Hors Sol - Marie Elisabeth Wachter

La compagnie Hors Sol aborde les problèmes de société dans ses créations artistiques. Ils sont traités tantôt de façon burlesque, le comique venant grimacer des situations pourtant difficiles, tantôt de façon poétique...

Etre « hors sol », c’est se mettre en apesanteur pour faire émerger un univers décalé, une écriture contemporaine et poétique qui peut aussi se soumettre au choc de la pesanteur. S’arracher à la gravité : le saut est un symbole de plénitude, de respiration, de liberté… La compagnie Hors sol est empreinte de cet état. Volonté affichée de mettre dans un état de suspension le plus grand nombre et d’entraîner le spectateur pour quelques instants, en immersion, dans une bulle « Hors sol ».

A chaque création, l‘être humain est au cœur de la pièce chorégraphique, que ce soit en rapport avec le thème abordé mais également avec l’équipe artistique de la compagnie.
Marie-Elisabeth fait le choix de s’entourer de partenaires dont elle apprécie le talent et les qualités humaines.

Les problèmes de société sont donc le fil rouge des projets artistiques. Ils sont traités tantôt de façon burlesque, le comique venant grimacer des situations pourtant difficiles, tantôt de façon poétique pour mettre de la distance avec une réalité trop pesante, ou encore, de façon plus réaliste et crue, de manière à questionner le public sur le thème de fond proposé.

Image
Danse-logo-hors-sol
Image
Danse-Glucose-min

 L’écriture chorégraphique est basée sur l’imaginaire. Chaque sensation du quotidien met le corps dans un état particulier dont ile se souvient inconsciemment : je suis dans l’eau, je flotte, j’ai peur, j’ai chaud … Le corps se met alors en mouvement, sans analyse, mais avec la justesse du souvenir de cet état, chaque danseur gardant son vécu personnel qui rend le geste unique.

Cet imaginaire est en lien avec deux procédés chorégraphiques importants dans le travail de Marie-Elisabeth : l’utilisation de l’objet, détourné ou pas, et le rapport au sol où le danseur se déverse, glisse, rebondit.

Pour Tenir Corps comme pour Glucose, la chorégraphe propose à la fois sa propre gestuelle et demande également aux danseur.se.s qu’ils partagent la leur : Marie-Elisabeth s’inspire de leurs singularités et valorise leur créativité.

Parce que la compagnie axe son travail sur l’être humain, elle a pour objectif d’être toujours en proximité avec le public, de chercher son interaction avec lui. Pour cela, Marie-Elisabeth cherche à investir différents espaces et toucher différents publics.

La compagnie propose des bords de scène à l'issue de chaque représentation, qu’elle soit scolaire ou tous publics, ainsi que des ateliers chorégraphiques en lien avec les pièces diffusées.

Liens vidéos

GLUCOSE : https://vimeo.com/533432596

TENIR CORPS : https://vimeo.com/364594962

TENIR CORPS - version extérieure : https://www.youtube.com/watch?v=wn2WlweZIfo

En savoir plus...

...sur le travail de la Compagnie : https://www.cie-horssol.com

Crédit photo : Manuel Biabiany

Michel Barreiros
 Michel.Barreiros@ac-toulouse.fr
 05 36 25 81 40
Permanence : mardi