Séminaire "Philosophie et littérature"

 

Le séminaire "Emma, c'est nous", organisé depuis plusieurs années à l'Université Toulouse - Jean Jaurès par Anne Coignard et Létita Mouze, est consacré aux relations entre philosophie et littérature.

 

Les prochaines séances du séminaire "Emma c'est nous" auront lieu vendredi 26 janvier et vendredi 22 mars de 9h30 à 11h30, à la Maison de la Recherche de l'Université Jean-Jaurès (salle salle F422/423).

 
La séance du 26 janvier portera sur "les métamorphoses du moi", thème au programme de la spécialité HLP en terminale :
 
  • Anne Coignard (docteure en philosophie et chercheuse associée au laboratoire Erraphis de l'UTJ) présentera un exposé sur Catherine Malabou et la question de la perte de soi.

La séance suivante, prévue le vendredi 22 mars de 9h30 à 11h30, portera également sur le thème des métamorphoses du moi :

  • Adèle Cassigneul (docteure en littérature britannique et chercheuse rattachée au laboratoire "Cultures anglo-saxonnes" de l'UTJ) présentera un exposé sur Beauvoir, Woolf et la question de la vieillesse.

 

Image
Auguste Renoir-La liseuse verte-musée d'Orsay

 
 

Argumentaire du séminaire "Emma, c'est nous" 2023-2024 :

 
Le séminaire « Emma c’est nous », né le 16 février 2012 à l’Université du Mirail, avait à l’origine pour objet la lecture, aussi bien la lecture littéraire que la lecture philosophique : nous nous sommes interrogées sur ce qui se passe lorsque nous lisons un texte, et plus particulièrement lorsque nous lisons « pour le plaisir ». Cette exploration de l’expérience de lecture a pris plusieurs formes – celle de la réflexion sur les théories de la réception mais aussi du « partage de lecture » – et elle a été menée en collaboration avec d’autres disciplines que la philosophie : les études littéraires, bien sûr, la didactique, les études germaniques ou anglophones, etc. Cette année, nous nous proposons de déplacer un peu notre champ d’investigation en faisant venir au centre de notre travail la question des relations entre littérature et philosophie et des modalités de la circulation entre textes littéraires et textes philosophiques. Ces questions se posent en effet nouvellement depuis l’institution dans l’enseignement secondaire de la spécialité « Humanités, Littérature et Philosophie ». Cette spécialité, la seule bi-disciplinaire, impose un nouveau corpus et de nouvelles compétences aux
enseignants comme aux élèves, et soumet aussi par conséquent les étudiants qui passent les concours à de nouvelles exigences.
 
Sans abandonner la question de la lecture, nous souhaitons ainsi nous appuyer sur les réflexions que nous avons menées depuis plusieurs années pour ouvrir un espace de travail collaboratif dont l’objectif est d’être utile aux enseignants de lettres et de philosophie qui ont en charge les cours de l’enseignement de spécialité HLP, ainsi qu’aux étudiants de lettres et de philosophie qui se destinent à devenir professeurs et sont donc susceptibles d’avoir à assurer ces cours. Ce séminaire vise donc à intégrer à la formation et à la recherche universitaires les questions ouvertes par l’existence de cette spécialité.
 
À cette fin, nous proposons de prendre pour fil directeur des réflexions menées et des œuvres abordées les questions suivantes :
  • Comment lire philosophiquement, ou en philosophe, de la littérature, et littérairement, ou en littéraire, de la philosophie ? Qu’identifie-t-on comme littéraire ou philosophique dans les modes de lecture ?
  • Quelle conception se fait-on de la philosophie, et de la littérature, dans les pratiques intellectuelles qu’elles impliquent ?
  • Comment peut-on penser, ou repenser, le partage entre philosophie et littérature ? Et comment aborde-t-on les textes qui historiquement appartiennent à la fois à la littérature et à la philosophie, ou à aucune des deux ?
Ces questions (dont la liste n’est pas limitative) seront abordées en séance à partir d’un ouvrage ou d’un texte. Deux types au moins d’exposés sont possibles : une présentation problématisée d’ouvrage ; une présentation problématisée d’une séance pédagogique.

L’objectif ne sera pas l’exposé d’un savoir, mais le partage d’un questionnement, ouvrant sur une discussion.


Le séminaire Emma a toujours été un lieu de réflexion interdisciplinaire. Il espère bien rester ouvert à tous, littéraires et philosophes, enseignants du secondaire et enseignants-chercheurs, et à toutes les disciplines. La spécialité HLP permettant l’étude de la littérature française et francophone aussi bien que des littératures étrangères, nos questions s’adressent aussi aux collègues enseignant les langues et civilisations étrangères dont la participation ne saurait qu’enrichir la réflexion.


Les séances auront lieu le vendredi après-midi, ou éventuellement le vendredi matin. Les personnes intéressées sont invitées à se manifester, conjointement, auprès des deux organisatrices : Anne COIGNARD (anne.coignard@gmail.com) et Létitia MOUZE (letitia.mouze@univ-tlse2.fr)